POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

[Expert IMT-BS] les compétences du Manager de transition

crédits Unsplash
crédits Unsplash

Aider les organisations à réussir la transition est votre mission de manager, leader, dirigeant ou même collaborateur Junior ou Senior. Vous êtes un acteur du management de la transition, plus que jamais aujourd’hui dans la période post-Covid, afin de retrouver une « nouvelle normalité » (ou « New normal »[1]).

 

La transition, un état récurrent

Etre « Manager de transition » nécessite de développer certaines compétences. Réservé habituellement aux externes de l’entreprise pour une intervention ponctuelle, ce type de management s’ouvre à tous, facilité par la fréquence des transitions ces dernières années, l’arrivée de plusieurs générations de technologies, d’événements sociétaux, de crises économiques. Les transitions étant de plus en plus fréquentes, cycliques… Il devient important d’intégrer de nouvelles modalités de mangement.

Manager la transition est une activité qui s’inscrit dans la durée, une compétence à acquérir et enseigner aux personnes dans les organisations, voire sur les bancs des écoles. C’est une capacité qui fait partie des Soft skills (compétences dites de « bases ») mais pas que !

Une transition est un processus de changement, une manière de passer d’une idée à une autre, d’un état à un autre, meilleur ou plus adapté à un contexte particulier. Le management de transition consiste à faire appel à un manager spécialisé dans un domaine spécifique, pour répondre à une problématique ponctuelle et/ou inédite. Il consiste à confier provisoirement une activité de management à un externe, généralement pour amorcer un projet de transformation ou accompagner une période de changement. Le management de transition peut concerner une transition digitale, économique ou encore écologique.

Quelles compétences pour manager la transition ?

  • Ladaptabilité à l’entreprise et à l’environnement qui la compose, c’est la capacité à comprendre le contexte rapidement et à s’ajuster,
  • La sociabilité, c’est la capacité à embarquer les autres parties prenantes et à fédérer les équipes autour du projet pour pouvoir réussir au mieux la transition,
  • La (pro) réactivité, capacité à être agile,
  • La disponibilité: le manager d’aujourd’hui et de demain doit être capable d’utiliser les technologies pour communiquer avec les autres (capacité d’écoute, de maîtrise des technologies).
  • La gestion du stress, pour surmonter la pression du projet ou réussir à gérer les différents problèmes rencontrés (capacité de résilience).
  • Avoir conscience du contexte dans lequel se trouve l’entreprise et son environnement.
  • La responsabilité: un manager connecté doit être responsable pour inspirer les autres parties prenantes (éthique professionnelle).

Aujourd’hui, tous les managers (pour ne pas dire tous les collaborateurs préparés), devraient être en capacité d’aider leur entreprise dans des projets de transition. Cela consiste, par exemple, à aider son entreprise à diminuer son empreinte carbone, à réussir sa transition digitale, ou encore, suite à la crise du Covid-19, à accompagner son entreprise dans cette transition vers un « new normal ».

Enseigner le management de la transition

Certaines questions se posent alors : comment jongler entre un management classique et un management de transition ? Comment enseigner cette spécialité ?

Il est possible de faire du pair à pair : les managers spécialisés dans le domaine de la transition peuvent aident les managers « classiques » à se former. Ce passage d’un management classique à un management de transition est une transition en soi pour les managers. Les établissements d’enseignement supérieur peuvent jouer un rôle important dans l’éducation et la formation des nouvelles générations d’étudiants qui arrivent sur le marché de l’emploi. En effet, ces derniers seront plus facilement sensibilisés à la nécessité de la transition et sauront s’adapter aux différents environnements.

 

L’auteur est Imed Boughzala, professeur en systèmes d’Information à Institut Mines-Télécom Business School

 

 

 

 

[1] Terme apparu lors de la première crise économique de 2007-2008 et repris lors de nombreuses crises (dont celle liée à la pandémie de Covid-19). Ce terme explique que nous devons nous adapter à une « nouvelle normalité », c’est-à-dire une nouvelle façon de vivre et de vaquer à nos vies, à notre travail et à nos interactions avec les autres.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

créativité en ligne

Stimuler la créativité en ligne – Les leçons de la pandémie

Les cours en ligne peuvent-ils intensifier la pensée créative ? En raison de la crise du Covid-19, les cours ont été forcés en ligne. Mais comment garder vivante l’interaction entre les étudiants et faire naître la créativité ? À leur grande surprise, les étudiants ont stimulé leur créativité dans l’environnement protecteur des salles de réunion en ligne, loin du regard de leur professeur.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter