Comment obtenir le sésame qui ouvre les portes du 1er emploi, du 1er client, de la 1ère promotion et des suivants ? Si, concrètement, certaines femmes sont trop peu présentes dans les réseaux, ces 5 conseils permettent d’y remédier et surtout de gagner en efficacité.

 

Le réseau, ce sésame…

Le réseau. Toutes les recherche en management convergent vers le même résultat : le réseau dont disposent les créateurs est capital pour le développement de l’entreprise. Il est le sésame pour l’accès aux premiers clients, aux financeurs mais surtout pour obtenir les fameux retours critiques mais bienveillants. Pour la carrière ou même pour trouver un emploi, il s’avère également très utile : il offre non seulement des garanties de confiance, des recommandations mais surtout il fournit des informations sur l’ouverture de tel ou tel poste, sur le contenu réel de ce dernier… Bref, le réseau est capital.

Les femmes et le réseau : la spirale infernale à casser…

Pourtant, les femmes sont souvent considérées comme les grandes absentes des réseaux. Ceci expliquerait en partie pourquoi elles souffrent du plafond de verre et ne parviennent pas nécessairement aux postes qu’elles convoitent ou à faire croitre leur entreprise, leur association comme elles le souhaiteraient. Ces résultats sont discutables puisque toutes les femmes sont loin d’avoir le même comportement, surtout au prétexte que ce sont des femmes !!! Pour autant, dans l’enseignement supérieur, parce qu’elles ont de bons résultats scolaires, les jeunes femmes pensent que cela suffit. Erreur !!! Elles investiguent peu les postes à responsabilité dans les associations étudiantes, pourtant premier réseau formel d’une grande école. Elles ne fréquentent pas les réseaux formels hors du cercle étudiants… Plus tard, la maternité et l’injonction sociétale qui les invitent à être des « superwomen » (je suis une femme belle avec une carrière brillante mais aussi mère de famille qui gère tout très bien à la maison), les invitent à faire des choix et à optimiser leur temps en réduisant leur implication dans les réseaux…

Vous voulez casser cette spirale ? Alors, quelques conseils à suivre, spécial « femmes » puisque l’on nous catégorise ainsi pour être présentes dans les réseaux et surtout développer celui qui VOUS correspond.

  1. Les autres ont de la valeur pour vous ? Vous avez de la valeur pour eux !

Le premier point à dissiper est l’absence de confiance en soi : « Cette personne me semble importante. Je ne peux pas l’aborder ! » Et pourtant si ! Pourquoi ? Parce que vous savez parfaitement pourquoi vous trouvez le propos de la personne à aborder intéressante ! Mieux : plus vous réfléchirez aux propos des autres, plus vous serez à même de vous dire pourquoi ce propos résonne chez vous, et pourquoi d’autres ne raisonne pas. Le point d’entrée « magique » pour aborder l’autre est d’expliquer pourquoi son propos à raisonné chez vous. Après, peu importe le contexte (LinkedIn ou autre réseau social, face à face…). Bien, évidemment, sachez vous mettre en valeur en restant « authentique » !

  1. Profitez de toutes les occasions pour créer et élargir votre réseau !

On oppose souvent réseau formel (associations étudiantes, association de jeunes professionnels) et réseau informel (les amis, la famille, les gens que l’on côtoie quotidiennement). Certains sont nés dans une famille de réseaux, d’autres moins. C’est vrai… Mais cela n’excuse rien : On hérite du réseau de sa famille qui nous place dans telle ou telle école, nous invite à avoir tels ou tels amis, qui sont de telle ou telle famille et qui ont accès à telle ou telle personne… C’est la base du réseau mais cela ne suffit pas !
Ce réseau dormant doit être cultivé dès le plus jeune âge, et surtout, dès l’enseignement supérieur ! Profitez de TOUTES les occasions qui vous sont données par votre université, votre école pour tisser des liens avec des personnes qui vous inspirent : un dirigeant qui anime une conférence ? Un professeur ? Entrez en contact avec eux en étant vous-mêmes et en expliquant simplement ce que vous faites et pourquoi vous demandez la mise en contact !

Une fois le contact initié, n’oubliez pas de remercier.

  1. N’attendez rien de précis en créant votre réseau ou en allant dans des réseaux formels

Une étude que nous avons menée pour la Fondation Entreprendre nous a permis de montrer que les femmes de Réseau Entreprendre avaient tendance à avoir une vision « de court terme » du réseau. Elles s’y engagent pour un temps restreint avec des objectifs à atteindre précis. Elles quittent le réseau formel si elles ne trouvent pas ce qu’elles cherchent en un labs de temps très cours : Erreur ! Les échanges avec les personnes prennent du temps : tout repose sur la création d’un lien de confiance. La confiance entre deux personnes nait soit parce que l’on est issus du même réseau (je suis recommandée par X, donc Y me fait confiance) mais aussi par l’expérience, l’échange. Le lien de confiance prend du temps et est souvent désintéressé. Cela signifie aussi qu’il faut que vous prévoyez du temps dans votre vie pour réseauter sans rien en attendre dans un premier temps !

  1. Démarrez votre réseau dès maintenant !

Vous l’aurez compris, le réseau doit être déjà là et prêt lorsqu’on en a besoin. Aussi, le réseau se crée et se cultive de manière stratégique dès l’enseignement supérieur ! C’est durant cette période où les liens de confiance se tissent et peuvent facilement se refaire même des années après ! C’est également le bon moment puisque l’étudiant a, par définition, du temps !

  1. Savoir solliciter son réseau : tout un art !!!

Dernier point et non le moindre : avoir plus de 5 000 contacts dans son réseau (LinkedIn) par exemple, c’est bien. Pouvoir le mobiliser, c’est mieux !
Encore une fois, il est toujours plus facile de solliciter une personne lorsque cette dernière se souvient de vous. Aussi, mobiliser un réseau signifie être présente dans ce réseau et y participer. Ensuite, cela devient très simple de pouvoir demander de l’aide. En le faisant, n’oubliez pas d’être précise. Une fois obtenue, surtout, n’oubliez pas de remercier tout en sachant que le réseau fonctionne dans une logique de « Don – contre don » : Plus vous donnez, plus vous recevez !

 

L’auteur est Séverine LE LOARNE – LEMAIRE, Professeur à Grenoble École de Management et titulaire de la Chaire « Femmes & Renouveau Économique » (http://renouveau-economique-entrepreneuriat-feminin.fr).

Groupe Generali : vous êtes assurés d’y trouver le bonheur ! – L’Interview de Philippe Donnet

Dans son interview, Philippe Donnet, CEO Groupe Generali propose aux jeunes diplômés de découvrir les métiers de l’assurance et de l’investissement

FRED : le joaillier de la joie de vivre et de l’audace créative – Interview de Valérie Samuel

Interview de Valérie Samuel, Vice-Présidente, Directrice Artistique et petite-fille de Fred Samuel, le créateur de la marque de joaillerie moderne et créative.

BOUCHERON, tentez l’aventure du luxe – L’interview d’Hélène Poulit-Duquesne

Mélange de la tradition du luxe français et de l’esprit start-up, Boucheron est un groupe en pleine transformation explique Hélène Poulit-Duquesne, CEO de Boucheron.

Chez Enedis, nous sommes au cœur des enjeux de société ! – L’interview d’Hervé Champenois

Interview de Hervé Champenois, le Directeur du programme performance, simplification et coordination Linky et membre du directoire d’Enedis, sur le secteur de l’énergie.

UMR : les métiers d’avenir de la complémentaire retraite ! L’interview de Virginie Le Mée et de Françoise Louarn.

Dans leur interview, Virginie Le Mée et Françoise Louarn, respectivement DG et DGA de l’Union Mutualiste Retraite, invite les jeunes diplômés à venir travailler dans une structure resserrée et dynamique, adhérer aux valeurs de l’économie sociale et à l’éthique mutualiste

A la recherche du beau, du rare et du précieux-Le luxe raconté par Cyrille Vigneron, Président et CEO de Cartier International

Envie d’une carrière éclatante et de faire briller vos compétences ? Alors la Maison Cartier est l’entreprise qu’il vous faut.

Hauts-de-Seine Habitat : Alliez exigence professionnelle et mission sociale – L’Interview de Damien Vanoverschelde

Dans son interview, Damien Vanoverschelde Hauts-de-Seine Habitat rappelle la diversité des métiers chez un bailleur social.

Posez vos valises chez Val d’Oise Habitat – L’interview de Séverine Leplus

Dans son interview, Séverine Leplus, directrice générale de Val d’Oise conseille aux jeune dip’ d’oser une carrière dans le BTP / construction

Les tops des métiers de l’IT et du digital

Les domaines phares, les métiers au top, les grandes tendances à suivre : l’actu de l’IT pour les Millennials qui veulent rejoindre la team des DSI des plus grosses entreprises

« RATP Infrastructures est loin d’être old fashioned ! » – Interview de Raphaël Blanchard

La nouvelle business unit du Groupe RATP assure la gestion d’infrastructures du réseau historique en Ile de France et se prépare à assurer la gestion technique de l’infrastructure du Grand Paris. Interview de Raphaël Blanchard de RATP Infrastructures.