Peut-on enseigner l’innovation ? Oui avec conviction ! L’innovation est un enjeu de compétitivité majeur pour les entreprises. Avec pour corollaire des attentes très fortes, voire parfois démesurées, quant à la capacité d’innovation des nouvelles recrues et de leurs managers et salariés. Les business schools ont donc mis l’enseignement de l’innovation au cœur des curriculums de formation que ce soit en formation initiale ou en formation continue.

 

Mais comment enseigner l’innovation alors que son caractère aléatoire reste indéniable malgré la sophistication croissante des différentes méthodes mises en œuvre par les entreprises ?

Encourager la découverte

Notre système d’évaluation récompense l’atteinte d’un objectif prédéfini et laisse encore trop peu de place à la découverte, la créativité. C’est pourtant antinomique avec l’innovation. Enseigner l’innovation est donc une belle occasion de casser « un peu » les règles en incitant les participants à faire preuve de créativité et de récompenser la découverte. Ce n’est pas toujours bien accepté puisque l’attente des apprenants reste fréquemment d’opérer dans un cadre bien prédéfini auquel ils peuvent se référer. Les aider à sortir de leur zone de confort et à apprécier la capacité d’initiative qui leur est donnée est fondamental.

 

« Une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais essayé d’innover. »
Albert Einstein

Enseigner les concepts et insister sur l’expertise

Une erreur fréquente lorsque l’on enseigne l’innovation est de valoriser les faits, les données et de se tenir éloigné des concepts. Contrairement à une idée largement répandue, l’innovation et la créativité ont besoin du terreau fertile de la capacité de conceptualisation et des expertises fortes. Les concepts et les expertises ne doivent pas être sous-estimés. L’artisanat précède l’art !

Ne pas isoler l’innovation

L’enseignement de l’innovation doit être pensé en transversal et les compétences intrinsèques de l’innovation être bien présentes au cœur de la formation : créativité, pensée critique, brainstorming, travail en réseau… Pour autant, un enseignement dédié au management de l’innovation et de la créativité a bien entendu toute sa place dans les curriculums s’il établit bien le lien avec les autres actions de formation.

Reconnaître l’échec

L’objectif n’est pas d’échouer mais manager l’échec permet aux participants de l’expérimenter et de comprendre comment celui-ci, inhérent au processus d’innovation. Bien pensé et réflexif, l’apprentissage sera alors beaucoup plus impactant.

Des vraies équipes, pas des groupes

Les travaux de groupes font rarement l’objet d’un vrai travail d’équipe. Enseigner l’innovation est une belle occasion d’encourager un apprentissage partagé et pas une simple collection de travaux individuels. Cela passe par l’apprentissage de techniques spécifiques pour s’assurer qu’un véritable échange a lieu. C’est par exemple l’un des objectifs du Projet-Management Office (PMO) mis à disposition par les équipes pédagogiques à Audencia pour aider les étudiants à développer cette approche d’équipe de travail.

S’emparer de nouveaux lieux d’apprentissage

Les nouveaux espaces pédagogiques à disposition sur de nombreux campus sont de superbes écrins pour enseigner l’innovation. Des environnements plus simples peuvent tout autant permettre de stimuler le cerveau et donc favoriser la créativité et l’innovation. Inviter les étudiants à se mettre en mouvement physiquement, ralentir le rythme, flâner, observer, discuter d’un thème, rester silencieux… en bref, s’autoriser à sortir plus souvent des campus pour expérimenter de nouveaux tiers lieux est une source d’inspiration peu coûteuse et très efficace.

Alors à vos innovations !

 

Intégrez la Tribu Nexity !

Fier d’avoir obtenu la certification GREAT PLACE TO WORK® en 2020, le Groupe Nexity s’est distingué sur le thème de l’équité

Qualiconsult : les femmes ingénieurs ont la cote !

« La féminisation du secteur est une chance, saisissez-la ! », assure Fanta Touré, DRH du Groupe Qualiconsult

Quand la science infuse grâce aux femmes

Alors que seuls 30 % des chercheurs sont des chercheuses, nombreuses sont les femmes de sciences qui ont participé à changer le monde. Qui sont les héritières de Marie Curie au 21e siècle ?

Assurez votre avenir avec MGEN Solutions !

Mutuelle française majeure, MGEN a lancé en 2015 sa filiale dédiée aux structures de l’Economie Sociale et Solidaire explique Florence Babault, Présidente de MGEN Solutions.

Dans la finance, faites fructifier votre talent

Rajaa Mekouar et Emilie Serrurier-Hoël occupent des postes à responsabilité dans la finance. Dans un secteur où les femmes peinent encore à atteindre des postes de direction, elles font bouger les lignes.

Une femme aux manettes : le remède à la gestion de crise ?

« Qu’ont en commun les pays qui gèrent le mieux la crise de la Covid ? Des femmes cheffes d’Etat !» Mythe ou réalité : pourquoi les femmes seraient-elles de meilleurs managers en temps de crise ?

Jeunes et citoyens : ils inventent le monde d’après

Zoom sur cinq projets citoyens et solidaires créés ou renforcés par des jeunes pour pallier à la crise sanitaire actuelle.

Lallemand : l’industrie aussi, c’est sexy !

« Se confronter au terrain, y a que ça de vrai ! » assure Juliette Roisin, pharmacienne responsable chez Lallemand

Filles & garçons dans le supérieur : je t’aime moi non plus ?

La 5è édition du baromètre égalité de la CGE montre que les établissements formalisent davantage, d’année en année, une stratégie pour l’égalité.

Devenez une experte du réseautage en 5 leçons

Comment faire des réseaux les meilleurs boosters de son parcours ? Emmanuelle Gagliardi créatrice
du programme Pulvérisez le Plafond de Verre vous aide à devenir une pro du réseau.