Peut-on enseigner l’innovation ? Oui avec conviction ! L’innovation est un enjeu de compétitivité majeur pour les entreprises. Avec pour corollaire des attentes très fortes, voire parfois démesurées, quant à la capacité d’innovation des nouvelles recrues et de leurs managers et salariés. Les business schools ont donc mis l’enseignement de l’innovation au cœur des curriculums de formation que ce soit en formation initiale ou en formation continue.

 

Mais comment enseigner l’innovation alors que son caractère aléatoire reste indéniable malgré la sophistication croissante des différentes méthodes mises en œuvre par les entreprises ?

Encourager la découverte

Notre système d’évaluation récompense l’atteinte d’un objectif prédéfini et laisse encore trop peu de place à la découverte, la créativité. C’est pourtant antinomique avec l’innovation. Enseigner l’innovation est donc une belle occasion de casser « un peu » les règles en incitant les participants à faire preuve de créativité et de récompenser la découverte. Ce n’est pas toujours bien accepté puisque l’attente des apprenants reste fréquemment d’opérer dans un cadre bien prédéfini auquel ils peuvent se référer. Les aider à sortir de leur zone de confort et à apprécier la capacité d’initiative qui leur est donnée est fondamental.

 

« Une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais essayé d’innover. »
Albert Einstein

Enseigner les concepts et insister sur l’expertise

Une erreur fréquente lorsque l’on enseigne l’innovation est de valoriser les faits, les données et de se tenir éloigné des concepts. Contrairement à une idée largement répandue, l’innovation et la créativité ont besoin du terreau fertile de la capacité de conceptualisation et des expertises fortes. Les concepts et les expertises ne doivent pas être sous-estimés. L’artisanat précède l’art !

Ne pas isoler l’innovation

L’enseignement de l’innovation doit être pensé en transversal et les compétences intrinsèques de l’innovation être bien présentes au cœur de la formation : créativité, pensée critique, brainstorming, travail en réseau… Pour autant, un enseignement dédié au management de l’innovation et de la créativité a bien entendu toute sa place dans les curriculums s’il établit bien le lien avec les autres actions de formation.

Reconnaître l’échec

L’objectif n’est pas d’échouer mais manager l’échec permet aux participants de l’expérimenter et de comprendre comment celui-ci, inhérent au processus d’innovation. Bien pensé et réflexif, l’apprentissage sera alors beaucoup plus impactant.

Des vraies équipes, pas des groupes

Les travaux de groupes font rarement l’objet d’un vrai travail d’équipe. Enseigner l’innovation est une belle occasion d’encourager un apprentissage partagé et pas une simple collection de travaux individuels. Cela passe par l’apprentissage de techniques spécifiques pour s’assurer qu’un véritable échange a lieu. C’est par exemple l’un des objectifs du Projet-Management Office (PMO) mis à disposition par les équipes pédagogiques à Audencia pour aider les étudiants à développer cette approche d’équipe de travail.

S’emparer de nouveaux lieux d’apprentissage

Les nouveaux espaces pédagogiques à disposition sur de nombreux campus sont de superbes écrins pour enseigner l’innovation. Des environnements plus simples peuvent tout autant permettre de stimuler le cerveau et donc favoriser la créativité et l’innovation. Inviter les étudiants à se mettre en mouvement physiquement, ralentir le rythme, flâner, observer, discuter d’un thème, rester silencieux… en bref, s’autoriser à sortir plus souvent des campus pour expérimenter de nouveaux tiers lieux est une source d’inspiration peu coûteuse et très efficace.

Alors à vos innovations !

 

Colloque National des Journées Nationales de l’Ingénieur 2021

Communiqué de presse : Depuis l’année dernière et à l’initiative de l’UNESCO le 4 mars est la Journée Mondiale de l’Ingénieur (WED : World Engineering Day). Colloque des Journées Nationales de l’Ingénieur 2021 : JNI et WED s’associent ce 4 mars pour proposer en...

DAF, plus F que A

Directeur Administratif et Financier : business, robotisation, RSE, management… Tout ce qu’il faut savoir sur l’évolution de la fonction.

BNP Paribas : un leader mondial au service de l’économie réelle

Nicolas Trimbour explique en quoi œuvrer au service de l’économie réelle (cash management) chez le leader mondial BNP Paribas est pour lui source d’épanouissement…

SMEG: de l’énergie à revendre !

la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz a fait de l’innovation et de l’agilité ses deux forces, comme l’explique Fréderic NICOLAS (X 07), Directeur Financier

Groupe CEME : une ETI pleine d’énergie !

Cette entreprise d’envergure nationale participe à l’avenir du secteur de l’énergie. Présentation par son Président, Jean de Vauxclairs.

St-Valentin : L’amour et le télétravail font-ils bon ménage ?

Si les romantiques vous diront que l’amour se célèbre tous les jours, le 14 février reste la traditionnelle fête des amoureux avec la St-Valentin. Encore faut-il avoir trouvé l’élu de son cœur ! Et pour cela, rien de mieux que… le bureau ! Mais avec le...

Spendesk : une première aventure passionnante !

Comme l’explique son directeur commercial Nicolas Marchais, Spendesk, start-up en hyper-croissance, révolutionne son secteur dans une ambiance tout simplement extra…

Devenez acteurs de la transition énergétique avec NW Groupe !

Acteur engagé de la transition énergétique, NW Groupe propose des solutions innovantes de stockage d’électricité pour répondre efficacement aux besoins du réseau. Explications de Philippe Barbe, son Directeur du Développement.

Rejoignez Estin & Co et entrez chez « le spécialiste du conseil en stratégie » !

Estin & Co maintient un positionnement focalisé sur la stratégie. Rencontre avec Philippe Estin (X 07), Vice President chez Estin & Co.

NOBATEK/INEF4 : inventez les solutions du bâtiment de demain !

« Venez codévelopper avec les acteurs de la filière de la construction », assure Julien Szabla, Directeur administratif et financier de NOBATEK/ INEF4.