Notre correspondant, David Fayon poursuit son périple et sa découverte de la Silicon Valley. Pour cette nouvelle étape : Santa Clara . Si San José est la capitale auto-proclamée de la Silicon Valley, c’est surtout pour son poids démographique (plus d’un million d’habitants). Pour autant d’autres villes telle que Santa Clara valent le détour.

 

Située au Nord-Ouest, cette ville est également très proche de l’aéroport international de San José sans toutefois pâtir des nuisances aériennes, comme c’est le cas dans le centre de San José.

L’Université de Santa Clara, une université catholique en Amérique

Fondée en 1777, Santa Clara est une ville densément peuplée, qui est également l’une des 21 missions de Californie (la Mission Santa Clara de Asís qui lui vaut son nom). L’Université de Santa Clara, doyenne des universités de Californie, est d’ailleurs située sur le campus de la mission. Cela créé une certaine atmosphère dans cet environnement agrémenté de jardins fleuris très bien entretenus et d’arbres, avec un climat idéal. C’est également la plus ancienne des universités catholiques de tout l’Ouest américain alors que les protestants sont par ailleurs majoritaires aux États-Unis. L’établissement est géré par des Jésuites.

Je reste par ailleurs étonné par l’absence de contrôle d’accès dans les universités californiennes où l’on rentre comme dans un moulin, contrairement aux Grandes Ecoles et universités en France, où les contrôles d’identité se révèlent draconiens, par peur du terrorisme.

Le siège social d’Intel et de quelques autres entreprises high tech

Plusieurs grands groupes ont élu domicile Santa Clara, comme Intel et Applied Materials qui sont les plus gros employeurs de la ville, mais aussi d’autres entreprises comme Nvidia. Notons que Texas Instruments dispose aussi d’une antenne pour être dans l’écosytème de la Valley et favoriser ainsi les synergies dans les projets.

Intel qui fêtera son 50ème anniversaire l’année prochaine reste la référence des entreprises de puces et semi-conducteurs et possède suffisamment de cash pour procéder à de nombreuses acquisitions comme les GAFA (Google Amazon Facebook Apple). Dans le monde du numérique, c’est aussi le groupe qui en 50 ans a généré le plus de bénéfices.

Intel a aussi implanté dans la ville, un musée accessible au plus grand nombre. Plus tourné vers l’histoire passée de la marque que les projets actuels et la diversification opérée par l’entreprise (dans la voiture autonome, le replay en 3D pour les événements sportifs qui nécessitent des micro-processeurs très performants, etc.), même s’il ne vaut pas l’incontournable Computer History Museum de Moutain View, ce musée reste intéressant pour comprendre les impacts de la loi de Moore et la fabrication des puces avec les technologies sous-jacentes.

D’autres boosters pour l’économie de la ville

Tout aussi remarquable, l’immense parc d’attractions California’s Great America qui emploie à lui seul plus de 2 000 personnes. Il est situé près du Santa Clara Convention Center, autre lieu incontournable de la localité où se tient des expositions et toute sorte d’événements. J’avais par exemple assisté à un salon sur les équipements de nombreux grands acteurs du B2B (impression 3D, polymères, design de puces et de composants, etc.).