Astrid Parmentier, 25 ans et déjà cofondatrice de Tom&Josette, un réseau de micro-crèches intergénérationnelles. Energique et joyeuse, cette jeune diplômée du master MSc X-HEC Entrepreneurs en motivera plus d’un ! Portrait d’une jeune entrepreneuse. 

 

Déjà un an et trois mois que la startup d’Astrid a pris vie. Pour la startuppeuse, positive dans l’âme, « la joie est la valeur première de l’entreprise : être souriant et positiver c’est le cap qui permet de réussir ». Un projet innovant et inspirant.

Une entrepreneuse entreprenante !

Astrid est originaire de Castres. Très intéressée par l’univers de la petite enfance, elle met en lumière une idée inattendue mais séduisante d’une micro-crèche d’un genre nouveau. « Ces dernières années, je rendais souvent visite à ma grand-mère en EHPAD avec mes neveux de 2 et 3 ans. » C’est là que lui est venue cette idée. Un souvenir devenu baseline de son entreprise : Tom&Josette, fondée dans le cadre de son M2. Le fonctionnement ? Accueillir dix enfants de 0 à 3 ans à l’intérieur d’un EHPAD. De l’intergénérationnel à la Montessori où « tout petits et seniors pourront passer du temps ensemble, guidés par le projet pédagogique mis en place par la directrice de la micro-crèche et l’animateur de la résidence », explique Astrid.

Le pouvoir de l’intergénérationnel

« Je ne voulais pas uniquement monter une entreprise, je voulais un projet avec du fond, du sens », déclare Astrid. Tom&Josette qui apporte un souffle nouveau pour rassembler et réorganiser deux mondes généralement opposés l’un de l’autre relève le défi. « Tom c’est le prénom du petit frère de mon associée et Josette c’est celui de la meilleure amie de ma grand-mère en EHPAD ». Leur mission ? « Reconnecter les générations » à travers une démarche de transmission. Dans le monde actuel où la petite enfance et le grand âge sont des enjeux cruciaux, l’heure est venue de changer les regards de la société.

Une équipe de choc

Dans les coulisses de cette startup en pleine croissance, Astrid est épaulée par Pauline Faivre et Isabelle Pélissié. Le parfait combo ! « Chercher les associés de ses rêves peut-être un frein pour monter un projet », confie Astrid, qui se sent chanceuse de les avoir trouvées. En testant leur capacité à travailler ensemble concrètement, elles se sont en effet révélées être plus que des amies, des associées complémentaires. Un trio équilibré, pilier du projet. « Au début, c’était un projet de quelques semaines, puis de deux mois et maintenant je suis prête à travailler avec elles pendant dix ans ! » Le sens de l’engagement a su prendre une place primordiale dans le développement de ce tiercé féminin qui, main dans la main, tient fermement les rênes de Tom&Josette.

Un projet primé

Et c’est ensemble que, le 5 février 2020, elles remportent le premier prix au concours Coup de pouce des jeunes entrepreneurs. C’est ainsi qu’une « simple idée sur le papier suivie de discussions » sont devenues un réel projet. L’année passée, spectatrices durant la remise des prix 2019, les trois futures diplômées avaient osé un : « l’année prochaine, c’est Tom&Josette ». They did it !  A la clé de cette victoire ? « Une dotation financière et de la visibilité ». D’ailleurs, Astrid remercie Charles de Saulle, l’alumni qui a soutenu leur projet en l’aidant à lui donner vie. Après une année de rude travail, quatre micro-crèches ouvriront donc pour l’année scolaire 2020-2021. Pour la première inauguration, rendez-vous à la résidence les « Roseraies » à Rennes, très prochainement. De quoi être fières d’elles !

Son conseil aux futurs entrepreneurs

« La seule chose à faire c’est oser se lancer. Inutile de chercher l’idée parfaite, car quand on la cherche trop on ne se lance jamais. »

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.