Technique, exigence et rigueur : tels sont les fondamentaux des spécialistes de la maintenance nucléaire qui évoluent au sein des équipes d’ENGIE Axima. La preuve avec Justino Pereira (BEP mécanique 90) Responsable de site à la centrale de Belleville et Julien Daime (Bac Pro en mécanique motocycle 2001) Adjoint au Responsable de site de la centrale de Dampierre.

Production d’eau glacée – CEA – Le Barp © Philippe Labeguerie

Production d’eau glacée – CEA – Le Barp © Philippe Labeguerie

JUSTINO PEREIRA (BEP EN MÉCANIQUE, 90) RESPONSABLE DE SITE SUR LA CENTRALE DE BELLEVILLE POUR ENGIE AXIMA

 

« ENGIE accompagne ses jeunes
techniciens et techniciennes
dans la construction d’un vrai
plan de carrière »

Pourquoi devenir technicien(ne) de maintenance dans le nucléaire chez ENGIE ?
Le nucléaire est un métier incontournable aujourd’hui. S’y investir en tant que technicien(ne) de maintenance, c’est s’assurer un véritable avenir, que ce soit dans l’exploitation ou dans le démantèlement d’installations d’envergure. Nos technicien(ne)s travaillent essentiellement sur les systèmes de ventilation des centrales : leur action est fondamentale pour la sécurité et la sûreté de tous.

 

Quelles qualités recherchez-vous chez un(e) jeune technicien(ne) ?
De la rigueur, de l’organisation, de la persévérance et de la motivation. Car si le nucléaire est un secteur qui fait rêver il est aussi très exigeant.

 

Comment accompagnez-vous sa montée en compétences ?
Lorsqu’il (elle) débute, il (elle) est supervisé(e) par un tuteur chef de travaux qui l’emmène sur toutes ses interventions, lui fait réaliser des gestes techniques et le (la) forme sur le terrain. Une fois l’expérience et les bons réflexes acquis, il (elle) est ensuite accompagné(e) par ses responsables à toutes les étapes de son évolution. Chargé(e) de travaux, Adjoint(e) au Responsable de site, Responsable d’un site ou même de plusieurs centrales… sont autant de postes qui s’ouvrent à lui (elle) dans le nucléaire chez ENGIE.

 

Pourquoi rejoindre le Groupe ?
Pour avoir la chance de travailler dans le nucléaire, un métier porteur qui fait appel à des technologies de pointe. Pour rejoindre un grand groupe très attaché à l’évolution de ses jeunes collaborateurs qu’il accompagne dans la construction d’un vrai plan de carrière.

 

 

JULIEN DAIME (BAC PRO EN MÉCANIQUE MOTOCYCLE, 2001), TECHNICIEN DE MAINTENANCE NUCLÉAIRE POUR ENGIE AXIMA

 

« A 25 ans,
je suis Adjoint au
Responsable d’un site rassemblant
4 tranches »

Comment avez-vous rencontré ENGIE ?
Après un Bac Pro en mécanique motocycle, j’ai débuté dans le montage de moteur au sein d’une grande écurie de F1. Au bout de 2.5 ans, j’ai décidé de me tourner vers le nucléaire, un métier porteur dont un collaborateur de Cofely Axima (aujourd’hui ENGIE Axima) m’avait parlé avec passion. Après avoir obtenu mes habilitations pour le nucléaire, je me suis naturellement tourné vers cette filiale d’ENGIE, un grand Groupe qui répondait à toutes mes attentes tant au niveau technique qu’humain.

 

Parlez-nous de votre parcours…
J’ai débuté comme intervenant aux côtés d’un chargé de travaux. Petit à petit, j’ai mis en oeuvre mes compétences en mécanique sur des dispositifs de ventilation très divers, dans un milieu très sécurisé. Au bout de 6 mois, je suis passé chargé de travaux. J’ai alors pris la responsabilité de mes missions techniques et j’ai commencé à encadrer des chantiers et des équipes de 1 à 3 personnes. Depuis novembre, je suis Adjoint au Responsable du site de la centrale où j’ai débuté. Tout en continuant à assurer des missions techniques, je coordonne les équipes de chargés de travaux et suis l’intermédiaire entre le terrain et le Responsable de site.

 

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ?
La diversité de mes missions d’abord. Ventilation d’un petit local ou refroidissement d’une pompe essentielle au fonctionnement de la centrale : chaque jour je monte, je démonte, je nettoie les pièces de ventilateurs de marques et d’ampleurs différentes avec pour mission d’assurer la sécurité de tous. Le dynamisme des équipes ensuite : ici tout le monde se connait, c’est comme une grande famille. Et surtout, je suis fier d’avoir atteint si jeune de telles responsabilités : le site de Dampierre, c’est 4 tranches de 900 MW chacune, ce n’est pas rien ! Je dois d’ailleurs beaucoup à mes responsables qui m’ont toujours fait confiance et poussé vers le haut.

 

C.W.

 

Contact : Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres