Vous cherchez un stage ou un job ? Coronavirus oblige, vos entretiens de recrutement risquent de se passer à distance. Pas de panique ! Tout se passera bien. Surtout si vous suivez les conseils de l’experte, Amélie Favre Guittet, qui a proposé un webinar sur le sujet aux étudiants de l’ICD Business School. Tuto de la pro.

 

« Si le Covid-19 a boosté le recours aux entretiens en visio, ceux-ci avaient déjà fréquemment lieu quand les talents étaient sourcés à l’international par exemple », rassure Amélie Favre Guittet avant de dévoiler ses tips à appliquer avant et pendant l’échange en visio.

Avant la visio 

#1 Prenez RDV sans omettre de détails importants. On n’y pense pas toujours, mais si le recruteur n’est pas basé en France, attention à ajuster l’heure de l’entretien en fonction du décalage horaire. Evitez les loupés en précisant le fuseau horaire, mettez-vous aussi d’accord sur qui doit appeler en premier, le logiciel à utiliser (+ un autre en plan B au cas où le premier plante) et échangez les contacts, mails ou pseudos, en avance.

#2 Faites des recherches sur l’entreprise. Comme un entretien physique, il est important d’avoir au préalable appris à connaître l’entreprise pour laquelle vous postulez. Organigramme des équipes, style de communication, valeurs et culture d’entreprise… Toutes les informations sont bonnes à prendre pour montrer votre intérêt et votre curiosité. Même celles sur le recruteur, pour avoir un point d’accroche en cas de passion ou d’expérience commune par exemple. Sans stalker bien sûr !

#3 Préparez votre équipement. Bien qu’inévitables parfois, limitez les problèmes techniques en vérifiant que votre ordinateur (batterie chargée à bloc !), votre logiciel, votre caméra ou encore votre micro fonctionnent bien. Attention aussi à votre connexion wifi. Demandez à votre famille ou colocataires de ne pas sursolliciter la bande passante durant votre entretien. Outre le matériel numérique, préparez-vous aussi un stylo et un carnet pour prendre des notes et jeter un œil aux questions que vous aimeriez poser. Verre d’eau / mouchoirs check. Ça y est, vous êtes parés.

#4 Préparez votre espace. De même que pour votre matériel, aménagez votre espace pour vous y sentir bien, confortable mais pas trop. Un endroit calme, lumineux (fenêtre face à soi et non dernière au risque d’avoir un contre-jour), bien rangé, plutôt neutre, sans les poupées de la petite sœur en arrière-plan ! Coupez les notifications de votre smartphone et privilégiez un casque pour réduire les bruits parasites. Ne vous mettez pas sur le canapé de préférence car vous n’êtes pas à l’abri d’un grincement et d’un glissement inconscient vers une posture avachie.

#5 Montrez une image professionnelle. Évitez donc les pseudos Skype comme kevindu94 et les photos en maillot de bain. N’oubliez pas qu’à travers un écran, c’est la première image que vous renverrez.

#6 Sachez que la tenue correcte est toujours exigée. Enfilez une tenue professionnelle sans vous déguiser en pingouin bien sûr. Confortable mais pas trop. Ni haut ni bas de jogging et encore moins le combo cravate en haut mais jogging en bas, pensant qu’on ne vous voit que jusqu’au buste. Si vous avez besoin d’aller chercher quelque chose, vous êtes fichu ! Sentez-vous bien dans vos vêtements, joli.e et confiant.e. Et pourquoi pas un petit élément marquant, de couleur, pour que l’on se rappelle plus facilement de vous.

Pendant la visio

Une fois que vous avez préparé tout ça, l’interlocuteur est connecté, l’appel est lancé, respirez… vous êtes filmé !

#1 Pensez à la communication non verbale. Timbre de voix, gestes et attitudes, sourire… Même à distance, ça compte. Il est vivement recommandé de sourire et de hocher la tête pour faire comprendre à votre interlocuteur que vous avez compris ce qu’il dit et que vous l’écoutez (sans faire le petit chien à l’arrière de la voiture !). Évitez de vous toucher les cheveux, tenez-vous droit et ne vous sentez pas obligé de cacher vos mains si vous avez tendance à parler en faisant des gestes (signe d’énergie). Autre chose : ne masquez pas votre retour caméra afin de vous assurer de l’image que vous renvoyez, sans vous regarder tout le temps non plus. Regardez plutôt la caméra pour que le recruteur ait la sensation que vous le regardez dans les yeux.

#2 Pensez à la communication verbale aussi. Bien formuler son message, articuler, ne pas réciter, utiliser des intonations différentes, travailler ses silences… La base.

#3 Adoptez la positive attitude. Par exemple, ne vous énervez pas si votre vidéo plante, ne paniquez pas et ne dites pas quelque chose que vous pourriez regretter si de son côté, votre interlocuteur vous entend toujours correctement. Restez zen et pro, reprenez le fil de la discussion et signalez la coupure. Au besoin, proposez une solution, une bascule vers un autre logiciel. N’oubliez pas que pour le recruteur aussi, cette situation peut être nouvelle. Ensemble, soyez décomplexés sur les problèmes techniques.

#4 Organisez votre écran. Un des avantages de la visio est que vous pouvez profiter de votre ordinateur pour regarder votre CV ou vos notes sur le côté sans perdre le fil de la discussion et sans regarder ailleurs que votre écran. Profitez-en !

#5 Partagez du contenu en live. Autre avantage : la fenêtre de chat. Grâce à elle, vous pouvez glisser les mêmes éléments que vous auriez amenés à l’entretien, voire même du contenu digital. Pratique. CV, créations, graphiques, lettre de recommandation, lien vers un blog, feuille d’évaluation de stage… Préparez-les en amont pour un envoi plus fluide.

#6 Clôturez l’entretien. Pas de poignée de main par Skype… Alors comment savoir quand l’entretien doit se terminer ? Si votre interlocuteur ne vous a pas dit combien de temps l’entretien allait durer, demandez-le au démarrage. Vous aussi, vous pouvez rythmer l’échange avec des phrases du type « On arrive à la fin du temps imparti, voici donc les derniers éléments que j’aimerais vous partager. » Pour conclure, confirmez votre intérêt et demandez la suite du processus du recrutement : faut-il envoyer un compte-rendu de l’entretien ? Sous combien de temps devez-vous espérer une réponse ? Allez-vous passer un test ? Un second entretien ? Enfin, dites au revoir posément (on évite les coucous de la main !) et vérifiez que vous avez bien fermé la conversation. Ça y est, c’est fait !