L’histoire de Mathieu Bailly (INP-ENSIACET 97), c’est 20 ans de carrière chez EURODIA. Arrivé en 1997 pour son doctorat, il porte aujourd’hui le costume de PDG de ce groupe reconnu à l’international sur les marchés de l’agro-alimentaire et de la chimie.

 

EURODIA, c’est le spécialiste mondial des solutions process sur-mesure pour purifier les fluides (lait, vin, sucre…) grâce à des procédés de séparation novateurs. « Par exemple, nos procédés participent à hauteur de 70 % à la production mondiale de lactosérum déminéralisé à 90 % entrant dans la composition de la poudre de lait pour bébés », éclaire Mathieu Bailly. Deux divisions spécialisées ont récemment été créées : OENODIA, dédiée à l’œnologie, et CHEMISTRIA, pour la chimie verte.

Started from the bottom

A la pointe de l’innovation, EURODIA a immédiatement séduit l’étudiant en génie chimique qu’était alors Mathieu Bailly en 1997. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (INP-ENSIACET), ex-ENSCT et ENSIGC à Toulouse, il a intégré en tant que doctorant le service Recherche & Développement pour valider sa thèse. « Un bon levier pour être ensuite recruté », précise l’ingénieur à l’intention des étudiants qui voudraient aujourd’hui rejoindre le groupe industriel.

EURODIA recrute : Stage, alternance, CDD ou CDI, tous les profils sont les bienvenus pour renforcer les équipes, dans tous les départements (Process, Engineering, Commercial, etc.).

Ingénieur polyvalent

Il a ensuite progressé au sein de l’équipe commerciale. « Chez EURODIA, nous sommes tous des ingénieurs, des techniciens, y compris dans les fonctions commerciales car il est important de comprendre les caractéristiques techniques des procédés et produits que nous fournissons», explique celui qui a rapidement évolué à mesure que l’entreprise grandissait à l’international. Au point d’en devenir le PDG !

2è PDG en 30 ans

Fin 2016, Mathieu Bailly a succédé à Bernard Gillery, fondateur d’EURODIA en 1988. Cette nomination faisait suite au rachat de l’entreprise par neuf autres cadres et lui-même. En effet, épaulés par le groupe international japonais Mitsubishi Chemical, ils ont repris le capital de la société pour décider ensemble de son avenir. « Nous formons une grande famille et il nous semblait naturel de prendre le relais ensemble. »

Tous pour un

Et un pour tous ! Cet esprit d’équipe qui anime les cadres dirigeants est perceptible chez tous les collaborateurs. C’est le résultat du bien-être ambiant dans l’entreprise. « La performance opérationnelle n’est possible que s’il y a une bonne cohésion humaine. Sans équipage soudé, le navire n’avance pas », reconnaît bien volontiers le capitaine. Son secret de PDG pour parvenir à cette bonne entente : la flexibilité et la confiance. Ces bons rapports valent aussi avec les clients et les fournisseurs. « Ils nous font confiance. Preuve à l’appui avec notre tout premier client, un éminent producteur de lait dans le monde, qui nous confie toujours des années après les évolutions de ses outils de production », se félicite Mathieu Bailly.

L’intelligence de la situation

Au sein de ces équipes motivées, une place de choix est réservée aux jeunes talents ! Selon lui, ils doivent continuer à apprendre car le diplôme n’est pas une fin en soi. Son conseil : ne pas se limiter et être touche-à-tout. « C’est vrai que le background intellectuel est très important mais la capacité à se remettre en question pour s’améliorer l’est tout autant pour coller à l’esprit d’EURODIA. » Avis aux intéressés.

 

Découvrez les conseils de Mathieu Bailly en vidéo !

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

 

#MonSuperPouvoir « Le bon sens ! Etre un bon PDG c’est savoir où l’on va, savoir s’entourer et savoir décider. Autrement dit, il faut avoir des objectifs, les concrétiser avec ses équipes car seul le PDG n’est rien, mais il est tout de même celui qui tranche et opère les choix qui s’imposent. »

Chiffres clé : 35 millions de CA en 2018 (dont 80 % à l’international) / 80 collaborateurs / Près de 70 % de la production mondiale de lactosérum déminéralisé à 90 % / + de 1.2 milliard de bouteilles traitées par OENODIA

Contact : cathy.calvet@eurodia.com