Étudiant au sein du PGE d’EM Strasbourg, Jérôme Coquelle est aussi un artiste accompli. Il a remporté en mars 2017 la Palme des Talents étudiants. Ce prix lui a ouvert les portes du Word Championship of Performant Arts en juillet 2017. Virtuose du diabolo et passionné des arts du cirque, il est revenu d’Hollywood champion mondial dans la catégorie Variétés (performance artistique) et médaille d’or dans la catégorie 18-24 ans.

 

Jérôme pratique le diabolo depuis ses 7 ans. « J’ai commencé dans une perspective sportive. J‘ai très vite accroché et me suis mis à beaucoup m’entraîner. » Le succès est au rendez-vous, Jérôme a des prédispositions. Il explique aussi que réussir dans le diabolo lui permettait de compenser ses difficultés dues à sa dyspraxie. « J’ai toujours travaillé sur ordinateur et je bénéficiais d’un tiers temps à l’école. » Il compense tellement bien qu’il intègre EM Strasbourg après un BTS et s’épanouit en tant qu’étudiant. Actuellement en échange en Colombie à Medellin, il finira l’an prochain son parcours en alternance.

Incarner la technique

Au-delà de sa technique, le jeune artiste se réalise pleinement sur scène. Il a créé son numéro il y a 4 ans et se produit sur des scènes professionnelles. « Cela a été un moment important pour creuser mon personnage. » Plus complexe qu’un clown, son personnage est souriant, dynamique, il se met en avant, s’étonne, se révèle un peu naïf, dégingandé. « Je suis très fier lorsque « ça prend ». J’ai su que j’avais atteint un niveau professionnel lorsque, grâce à l’entraînement, ma maîtrise a été telle que l’enjeu était désormais d’incarner la technique. »

Une capacité de travail hors norme

Jérôme se perfectionne en permanence. Il vient de débuter la danse à Medellin pour étoffer son numéro et le rendre encore plus unique. « Je veux revenir en France avec un numéro parfait. » Depuis l’enfance, il cumule classe et diabolo à haut niveau. Il était même président du BDA d’EM Strasbourg l’an dernier. « Si mes parents me soutiennent, ils veulent que j’ai un diplôme au cas où je n’arrive pas à vivre de mon art. Grâce à ma formation en business school j’ai en main les compétences pour gérer ma carrière d’artiste ! »

Performance à l’américaine

Il a intensément préparé durant 3 mois le concours d’Hollywood. EM Strasbourg lui a permis d’aménager son emploi du temps et l’a sponsorisé pour ce voyage. A Hollywood il doit présenter son numéro en une minute seulement ! « C’est ce qui m’a le plus donné le tract. Il faut absolument faire une performance et mettre le feu au public en 60 petites secondes. J’ai entièrement remixé mon numéro, je suis sorti de ma zone de confort. J’ai tiré mon épingle du jeu car il y avait beaucoup de chanteurs et danseurs dans la catégorie variétés. »

A Jérôme la vie d’artiste !

Remporter ce concours mondial a été un déclic. Jérôme réalise qu’il veut faire son métier de sa discipline artistique. « J’ai pris un tel plaisir à ce concours, j’ai aussi pris confiance en moi. Je me sens capable d’en faire ma profession. » Ce prestigieux titre lui a ouvert un large réseau et de nouvelles opportunités. Jérôme est plus que jamais engagé dans la promotion de son numéro.
« Même si je suis champion du monde – cela me fait toujours étrange de formuler cela ! – j’ai le sentiment que je peux encore progresser. » Jérôme conclut ainsi avec l’un de secrets de ceux qui réussissent : ne jamais se sentir arrivé.

Eux aussi ont du talent ! Le Musée national Picasso-Paris et l’École de Paris des Métiers de la Table (EPMT) sont partenaires depuis 4 ans. L’ambition : faire découvrir le monde de l’art aux apprentis pour enrichir leur pratique. Cette année, les apprentis chocolatiers ont élaboré un produit original en lien avec le musée et/ou l’œuvre de Pablo Picasso.

 

Pour la première fois cette année en avril, l’École Hôtelière de Paris – Médéric a remis des attestations de compétences à huit élèves en situation de handicap de la passerelle cuisine/services.

 

 

Diego Milla : l’étudiant d’Audencia sprinte vers un avenir sportif

Diego Milla mène d’une main de maitre son double diplôme à Science Po Saint-Germain et à Audencia et ses compétitions d’athlétisme. Vie étudiante, sportif et projets pour l’avenir, il nous raconte son parcours atypique.

Baptiste, une pépite de la com’ made in Audencia SciencesCom

Baptiste Clément, étudiant à Audencia SciencesCom a reçu le prix du meilleur espoir professionnel, lors de la 33e édition des Grands Prix COM-ENT.

Portrait de Timothée Gaussorgues – Tchin !

Passionné de la vigne et du vin et engagé dans le projet Raid Wine 2020, Timothée Gaussorgues, élève à AgroParisTech sensibilise la filière aux enjeux du changement climatique

Une ingénieuse IngénieurE

Elle est empathique, à l’écoute du monde qui l’entoure et surtout la tête remplie de belles expériences. Clarisse Hida, 23 ans, une étudiante qui veut changer le monde !

Le meilleur joueur de LoL des écoles de commerce, c’est lui

Baptiste Benazzi a remporté la coupe de France League of Legends des écoles de commerce avec son équipe, IESEG Esport, le 26 avril 2020.

Prix de la Fondation Mines-Télécom : qui sont les lauréats ?

La Fondation Mines-Télécom a récompensé ses étudiants pour leurs expériences professionnelles lors d’une cérémonie digitale le 17 juin 2020 sur YouTube.

Sina Sobooti : de la danse à la politique, il n’y a qu’un pas

L’étudiant de Sciences Po Paris a réalisé le documentaire « La Danse Domestiquée » pour montrer les similitudes entre la danse et la politique.

Entreprendre : un jeu d’enfants !

Astrid Parmentier, 25 ans et déjà cofondatrice de Tom&Josette, un réseau de micro-crèches intergénérationnelles. Portrait de cette jeune diplômée du Master MSc X-HEC Entrepreneurs

Un petit pas pour l’entreprenariat, un grand pas pour le handicap !

Curieuse, volontaire et motivée, Camille Maldjian, 24 ans est cofondatrice de EzyMob, une application d’assistance personnelle aux déficients visuels. Portrait d’une étudiante de Polytech

Journal de bord d’une étudiante « multitâche » !

Témoignage d’une étudiante de l’IAE Caen qui mène de front son Master 2, son alternance et son mémoire tout en étant confinée.