Diplômé de l’X (92), du Corps des Ponts (97) et du Collège des Ingénieurs (98), Guillaume Sauvé est passé des ponts à l’environnement aéroportuaire. PDG d’ADPI, la filiale d’ingénierie et d’architecture d’Aéroports de Paris (ADP), depuis 2012, il fait évoluer cette entreprise, qui possède une vraie légitimité en matière de projets aéroportuaires, vers le métier d’assembleur de compétences.

Guillaume Sauvé (X 92, Corps des Ponts 97, Collège des Ingénieurs 98), PDG de ADPI

Guillaume Sauvé (X 92, Corps des Ponts 97, Collège des Ingénieurs 98), PDG de ADPI

Des ponts à l’environnement aéroportuaire
Dès la fin de ses études, Guillaume Sauvé, qui rêve de construire un pont, prend la tête du Service Grands Travaux à la DDE de la Somme, un métier assez technique où il encadre un bureau d’études d’une quarantaine de personne, qu’il fait évoluer dans leurs pratiques. A travers cette aventure personnelle et humaine, doublée d’une réussite collective, il découvre la nécessité pour un manager de faire évoluer en permanence la façon de travailler des équipes et de se poser sans arrêt la question de l’adéquation à son marché. Ce passionné de projet croise ADPI, filiale d’ingénierie et d’architecture d’Aéroports de Paris, qui lui offre l’occasion d’appréhender la complexité technique de l’environnement aéroportuaire et lui offre l’opportunité de partir en expatriation pour participer à la construction de l’aéroport de Dubaï. De retour en France, il passe 6 ans à la maitrise d’ouvrage d’Aéroports de Paris puis est nommé PDG d’ADPI en 2012.

 

Présent depuis longtemps en Chine, avec des références comme l’Opéra de Pékin, l’aéroport de Shanghai, ADPI a remporté le concours international pour le nouveau terminal de l’aéroport Haikou Meilan, au sud de la Chine. Ce projet confirme le savoir-faire de l’entreprise en matière de design et d’architecture aéroportuaire et constitue une étape importante de son développement en Chine.

 

L’ingénierie aéroportuaire, cible prioritaire
ADP Ingénierie continue d’évoluer vers une plus grande maturité et une meilleure interaction avec ses clients afin de co-construire un projet, avec des partenaires, tout en satisfaisant à des exigences de qualité et d’image. Une évolution qui nécessite la création de relations très en amont avec les clients, un ancrage local et la capacité à faire travailler en résonance les entités pour qu’elles s’alimentent et partagent leur expérience. L’enjeu en tant que dirigeant, consiste à bien cibler la stratégie. « Notre cible prioritaire est l’ingénierie aéroportuaire, nous sommes capables d’intervenir sur des projets neufs, de modifier des infrastructures existantes, et également de réaliser d’autres projets au cas par cas, quand nos clients nous le demandent. » Véritable avantage compétitif, l’adossement à Aéroports De Paris, un groupe rompu au métier d’exploitant aéroportuaire, confère à ADPI une vraie crédibilité et une vraie légitimité sur les projets aéroportuaires.
Animer le réseau, impulser une dynamique collective, motiver les équipes, qui regroupent de multiples compétences, constitue un enjeu managérial fort pour Guillaume Sauvé. Avec son équipe de direction, il est en train de transformer ADPI d’une entreprise structurée autour des projets, en une entreprise avec un business récurrent, ancrée auprès de ses clients, et dont le métier est de faire des projets. Objectif, que chaque collaborateur à son niveau, soit le plus autonome possible, devienne acteur du développement d’ADPI, contribue au développement de l’image, à la capitalisation du savoir-faire de l’entreprise, tout en intégrant les règles de fonctionnement.
ADPI recherche des profils bien formés, à l’écoute, internationaux, multiculturels, qui ont une envie, une personnalité, et la capacité à intégrer rapidement le savoir de l’entreprise. Les ingénieurs ESTP, des Ponts, les ENAC, les architectes, etc., ont leur place chez ADPI. Ils peuvent accéder rapidement à d’importantes responsabilités, évoluer avec l’entreprise, gérer des projets puis des zones, ou au sein d’autres entités du groupe ADP, « Nous offrons des métiers qui font rêver, l’aspect international, et la combinaison architectes/ingénieurs, très riche, donne lieu à un bouillonnement d’idées. »

 

Les chiffres clés :
400 personnes, dont 200 à paris • Chiffre d’affaires : 60 Me • Plus de 500 références dans une centaine de pays

 

A.M.O.

 

Contact : guillaume.sauve@adp-i.com