Le gouvernement a affirmé sa volonté d’accompagner sur le plan financier les commerces de proximité qui souffrent de la crise. Et à notre échelle ? Comment apporter notre soutien ? Voici 5 idées simples et rapides pour aider les commerçants pendant le confinement.

 

« On ne peut plus se serrer la main mais on peut toujours se serrer les coudes » : voici un des slogans mis en place par CCI France dans le cadre de sa campagne « Ensemble soutenons nos commerçants ». D’après le président de cette organisation nationale des chambres de commerce et d’industrie, un commerce sur deux n’est pas parvenu à dépasser 50 % de son chiffre d’affaires normal depuis le déconfinement, le 11 mai 2020. Pour ce deuxième confinement, l’heure est à la solidarité ! A bon entendeur.

#1 Consommez local

Et si vous preniez le parti de David contre Goliath ? Ne choisissez pas la facilité en privilégiant les grands mastodontes du e-commerce ou de la grande distribution. Pensez aux commerces locaux dont la plupart ont mis en place des services de livraison et de click and collect pour pouvoir continuer leur activité pendant la période de confinement. Appelez-les pour savoir s’ils proposent ce type de services ou jetez un œil à certaines plateformes qui recensent les commerces de leurs villes et proposent même de vous livrer leurs produits. Certaines ont été lancées par des étudiants comme « Le Cellier Strasbourgeois » : un service de livraison à domicile de produits alimentaires de partenaires locaux. C’est Lucas Maillot, un étudiant en 3e année du Bachelor Affaires Internationales de l’EM Strasbourg, qui a démarré l’aventure avec l’aide de sa famille.

#2 Précommandez

Le secteur de la restauration vit notamment une crise économique sans précédent en dépit du soutien massif de l’Etat. Si les livraisons sont un véritable coup de pouce, les précommandes sont aussi un bon moyen de soutenir ses spots préférés. Avec des sites comme Sauve ton resto, J’aime mon bistrot ou Sauver mon bar, vous pouvez précommander vos futures consos dans vos adresses favorites et en profiter lors de leur réouverture. Pour une sortie sympa et solidaire post-confinement !

#3 Faites connaître vos coups de cœur sur les réseaux sociaux

Likez, commentez, relayez, taguez… Les commerces locaux ne jouissent pas toujours d’une grande notoriété sur les réseaux sociaux. Rendez les visibles dans votre feed et vos stories pour recommander leurs produits à votre entourage et aidez-les à se faire connaitre sur les groupes Facebook de votre ville. Qui n’aime pas découvrir de nouveaux coups de cœur ? Laissez parler votre âme d’influenceur ! N’oubliez pas non plus les hashtags prévus à cet effet comme #LaVidaLocale.

#4 Aidez les petits commerces à se digitaliser

Seule une boutique indépendante sur trois dispose d’un site internet. C’est pourtant le bon plan pour continuer à vendre quand la porte doit rester close. Mais comment faire quand on n’y connait rien en création de site ? C’est à cette question que les étudiants des 9 écoles du réseau GES (PPA Business School, ICAN, EFET STUDIO CREA, ECITV, ESGI, MOD’ART International, EIML Paris, ISFJ Paris et EFET Photographie) répondent. Ils proposent un appel à projet aux entreprises parisiennes ayant besoin d’une aide pour se digitaliser et basculer leur activité en e-commerce. C’est aussi l’objectif de Noémie Bertosio, diplômée 2020 de KEDGE Marseille, qui a créé le mouvement #SoutienMonTatoueur. « J’ai lancé il y a deux ans la plateforme GoTattoo pour mettre en relation les tatoueurs avec les clients et à l’approche du deuxième confinement, je me suis creusée les méninges pour leur venir en aide. L’idée de #SoutienMonTatoueur est de vendre les visuels de leurs tatouages en HD qu’il suffit de télécharger moyennant un prix de 10 euros. Ça reste une belle œuvre d’art sympa pour décorer sans vouloir se le graver sur la peau », explique-t-elle.

#5 Pour Noël, shoppez local

Si les fêtes de fin d’année ne s’annoncent pas aussi féériques que d’habitude, la chasse aux cadeaux reste ouverte. Cette année, privilégiez les cadeaux achetés près de chez vous, chez cet artisan hyper talentueux au coin de votre rue qui vend ses créations via ses réseaux sociaux ou ce petit magasin de jouets qui fait rêver les enfants depuis des décennies et pratique exceptionnellement le click and collect. Ou revenons à notre #2 et précommandez un bon repas dans le restaurant chouchou de votre moitié ou de vos parents !