Paul Friedel est à la tête de la nouvelle école d’ingénieurs née de la fusion de Mines Nantes et de Télécom Bretagne, IMT Atlantique. Nous lui avons demandé de déclarer sa flamme pour l’établissement qu’il dirige depuis janvier 2017. Les motifs de son enthousiasme sont nombreux !

Que représente le 1er janvier 2017 pour vous ?

Le début d’une grande aventure ! IMT Atlantique est officiellement née. Je suis heureux de constater que l’école représente déjà beaucoup plus que la somme des deux établissements dont elle est issue. IMT Atlantique conjugue des expertises de premier plan – le numérique, l’énergie et l’environnement – avec pour ambition de transformer la société et l’industrie.

 

Les grandes dates de la nouvelle école

1er janvier 2017 : Naissance de IMT Atlantique Bretagne-Pays de Loire

Juin 2017 : Dépôt du dossier d’habilitation du nouveau programme à la CTI

Septembre 2018 : Premier recrutement sur le concours commun Mines-Ponts

Novembre 2021 : Diplômation de la première promotion d’ingénieurs IMT Atlantique

étudiants IMT Atlantique

Etudiants de la nouvelle école ©IMT Atlantique

IMT Atlantique

©IMT Atlantique

Quels signaux vous font dire que IMT Atlantique est déjà reconnue ?

Toutes nos parties prenantes ont été consultées. Cela porte ses fruits aujourd’hui. Nos équipes mais aussi nos partenaires, notamment de la COMUE Université Bretagne Loire ou de l’IMT, parlent de nous, nomment l’école. Elle apparait au 5e rang du classement de l’Usine Nouvelle. La CGE régionale, les associations de professeurs de prépa (UPSTI, UPS notamment) nous identifient. Je suis très heureux d’annoncer que dès le 5 janvier nos associations de diplômés avaient elles aussi fusionnées ! IMT Atlantique existe ! Tous les indicateurs sont au vert et me font dire que notre projet, notre stratégie, sont les bons.

« Un ingénieur, c’est quelqu’un qui a la capacité à changer le monde ! »

Paul Friedel déclare sa flamme à IMT Atlantique et à ses futurs ingénieurs

  • J’aime notre vision très ambitieuse de l’ingénieur: grand scientifique et technicien, il maîtrise ses domaines et possède une réelle capacité d’évolution
  • Je suis fier d’une école qui va préparer des acteurs des changements du monde, hautement conscients de leur rôle dans la société, de leur impact sur la vie de chacun
  • En les formant aux humanités, aux sciences humaines et sociales, à la gestion, nous les dotons aussi d’un profil d’ingénieurs très cohérent avec les attentes de l’industrie: capacité de discernement, engagement, prise de recul, esprit critique, capacité d’analyse
  • Je suis très attaché à l’esprit d’entreprise et à sa transmission à nos élèves car nous formons de futurs cadres techniques pour la Nation et ses entreprises, pour préparer l’avenir
  • Je suis à ce titre très fier de l’importance prise par notre incubateur créé en 1996, il accueille 40 à 45 startups par an
  • IMT Atlantique se différencie car elle est fortement fondée sur le triptyque formation/recherche/innovation
  • Elle capitalise sur ses expertises en se positionnant sur les grandes transitions du 21e siècle: numérique, énergie et environnement
  • Elle innove en déployant une pédagogie active, une pédagogie par compétences
  • Son excellence dans la recherche se développe comme en témoignent la reconnaissance de l’Europe au travers de 3 ERC, la distinction de notre chercheur Claude Berrou lauréat du prix Marconi en 2005 ou encore notre contribution en recherche fondamentale de haut niveau au sein de Subatech à Nantes
  • Il n’y a pas que moi qui aime IMT Atlantique ! Ainsi, nous avons signé début février une convention de rapprochement avec l’ENSTA Bretagne

Le coup de cœur de Paul Friedel

IMT Atlantique est une école en avance, qui bouge.

Elle met l’IMT en mouvement en tant que première école « Mines-Télécom » de l’Institut, elle ouvre la voie.

Elle met aussi son environnement en mouvement. Notre projet est envisagé sous tous ses aspects. Nous travaillons avec nos partenaires locaux pour développer la liaison entre Brest et Quimper. Je considère le défi de la distance entre nos campus comme une opportunité d’innover dans notre organisation et notre manière de travailler ensemble.