Communiqué de presse :

SO SKILLED (« Soft skills, expériences étudiantes et prérequis tout au long de la vie ») a été distingué fin 2017 dans le cadre de la 1re vague d’appels à projets de Nouveaux Cursus à l’Université (NCU) du 3e Programme d’Investissements d’Avenir (PIA3), et a reçu une dotation de 4 822 000 €. Élaboré dans le cadre de la communauté d’universités et d’établissements (COMue) Paris Lumières, le programme SO SKILLED est mis en oeuvre par les universités Paris Nanterre, Paris 8 et l’INS-HEA. Il vise à consolider les compétences fondamentales et transversales des étudiants pour accroître leur confiance et leur réussite, améliorer leur insertion professionnelle et favoriser l’évolution de leurs trajectoires tout au long de la vie.

 

« Avec SO SKILLED, les universités Paris Nanterre et Paris 8 marquent leur volonté de réinventer les cursus à l’Université. SO SKILLED va placer les apprenants au centre d’un écosystème d’apprentissage innovant qui leur permettra de consolider leurs compétences fondamentales, et, ce faisant, faciliter leur insertion et leur évolution professionnelle », souligne Christophe Bréchet, responsable du projet et vice-président en charge de la formation et de la vie universitaire à l’Université Paris Nanterre.

 

Faire des compétences transversales un levier de transformation du premier cycle

Le programme entend valoriser les compétences fondamentales et transversales acquises par les étudiants au sein et en dehors de leur cursus de Licence, autour d’une acception volontairement large des soft skills en cohérence avec la dominante SHS de l’université : les capacités d’analyse, de synthèse, la résolution de problèmes complexes, la créativité, l’esprit d’initiative, la confiance en soi, la capacité à travailler en groupe, à convaincre etc. Le programme SO SKILLED comporte 4 axes :

  • déployer des modules centrés sur l’acquisition des soft skills ;
  • faire évoluer les pratiques pédagogiques et d’évaluation pour que la formation académique soit au coeur de cette acquisition ;
  • valoriser les expériences étudiantes (activités engagées, projets collectifs, tournois…) ;
  • déployer un dispositif d’accompagnement intégré des publics apprenants.

Il s’agit de consolider le modèle même de la Licence face à la concurrence d’autres voies de formation, en particulier le bachelor. « Un des objectifs majeurs de SO SKILLED est de montrer que c’est à l’université qu’on acquiert les compétences les plus durables dans la construction de l’identité personnelle et professionnelle, et que peuvent se révéler tous les talents de nos étudiants », ajoute Christophe Bréchet.

 

Changer d’échelle pour renforcer l’attractivité du premier cycle universitaire et accroître la visibilité à l’international

Si les cursus SHS favorisent l’acquisition d’un bon nombre de ces compétences, l’Université Paris Nanterre encourage, depuis plusieurs années, leur acquisition par un système de « bonus au diplôme ». Plusieurs centaines d’étudiants mènent déjà dans ce cadre des activités relevant de l’engagement social et solidaire : accompagnement scolaire et tutorat, interventions auprès des voisins de l’Université, construction d’un campus social et solidaire, vie associative…

Dans le cadre de la construction de l’offre de formation 2020-2024, toutes les Licences proposeront à chacun des 6 semestres, en plus des enseignements disciplinaires, deux unités d’enseignement, l’une dédiée aux « Projet(s) et expérience(s) de l’étudiant.e », l’autre aux « Compétences transversales et outils ». Les étudiants accèderont ainsi à une offre complète de modules et activités, qui feront partie intégrante de leur cursus. « À terme, le projet So Skilled permettra de renforcer l’attractivité du premier cycle universitaire auprès de nos publics cibles et d’accroître notre visibilité à l’international », ajoute Christophe Bréchet.

Membre d’une COMue pionnière dans la réflexion sur la responsabilité sociétale des universités et soucieuse de proposer un projet évolutif et adaptable, l’Université Paris Nanterre proposera les dispositifs So Skilled à différents publics que sont :

  • les 18 000 étudiants de licence,
  • les adultes en reprise d’études : le projet, soutenu par Pôle Emploi, permettra de déployer des formations spécifiques en direction des demandeurs d’emploi et des salariés pour leur permettre de développer leurs soft skills en vue d’un nouvel emploi ou d’une reprise d’études,
  • les publics plus fragiles comme les étudiants en situation de handicap, incarcérés, mais aussi les réfugiés ou les jeunes ne maîtrisant pas suffisamment les compétences fondamentales pour s’inscrire dans une dynamique de construction.

 

 

Co-construire avec les partenaires socio-économiques et institutionnels

Au-delà des partenaires associés au projet dans le cadre de la COMue Paris Lumières, SO SKILLED reposera sur un engagement territorial fort et amènera des partenariats avec divers acteurs comme les collectivités territoriales (régions, départements, villes, communautés d’agglomération), les acteurs de la formation et de l’insertion professionnelle (Pôle emploi, CFAs, Missions locales…), les réseaux professionnels et les entreprises.

« La participation active de nos partenaires socio-économiques et institutionnels est une condition essentielle au succès de SO SKILLED. Leur implication dans la formalisation des compétences, la co-construction des formations et l’accompagnement des étudiants permettra en effet d’assurer la pertinence des dispositifs, l’adéquation aux besoins des recruteurs et plus généralement la reconnaissance de la plus-value des sciences humaines et sociales dans le développement des soft skills », conclut Christophe Bréchet.