Nouvelle née parmi les écoles d’ingénieurs, IMT Atlantique est très engagée dans la promotion de son nouveau positionnement et de sa marque. Les classements sont un outil parfait pour cela comme en témoigne Anne Beauval, sa directrice déléguée.

 

IMT Atlantique déploie une approche pragmatique vis-à-vis des palmarès ?

Ils sont un outil au service de notre stratégie fondée sur 3 axes : poursuivre la construction d’IMT Atlantique ; être leader dans les domaines des transitions numérique, énergétique et environnementale, et s’imposer comme une technological university de rang mondial. Nous avons donc étudié les classements et sélectionnés ceux qui sont à même de nous aider à faire rayonner la marque IMT Atlantique, de nous donner l’image souhaitée, et de la faire savoir à l’international. Une école connaît ses indicateurs et sait où se positionner.

Quelles sont vos cibles ?

Elles font partie des classements identifiés par le ministère comme à impact dans son rapport de 2017. Nous ciblons prioritairement QS, THE, Webometrics et U-Multirank très complexe, une fois que vous savez y réponde, vous pouvez répondre à tous les classements ! IMT Atlantique a très vite été classée après sa formation, ce qui n’était pas le cas des deux écoles qui l’ont formée.

Comment progresser encore ?

En continuant à travailler sur ce que nous sommes ! Sur nos fondamentaux de la formation, de la recherche, sur nos engagements vis-à-vis du ministère. Nous n’avons pas de stratégie pour les classements. Nous estimons que les fondamentaux de notre excellence sont des leviers de qualité pour y figurer. Ils nourrissent notre réputation et nous utilisons les classements pour asseoir notre marque, c’est un cercle vertueux. L’étude du ministère de 2017 sur les classements souligne que pour progresser mieux vaut unir des établissements proches en termes de mission, de puissance, de tutelle… C’est notre cas et cela se lit dans les classements. Néanmoins, il faut être réaliste, la poussée d’établissements venus de pays émergents érode mécaniquement la place des institutions occidentales dans les palmarès.

Saint graal, Saint Shanghai : Créé en 2003, le classement dit de Shanghai distingue 500 établissements parmi les 17 000 répertoriés dans le monde. La France y figure à la 6e position au niveau mondial en 2018. Cette année, cocorico, l’Université de Montpellier décroche le titre de numéro un mondial dans le classement thématique en écologie. Les universités françaises sont également bien représentées en mathématique : 16 sont classées parmi les 100 premières mondiales, dont l’Université Paris-Sud (2e) et Sorbonne-Université (9e) ; mais aussi en physique, avec 11 établissements au sein du top 100.

 

Intermarché : le futur Amazon de l’alimentaire ?

François Pereira a tout de suite été séduit par la volonté d’Intermarché de se transformer à grand renfort de digital. Aujourd’hui, il lance un appel : « rejoignez-nous dans cet univers dynamique ! »

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

Cdiscount : le e-commerce en mode inclusion !

Cdiscount, une entreprise handi inclusive. Sa DRH, Nathalie Estrada (ICN Business School 96) et son DSI Frédéric Eich vous expliquent pourquoi les jeunes diplômé(e)s en situation de handicap ont toute leur place chez le leader du e-commerce...

ORPEA déploie son modèle de valeurs dans le monde

ORPEA : leader mondial de prise en charge de la Dépendance avec des établissements de santé dans 16 pays. Yves Le Masne, son DG, a gravi tous les échelons en 26 ans.

Bureau Veritas plus que jamais engagé pour le handicap

Depuis son 2e accord, la Mission Handicap de Bureau Veritas France relève de nouveaux challenges. Rencontre avec Nadège Moll Bourcereau, RRH et Responsable Mission Handicap

Le handicap droit au BUT

Sandrine Lenoble, Responsable RH & Handicap de BUT nous dévoile les clés du succès de l’inclusion de collaborateurs en situation de handicap.

Malakoff Médéric Humanis, un groupe à votre écoute !

Malakoff Médéric Humanis : une entreprise handi-friendly ? Assurément ! présentation avec Stéphanie Le Dorner, Responsable RH Qualité de vie au travail

Handicap : KONE mise sur l’ascenseur social

KONE se développe avec un objectif : l’accessibilité à l’ensemble du public. Nele Böcker Responsable Mission Handicap de KONE, nous en dit plus.