Romain Heili, 23 ans, étudiant en dernière année de Master in Management à SKEMA Business School revient sur ses multiples expériences à l’étranger, évoque la puissance du réseau d’anciens et la spécialisation en marketing de l’école.

 

Cela peut paraître incroyable, mais depuis mon bac, j’ai réussi à m’expatrier dans cinq pays différents pour suivre mes études ! C’est l’une des forces de SKEMA Business School, permettre aux étudiants de combiner leurs études avec leurs envies d’ailleurs. Grâce à la flexibilité des parcours, j’ai ainsi effectué une grande partie de mes études et de mes stages à l’international.  Autre atout de l’école : son engagement dans le marketing digital et le big data – des activités dans lesquelles je souhaite justement me spécialiser.

 

La puissance du réseau d’Alumnis

J’ai passé mon premier semestre sur le campus de Lille tout en cherchant un stage à l’étranger pour le semestre suivant. Je concentrais mes recherches sur Berlin, ville qui dispose d’un vivier incroyable de startups et d’entreprises du web. Bonne pioche, de nombreux anciens étaient déjà en poste là-bas et grâce au réseau d’Almunis, j’ai eu la chance de rejoindre une startup spécialisée dans la publicité sur mobile.
Je me souviens encore de ma surprise quand j’ai découvert l’ampleur du réseau des anciens en consultant la carte du monde des anciens, affichée au Career Center. Des centaines d’épingles attestent de la présence d’anciens sur tous les continents. Par le réseau, de nombreuses portes s’ouvrent car les anciens connaissent notre profil, notre formation, …

Ma vie de prof à SKEMA Business School

Le Brésil pour commencer

En deuxième année de Master, j’ai pu pousser mon envie d’ailleurs encore plus loin, en quittant l’Europe pour l’Amérique du Sud. J’ai eu l’occasion d’étudier sur le nouveau campus brésilien de SKEMA Business School, implanté à Belo Horizonte. Contrairement à d’autres écoles de commerce, SKEMA cherche à s’implanter dans des économies en développement, cela offre un regard différent, cela ouvre d’autres perspectives et permet d’en apprendre plus sur ces économies en expansion.
Sur place, j’ai été agréablement surpris par l’accueil chaleureux et la générosité des brésiliens, je me suis rapidement lié d’amitié avec nombre d’entre eux.

campus brésilien de SKEMA Business School, implanté à Belo Horizonte

La Corée pour terminer

Enfin, pour pousser le dépaysement encore plus loin, je suis parti, il y a quelques mois, étudier à Séoul dans une université partenaire. La Corée m‘intéressait tout particulièrement pour son économie tournée vers les nouvelles technologies et l’innovation. Ajouté à cela la possibilité d’intégrer l’étonnante Ewha Womans University, une des plus grandes universités pour femmes au monde – exception faite des étudiants en échange ! L’occasion de vivre une expérience hors du commun. Si les premiers jours, j’étais intimidé, mal à l’aise face aux regards étonnés voire pesants, l’enthousiasme des professeurs m’a permis de m’intégrer facilement.

Le grand entretien : Alice Guilhon « A SKEMA Business School, Finance & Marketing se conjuguent à l’international »

La fin de mon cursus approchant, je me rends compte à quel point toutes ces rencontres, ces différentes expériences et mes stages auprès d’entreprises spécialisées dans le marketing digital vont m’aider à pour ma vie professionnelle future. Grace au réseau d’Alumni, j’ai d’ores et déj décroché un premier entretien d’embauche à Londres.