Depuis plusieurs années, l’université se réinvente pour diplômer des étudiants au plus proche des besoins des entreprises. Un travail très important puisqu’en 2018, les établissements français comptent plus de 1,62 million d’étudiants sur leurs bancs. Cette année, la grande nouveauté qui marquera la rentrée 2019 sera l’obligation pour les établissements d’appliquer l’arrêté Licence, un texte du 30 juillet 2018 proposant plusieurs nouveautés pour les étudiants entrés en L1 cette année.

 

Qu’est-ce qui change ?

Pour être au plus proche des besoins, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation insiste avant tous sur l’expérience professionnelle en l’inscrivant directement dans la loi. « En particulier, les formations ainsi que les unités d’enseignement qui les composent peuvent présenter, à des degrés divers, une dimension plus professionnalisante. » Un atout quand on sait que l’expérience en entreprise est un passeport pour l’emploi !

Et pour coller au plus près des attentes des étudiants et des organisations, l’université va créer des passerelles entre les différentes formations. Selon le texte de l’arrêté, elles « constituent ainsi une réponse adéquate aussi bien pour les étudiants, qui en formation initiale, ont un objectif d’insertion professionnelle à l’issue de la licence,  que pour ceux qui, en formation continue, souhaitent une réorientation professionnelle ou une reprise d’études. »

Autre nouveauté majeure pour cette année : la possibilité de personnaliser son cursus. En effet, l’arrêté Licence permet aux universités de mettre en place des parcours sur-mesure pour assurer une meilleure insertion des diplômés. « Les établissements peuvent organiser des parcours différenciés (…). Cette diversité a pour but de répondre à la variété des projets que les étudiants construisent au cours de leur formation. »

Parmi les axes de transformation : la création d’un contrat pédagogique entre les étudiants et l’université. Ainsi, l’établissement s’engage de manière concrète pour la réussite de l’étudiant en prenant en compte son profil, son projet personnel et professionnel.

L’arrêté précise également le rôle que jouera la direction des études qui « assure la mise en place des contrats pédagogiques pour la réussite étudiante et un accompagnement personnalisé des étudiants. » Elle sera en charge d’élaborer le contrat pédagogique, mais aussi de l’adapter tout au long de la formation, selon l’accord de l’étudiant, pour coller au plus près de ses attentes.

Enfin, l’arrêté favorise la mise en place d’un contrôle continu, une nouveauté qui ravira les étudiants qui n’auront plus à tout miser sur une épreuve terminale. Pour légitimer ce mode d’évaluation, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation explique qu’il « permet une acquisition progressive tout au long de la formation. L’évaluation continue doit intervenir à des moments pertinents pour l’orientation de l’étudiant et sa progression par rapport à son projet personnel et à son projet professionnel. » Encore une fois, l’insertion reste l’objectif de cet arrêté Licence.

 

Learning Tribes : rejoignez la tribu de la formation !

En deux questions, Valéry Nguyen General Manager EMEA de Learning Tribes vous explique pourquoi ce spécialiste de la formation est fait pour vous.

Framatome : de l’énergie bas-carbone pour demain

Loin des clichés sur le nucléaire, Framatome se tourne vers l’avenir et recrute 1000 personnes explique Lionel Gaiffe, Senior Executive Vice President de la Business Unit Combustible de Framatome.

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.

Checkout.com : challengez la Data !

« Vous êtes passionnés de Data et créatifs, bienvenus chez nous ! » assure Valentin Vincendon, VP Business Intelligence at Checkout.com

Bollé Brands : l’excellence du sport designé en France

La technologie, l’ergonomie et le design des produits de Bollé Brands ont été testés et approuvés par les plus grands sportifs !

Europorte : un train d’avance dans l’innovation !

Nommé directeur général d’Europorte, opérateur privé de fret ferroviaire français, en juillet 2020, Raphaël Doutrebente nous parle de ces projets pour l’entreprise.

Managers intermédiaires : alliés ou challengers du DG ?

Entre top managers et collaborateurs, entre reporting et animation d’équipe, les managers intermédiaires sont entre le marteau et l’enclume. Comment redorer la fonction ?

KNEIP Hugues Delcourt : « Dans la finance, apprenez à oser ! »

Président de Kneip depuis le début de l’année et ex-CEO de BIL, banque internationale à Luxembourg, Hugues Delcourt connait très bien le secteur de la finance. Il nous parle de son parcours et de sa vision du management. Rencontre.