POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Une vocation, une vie

Matthieu Dussouillez © Gilles Abegg

Tracer sa voie, Matthieu Dussouillez sait faire. Passionné de musique, il a mené une double formation : au conservatoire et à ICN Business School. Son rêve de toujours : travailler dans l’Opéra. Son ambition : en diriger un un jour. C’est chose faite : il sera à 33 ans seulement, le directeur de l’Opéra national de Lorraine au 1er juin 2019.

 

Lors de son entretien avec le directeur de  l’Opéra de Dijon où il débutera, Matthieu répondra à la classique question « Où vous voyez vous dans 15 ans ? », par un « A votre place ! ». Il est désormais le plus jeune directeur d’Opéra de France ! « Je nourrissais certes cette ambition, mais je ne pensais pas qu’elle se réaliserait si vite. »

Un mix de secrets de réussite ont permis cette réalisation

  1. La passion de la musique, du théâtre chanté, « je vis Opéra, je respire Opéra, la frontière entre le pro et le perso est mince dans un domaine artistique »
  2. La détermination, « dans notre milieu il y a peu de places. Pour y mettre un pied en tant que stagiaire, je me suis battu, j’ai été insistant, j’ai relancé et relancé, toujours avec respect mais aussi beaucoup de détermination ! »
  3. Un double parcours académique, « étudier à ICN a été essentiel pour acquérir les clés pour devenir un dirigeant. Le fait que l’école nous pousse à expérimenter et nous donne le temps pour cela a été un atout pour construire mon parcours. Je suis aussi très sensible à l’esprit Artem, l’ouverture aux arts et à la création. La transdisciplinarité apporte un souffle salutaire dans un monde cloisonné. Au conservatoire, j’ai appris les percussions et le tuba »
  4. La confiance du directeur de l’Opéra de Dijon, « il m’a responsabilisé, donné ma chance, les outils et l’expérience pour me forger un profil et les compétences d’un futur directeur d’Opéra »
  5. Un alignement des planètes avec la publication de l’appel à candidature de l’Opéra de Lorraine au moment opportun. « J’ai composé un dossier un peu appuyé, et présenté un projet d’établissement ambitieux et original : sortir l’Opéra de ses murs, créer des passerelles entre différentes formes d’art et développer des coproductions nationales et internationales»

« Dans notre milieu il y a peu de places. Pour y mettre un pied en tant que stagiaire, je me suis battu, j’ai été insistant, j’ai relancé et relancé, toujours avec respect mais aussi beaucoup de détermination ! »

Du rôle sociétal de l’art

Diriger un Opéra est un sacerdoce par certains aspects ! Et pour se ressourcer, Matthieu s’assoit … dans une salle de spectacles. « Je sais immédiatement pourquoi je suis là, ce qui me motive. J’ai envie de contribuer à l’art, au spectacle vivant, d’être là où se construit le génie humain. Je promeus l’art en tant que rempart à la barbarie, comme levier de réflexion, pour prendre de la hauteur. Si l’Homme s’est mis à chanter un jour, c’est pour dire les choses autrement, avec émotion, de manière plus forte qu’en parlant. »

 

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter