Lisa Rivalin (ENSI Poitiers, Master en histoire et philosophie des sciences Université Paris-Diderot, docteur MINES ParisTech), est chercheuse au laboratoire gouvernemental dédié à l‘énergie de Berkeley, le LBNL. Entre passion des mathématiques et désir d’utilité, récit d’une aventure scientifique.

 

Faire de la recherche, ce souhait anime la jeune chercheuse depuis le lycée. Elle aime les maths et les stats en particulier, et pousser la réflexion. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout c’est « modéliser le monde ! Via les stat ou des modèles physiques, je veux comprendre et mettre en équation, résoudre. J’aime l’objectivité des maths. Les méthodes heuristique ou déterministe permettent d’apporter des réponses. »

Sa curiosité est insatiable, elle se fixe sans cesse de nouveaux objectifs. « Mon père essayait de me canaliser, de me dire que je pouvais faire les choses uniquement par plaisir. Mais je dois nourrir mon sentiment d’utilité, d’impact. Ma hantise était que ma thèse moisisse dans un tiroir. »

Utiliser les modèles mathématiques à bon escient

Lisa applique ses recherches à l’énergie et en lien avec un industriel. « Ma motivation est de créer des outils utiles aux ingénieurs. C’est beau et fascinant de voir que l’on peut appliquer les méthodes mathématiques à des enjeux majeurs. » Docteure depuis mai 2016, la chercheuse est un cador de la donnée. Elle rend des bâtiments intelligents pour les conduire à se réguler de manière autonome.

Lisa a préparé une thèse CIFRE à MINES ParisTech avec Engie Axima. Passionnée, elle a ensuite monté un projet pour l’entreprise pour poursuivre ses recherches. Il lui fallait un laboratoire pour l’accueillir. Ce sera Berkeley. Elle identifie le LBNL comme une référence dans son domaine et les contacte. « Par chance, le gouvernement venait de débloquer des financements sur ces problématiques. » Après avoir été chercheuse invitée durant 2 ans, Lisa a convaincu nos amis américains qui l’ont recrutée en janvier 2019. « Je poursuis mes recherches dans une autre forme de partenariat avec Engie Axima et le centre de recherche Engie Lab. »

California dreamin’

« C’est un choix personnel de rester, nous nous plaisons à San Francisco avec mon mari. C’est une ville à part, multiculturelle et ouverte. » Le couple souhaite se forger une expérience internationale. Mais l’opportunité est d’autant plus belle, qu’aux Etats-Unis, la recherche partenariale est valorisée. « Nous restons mobiles pour l’avenir. Notre seule exigence est de pouvoir travailler et nous épanouir tous les deux. » Pour la chercheuse la réussite doit être complète.

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.