Toutes les nouveautés de l’EM Strasbourg en 2024

Quoi de neuf sur le campus de l'EM Strasbourg en 2024 ?
Quoi de neuf sur le campus de l'EM Strasbourg en 2024 ? Crédit photo Maxime Vantorre

Dans un contexte de baisse du vivier prépa et de concurrence accrue entre les business schools, l’EM Strasbourg annonce sa volonté de tirer son épingle du jeu en jouant sur ses axes de différenciation. Dans son nouveau plan stratégique, elle affirme ainsi son identité universitaire et européenne autour d’une nouvelle baseline : From good to great. On fait le point sur les nouveautés de l’EM Strasbourg en 2024.

« Nous sommes la première business school universitaire de France triplement accréditée » affirme d’entrée Babak Mehmanpazir, directeur général de l’EM Strasbourg. Affiliée à l’Université de Strasbourg, la business school alsacienne exprime ainsi « ne pas devoir entrer dans la course à la massification entreprise par d’autres écoles pour répondre à la baisse du vivier de candidats. » Une baisse qu’elle a pourtant ressenti de façon significative cette année, mais qu’elle voit comme une occasion d’afficher ses spécificités et de créer de la valeur autrement.

Un european mindset réaffirmé

Pour ce faire, elle a élaboré une nouvelle vision : « devenir la première école de management de la Vallée du Rhin supérieur qui donne aux individus et aux organisations de tous horizons les moyens de valoriser leur singularité et de repousser les frontières. » Portée par un « european mindset, l’école veut revenir à sa légitimité d’université européenne, ancrée dans la capitale européenne et qui croit dans les valeurs européennes. Alors que certaines écoles retirent l’Europe de leur nom, nous parions sur la solution d’avenir qu’est l’Europe » insiste Babak Mehmanpazir. Cinq axes stratégiques ont d’ailleurs été annoncés en ce sens : renforcer son positionnement transfrontalier et européen donc, mais aussi accélérer l’innovation et l’entrepreneuriat, consolider l’excellence de sa recherche, promouvoir un leadership responsable et enfin, accentuer la diversité sociale et l’excellence inclusive.

Un nouveau PGE en cinq ans à l’EM Strasbourg en 2024

Dans cette dynamique, l’EM Strasbourg annonce l’ouverture de son Programme Grande Ecole (PGE) aux candidats post bac dès la rentrée 2024. « Nous ajoutons deux rails à notre PGE et repensons le contenu pédagogique et la philosophie du programme sous l’angle de l’EMpowerment avec l’idée de faire de la démarche entrepreneuriale un outil pédagogique. Nous proposons ainsi un parcours d’accompagnement en trois étapes pour permettre à chaque étudiant d’être acteur de son projet professionnel, avec l’objectif qu’il devienne entrepreneur de sa vie » indique Charlotte Massa, directrice déléguée du PGE. Une évolution qui va de pair avec l’objectif de rejoindre une banque post bac « dès que possible ».

Des frais de scolarité modulés pour les étudiants du nouveau PGE

Alors que l’EM Strasbourg compte parmi les écoles proposant les frais de scolarité les plus bas des business schools françaises (8 500 euros / an), elle annonce opter pour la modulation des frais de scolarité pour les étudiants boursiers rejoignant le nouveau PGE (recrutés du niveau bac au niveau bac +2) à la rentrée 2024. En fonction de l’échelon, les frais scolaires annuels seront donc dégressifs, de 3 500 euros / an pour l’échelon le plus haut à 10 500 euros / an. Des remises de frais scolarité pourront aussi être appliquées au regard des résultats des candidats (mention Très bien au bac, résultats au concours ou résultats pendant la formation), pour un total cumulable de 5 000 euros.

Du concours à l’obtention du diplôme, le parcours des étudiants qui rejoindront le nouveau PGE en cinq ans de l’EM Strasbourg en 2024 se construira donc comme un projet d’entreprise. Les années 1 et 2 seront ainsi consacrées à la phase d’idéation dans une logique de test & learn (enseignements d’ouverture autour d’une grande synergie avec les disciplines enseignées à l’Université de Strasbourg, renforcement de l’apprentissage des langues vivantes avec jusqu’à 125h/500h de cours). Les années 3 et 4 s’axeront quant à elles sur la phase d’incubation (prototypage et expérimentation de leurs appétences professionnelles et personnelles). Et l’année 5 sera consacrée à la phase d’accélération (développement et consolidation d’expertise).

Un nouveau double-diplôme entre Sciences Po Strasbourg et l’EM Strasbourg en 2024

L’EM Strasbourg et Sciences Po Strasbourg enrichissent leur collaboration à la rentrée 2024 à travers un double-diplôme ambitieux. Cinq étudiants de la business school auront ainsi la possibilité d’intégrer pendant un an la filière Economie & Finance ou la filière Etudes des relations internationales et du global à Sciences Po Strasbourg, alors que cinq étudiants de Sciences Po pourront suivre une spécialisation au choix du PGE en fonction de leur filière d’origine.

L’EM Strasbourg muscle son bachelor Affaires internationales

Parallèlement, l’EM Strasbourg annonce réorienter son bachelor Affaires internationales à la rentrée 2024 afin de renforcer la professionnalisation et les opportunités à l’international de ses participants. Ce bachelor remanié vise également à encourager les étudiants à s’engager dans des projets à impact sociétaux et environnementaux. « L’objectif ? Apprendre par l’action et développer une posture responsable. Pour gagner en méthode et mener à bien leurs projets, nos étudiants seront accompagnés par l’équipe du centre entrepreneurial de l’EM Strasbourg » indique l’école. Par ailleurs, les étudiants qui le souhaitent pourront réaliser leur troisième année de bachelor en alternance. Toujours animée par son european mindset, l’EM Strasbourg propose également un triple diplôme aux étudiants trilingues anglais / allemand / français, dont la première année se déroule à l’EM Strasbourg, la seconde à l’Université d’Hohenheim (Allemagne) et la troisième à HEC Liège (Belgique).

Des masters universitaires toujours plus européens à l’EM Strasbourg en 2024

La business school entend enfin faire infuser son european mindset au sein de son offre de masters universitaires autour de nouveaux doubles ou triples diplômes avec des partenaires renommés. Elle lancera ainsi en septembre 2024 le master European digital & sustainable business en triple diplôme avec la Hochschule für Wirtschaft FHNW à Bâle (Suisse) et la Hoschschule Offenburg (Allemagne) et le European master in tourism, wine & agri food management en double diplôme avec l’Université de Ca’Foscari de Venise.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

incubateur-accélérateur emlyon

L’incubateur-accélérateur emlyon : 40 ans d’expertise auprès des startups

C’est la première école à s’être dotée d’un incubateur en France et une des premières structures d’accompagnement de porteurs de projets innovants dans l’écosystème entrepreneurial français. emlyon fête les 40 ans de son incubateur-accélérateur cette année, une occasion de plus de rappeler que l’entrepreneuriat et l’innovation sont gravés dans l’ADN de la business school lyonnaise. On en parle avec Dr. Alexander Bell, directeur de l’incubateur-accélérateur emlyon.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter