#StoryTime : le portrait de Richard Soparnot, directeur général d’ESC Clermont Business School

interview richard soparnot esc clermont
Crédits photos : Yann Cabello

Directeur général d’ESC Clermont Business School depuis 2022, Richard Soparnot porte de nouvelles ambitions pour l’école face aux enjeux environnementaux et sociétaux. Il entend ainsi former « des générations de managers et d’entrepreneurs qui contribuent à rendre le monde meilleur. » Portrait.

Vivante, agile, dynamique. Lorsqu’on demande à Richard Soparnot de décrire ESC Clermont Business School, ce sont les premiers mots qui lui viennent en tête. Directeur général de la business school depuis septembre 2022, deux axes lui tiennent particulièrement à cœur : l’accompagnement et la proximité. « Ce sont les valeurs que nous partageons à l’école et pour lesquelles nous nous battons. Nous sommes dans une réalité du quotidien, nous faisons tout pour que chaque projet fonctionne, nous réfléchissons en amont à comment cela va servir nos étudiants, mais aussi le rayonnement de l’école. »

Avant de se retrouver à la tête d’une business school de près de 1 830 étudiants, Richard Soparnot débute sa carrière comme professeur de stratégique à l’ESCEM (aujourd’hui intégré à Excelia). En 2010, il devient directeur de la recherche et de la faculté, avant d’exercer le même poste à l’ESSCA pendant deux ans. « Une expérience très enrichissante, car j’avais un peu de lassitude vis-à-vis du métier d’enseignant-chercheur. Pour autant, le mode de fonctionnement de cette école ne me correspondait pas complètement » explique Richard Soparnot. Il intègre donc ESC Clermont BS dès septembre 2017 en tant que directeur académique, puis accède au « cœur du réacteur » en tant que directeur général adjoint en 2020. « Je suis directeur général depuis un peu moins d’un an et on peut dire que ma nomination s’est faite assez naturellement. Je travaille toujours en parfaite coordination avec Françoise Roudier qui est chargée de mission à l’école » indique-t-il.

Au cœur de la transition socio-écologique

De l’enseignement, Richard Soparnot est donc passé au tourbillon d’actions que représente la direction générale d’une école. Un poste stimulant, où on se sent progresser constamment, estime-t-il. Un poste où il peut aussi porter ses ambitions pour l’école, à savoir : révéler les talents et les aspirations des nouveaux acteurs du changement. « D’ici quelques années, j’aimerais qu’on dise d’ESC Clermont BS qu’elle a formé des générations de managers et d’entrepreneurs qui agissent pour le bien commun et qui contribuent à rendre le monde meilleur. » Cette feuille de route ambitieuse s’illustre d’ailleurs déjà au quotidien, via des actions pédagogiques et de recherche innovantes ou encore, le renouvellement permanent du contenu des programmes autour de deux marqueurs forts : l’écologie et le bien-être. « Nous veillons à ce que l’ensemble des modules, quel que soit le parcours suivi, aborde la question écologique » abonde Richard Soparnot. L’école a par exemple développé de nouvelles spécialités, comme une majeure Management des organisations responsables, proposée aux étudiants du Master Grande Ecole depuis un an. Côté recherche « le management durable est la thématique centrale de tous les travaux. » L’école a également mis en place de nombreuses actions, inscrites dans son plan stratégique REVEAL 2022-2027 pour obtenir le label DD&RS, qui valorise les démarches de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements de l’Enseignement supérieur français.

Zoom sur les classements

Cet engagement dans la transformation pour un monde meilleur prend aussi forme avec la création du dispositif Feel Good Campus, qui vise à améliorer le bien-être des étudiants et des salariés d’ESC Clermont BS. « L’idée est de proposer des moments de sport, mais aussi de préparation mentale, pour privilégier l’équilibre des étudiants. Nous sommes convaincus que des étudiants qui sont bien dans leur tête vont réussir académiquement. » Un travail, dans le fond et la forme, qui a été récompensé par le classement 2023 du Financial Times. « Nous nous positionnons à la 67e place du classement des 100 meilleurs masters en management et nous progressons de 26 places par rapport à l’année précédente » illustre Richard Soparnot. Cette dynamique se retrouve également dans les classements nationaux, où l’école décroche le 18e rang et le 16e rang des Masters en Management Post-Prépa.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter