çA, C’EST VRAIMENT TOI !

 

Stéphanie rêvait de partir à l’étranger pour son année césure, et c’est au Brésil qu’elle s’est envolée prête à vivre une année inoubliable !

 

Stéphanie Nizery

Stéphanie Nizery

 

 

Fiche d’identité :
Originaire de Laval – 23 ans – Etudiante à Centrale Marseille – 3A à Centrale Nantes spécialité Génie civil

Volontaire aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ)
Elle retrouve sur place des amis brésiliens connus sur le campus de Centrale Marseille l’année passée. « Je suis vraiment partie avec le soutien de ma famille et de mes amis. Je les remercie vivement de m’avoir encouragée à vivre cette expérience. C’était sensationnel ! » Décidée à découvrir une nouvelle culture, elle suit un 1er semestre d’études à l’université dédié à l’apprentissage du portugais. « J’ai commencé à apprendre cette langue 6 mois avant de partir. L’immersion dans le pays fut totale ! Rio de Janeiro est une ville incroyable. La population est très chaleureuse et accueillante, Je m’y suis vraiment sentie bien ! » Stéphanie intègre ensuite le comité local d’organisation des JMJ pour son 2è semestre, en préparation de la venue du Pape François à Rio en juillet 2013. « J’ai postulé comme pour n’importe quel stage. Il y a ensuite une sélection en fonction des compétences que l’on peut mettre au profit de l’organisation. » Elle intègre le pôle communication du Festival de la Jeunesse qui se déroule tout au long de l’événement. « Il y a entre autre du théâtre, de la danse, de la musique. J’avais déjà participé aux JMJ de Madrid en 2011 comme pèlerin et j’ai eu envie de renouveler l’expérience mais cette fois-ci de l’autre côté du décor, comme volontaire, au coeur de l’organisation. » Au-delà de la dimension religieuse forte qui lui tient naturellement à coeur, les JMJ c’est avant tout pour elle un événement international et interculturel de grande ampleur. « Voir des millions de personnes venues du monde entier et réunies pour partager la même foi, c’est fantastique. La première veillée sur la plage de Copacabana reste l’un de mes meilleurs souvenirs. On voyait partout des drapeaux de nationalités différentes, dont certaines que je ne connaissais même pas ! »

 

Vice-présidente de Ingénieurs sans Frontières
Sensible aux problématiques actuelles de développement durable, Stéphanie a décidé de se spécialiser en Génie Civil pour travailler sur la construction de nouveaux bâtiments « green ». Dès sa 1ère année à Centrale Marseille, elle devient membre de l’association Ingénieurs sans Frontières avant d’en devenir vice-présidente l’année suivante. « En occupant ce poste, j’ai compris que cela prenait du temps de concrétiser n’importe quel projet. Ce n’était pas un rôle facile. L’un de nos objectifs était de sensibiliser à la solidarité internationale, sur la gestion de l’eau et des ressources par exemple. La protection de l’Environnement est une cause qui me tient particulièrement à coeur. »

 

Une philosophie de vie
Pour décompresser, Stéphanie accompagne la fanfare de son école et se régale de pouvoir jouer avec ses amis. « Je fais un peu de violoncelle, du saxophone et du tuba. Ce sont des moments hors temps que j’apprécie beaucoup. » Spontanée et de nature joyeuse, elle veille à prendre du recul sur les « incohérences du monde » et se laisse porter par sa foi. « Ma croyance en Dieu donne un sens à ma vie. Dans un monde où nous avons l’impression de tout connaître, tout savoir, il est important de valoriser des actions de solidarité et d’échanges interculturels. L’Homme n’est pas fondamentalement mauvais ! Nous devons essayer de donner le meilleur de nous-mêmes, tous les jours. »
Une personne qu’elle admire :
le Pape François. Révolutionnaire, c’est un exemple de solidarité et de l’amour du prochain

Un rêve :
rassembler tous mes amis dispersés dans plusieurs pays !

 

Audrey Froitier