ESSEC Ventures. YassSelf, la marque de mode non-genrée pour exprimer son soi authentique

YassSelf
Mathys Tarbes

YassSelf est une marque de mode abolissant les stéréotypes de genre. Elle veut proposer des vêtements qui s’adaptent à tous les corps, et ce peu importe notre vision du masculin ou du féminin. Ces vêtements au style élégant et extravagant ont pour objectif de rendre confiantes les personnes qui les portent, de faire en sorte qu’elles se sentent belles tout en exprimant leur identité sans contrainte. Mathys Tarbes, fondateur de YassSelf nous en dit plus.

YassSelf, un projet avant tout personnel

L’idée de ce projet remonte à mon adolescence, à une époque où je me posais beaucoup de questions concernant ma sexualité, mon genre, mon identité. La mode est un moyen très commun d’exprimer son identité, et j’ai donc cherché des vêtements qui me permettaient de le faire. Rapidement, j’ai réalisé que les vêtements que je préférais étaient souvent au rayon femme, car très brillants, très colorés, très près du corps… Ce sont finalement les marques qui décident du genre de nos vêtements, alors qu’il n’y a rien de plus intime que notre identité. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de YassSelf : je voulais créer une marque qui me permettait de m’exprimer librement sans être contraint par le marketing.

Réunir une communauté pour co-construire mon projet

Assez vite, j’ai réalisé que ce problème dépassait mes interrogations personnelles. De nombreuses personnes vont régulièrement faire leurs achats dans le rayon du genre opposé, surtout les femmes qui subissent une mode très standardisée et stéréotypée, qui les sexualise et les pousse à essayer d’avoir un corps irréaliste (taille très fine, larges hanches, etc…). A partir de là, j’ai su qu’il fallait que je co-construise ce projet avec les personnes sur lesquelles je veux avoir un impact. Assez rapidement, j’ai donc eu l’idée de réunir cette communauté en créant un compte Instagram pour YassSelf. Même sans produit à montrer, je peux parler de moi, des valeurs que je partage avec cette communauté. Je peux aussi utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer les stéréotypes de genre dans la mode, élever les consciences face à un vrai problème sociétal qui concerne plus de personnes qu’on ne le croit. Finalement, réunir cette communauté est une façon d’aller à la rencontre des personnes que je veux aider, et surtout de les impliquer dans la création de mon projet. Régulièrement, j’ai la possibilité de demander à ces personnes leur avis sur mes idées. J’ai même déjà pu rencontrer quelques-unes d’entre elles pour prendre leurs mesures, étudier à quel point tous nos corps sont différents, dans le but final de créer un vêtement qui pourra convenir à chacun de ces corps, et surtout à chacune de ces personnes.
L’idée d’impliquer cette communauté est l’aboutissement de toute ma démarche entrepreneuriale menée jusque-là avec l’incubateur ESSEC Ventures. Ma coach à l’incubateur, Delphine Beau, n’a jamais cessé de m’encourager en me renvoyant vers mon marché et ma communauté à la moindre période de doute. Cet accompagnement m’a donné un fil conducteur et m’a mené jusqu’ici aujourd’hui.

Et maintenant ?

C’est sur le prototypage des premiers vêtements, avec et pour la communauté YassSelf, que je me concentre aujourd’hui. D’ici quelques mois, j’espère avoir finalisé ces produits pour qu’ils puissent habiller tous les corps et toutes les identités sans contrainte. Et qui sait ? Peut-être que la marque YassSelf verra officiellement le jour avant la fin de l’année !

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter