POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Soutenue par sa Fondation, l’ESTP accélère son développement

Florence Darmon, son directeur général ESTP Paris © Tournage ETP

LE GRAND ENTRETIEN

 

Depuis 2012 et la création de la Fondation ESTP Paris, l’école accélère son développement. Florence Darmon, son directeur général, nous parle d’un avenir porté par une pédagogie repensée, des équipements aux standards internationaux et la solidarité toujours en ligne de mire. – Par Ariane Despierres-Féry

 

Dans quel état d’esprit développez-vous l’ESTP ?

La création de la Fondation correspond à notre volonté d’engager des projets innovants et à fort potentiel de développement. La campagne de levée de fonds 2013-2015 avait pour objectif 8M€. 80 % des donateurs sont des entreprises, 300 particuliers nous ont soutenus et l’école finance un tiers des objectifs. Nous avons ainsi réalisé 7 projets portant sur le développement de nos outils pédagogiques et de notre recherche ; de nos échanges internationaux ; et de la promotion des talents et de la diversité.

« Nos réalisations autour du BIM symbolisent la réactivité que nous procurent la Fondation et nos donateurs pour innover au service de l’excellence. »

Vous avez aussi posé la 1ère pierre d’un bâtiment de 3 500 m2 en mai 2016, quelles évolutions pédagogiques traduisent ses installations ?

Il intègrera deux laboratoires, un amphi de 250 places, des salles de cours et des ateliers pour les travaux de groupe, la scolarité et la coordination pédagogique (en vue de renforcer l’accompagnement de nos étudiants), une agora comprenant des espaces projet. L’objectif est de favoriser l’interaction et même l’aspect ludique, car nous savons que des dispositifs pédagogiques attractifs favorisent l’apprentissage. C’est aussi l’objectif du développement du e-learning. Forts du bilan positif d’une cohorte pilote d’étudiants ayant suivi, et surtout validé, un parcours sur l’hydraulique via un MOOC, nous proposons ce MOOC à tous nos élèves dès septembre 2016 et tablons sur 20 MOOCs dans le cursus à terme.

 

Un autre projet s’est révélé au cours de cette campagne. Il concerne le BIM, de quoi s’agit-il ?

BIM veut dire Building Information Modeling (modélisation des données du bâtiment). Il s’agit d’une nouvelle façon de travailler dans les métiers de la construction : transversale, intégrant les équipes et une vision globale des projets. La maîtrise de cette méthodologie et des technologies associées est très recherchée par les entreprises. Grâce à la réactivité que nous offre la Fondation, en 7 mois le financement et l’ouverture d’une salle BIM équipée de 80 postes de travail comportant chacun 35 logiciels de maquette numérique étaient bouclés ! Nous avons par ailleurs créé une option BIM de 3e année, tous nos étudiants ingénieurs et conducteurs de travaux bénéficient d’une initiation et nous avons monté un MS BIM avec les Ponts ParisTech.

 

La seconde campagne 2016-2018 est engagée, quelles en sont les ambitions ?

L’objectif se monte à 18 M d’E pour financer une quinzaine de projets dans trois domaines :
• Poursuite de la modernisation de nos équipements et laboratoires.
• International et développement des échanges avec notamment des packages plus attractifs pour des visiting professors.
• Solidarité au travers de notre politique de bourses sociales et pour les étudiants étrangers (120 000 en 2015-2016).

ESTP 2030
La direction a engagé une réflexion stratégique et collaborative pour imaginer l’ESTP en 2030. Elle associe l’ensemble des parties prenantes de l’établissement et sera présentée en CA en novembre 2016. Florence Darmon souhaite ce plan « très ambitieux, que toutes les questions soient abordées sans tabou, comme l’augmentation de nos effectifs ou l’ouverture de campus à l’international. »

 

QUELS LEADERS SONT LES ETP ?
Un ingénieur dans la construction est aussi un chef de projet. La formation de l’ESTP insiste sur deux aspects comme l’explique Florence Darmon : « dans nos métiers, un bon patron est à la fois un bon scientifique et un bon manager. S’il ne possède pas les fondamentaux techniques il n’est pas légitime, et s’il ne maîtrise que la technique, il ne peut pas mettre en oeuvre de grands projets. » L’ingénieur ETP présente un autre atout : son adaptabilité « développée sur le terrain, car il y a toujours des imprévus sur un chantier ! »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter