A quelques semaines d’une rentrée 2020 « qui ne ressemblera à aucune autre », NEOMA Business School dévoile la refonte de son Programme Grande Ecole. « Une refonte pensée avant la crise mais qui s’inscrit pleinement dans les enjeux actuels autour de la transition durable, de l’évolution des métiers et des pratiques des entreprises » post-Covid indique Delphine Manceau, DG de l’école lors d’une présentation à la presse le 11 juin. Le point sur les nouveautés 2020.

 

Toujours plus près des enjeux du 21e siècle. Tel est le leitmotiv de NEOMA BS dans l’évolution de son PGE à la rentrée prochaine. Trois thématiques clés structurent désormais le cursus : devenir acteur du monde de demain, appréhender les nouveaux métiers et adresser les enjeux de la transition durable. Chaque thématique sera introduite par un séminaire érigé en véritable temps fort et fera ensuite l’objet de cours et de conférences animés par des experts.

Au premier semestre, l’axe Devenir acteur du monde de demain sera abordé sur quatre dimensions : globalisation repensée, genre & société, écologie & développement durable et enfin, valeurs du travail créatif. Au second semestre, place aux nouveaux métiers avec un séminaire autour du Future of Work et de cours traitant là encore de quatre dimensions : agilité, data & infobésité, esprit entrepreneurial et pensée critique. Au troisième semestre, l’heure est aux enjeux de la transition durable avec, entre autres, un séminaire animé par Valérie Masson Delmotte, Coprésidente du groupe n°1 du GIEC et lauréate de la Médaille d’argent du CNRS 2019.

Les vertus du Peer-Learning

Parallèlement, NEOMA souhaite faire évoluer ses méthodes pédagogiques en misant sur la figure de « l’étudiant porteur de connaissances ». « Si nos étudiants sont déjà tous des Monsieur Jourdain du Peer-Learning, nous souhaitons aller plus loin. L’enjeu ? Capitaliser sur la force du collectif, sur les expertises spécifiques de chacun pour faire circuler le savoir et accompagner nos élèves dans leurs apprentissages, toujours sous le pilotage des professeurs bien sûr » précise Delphine Manceau.

International : cap sur l’immersion

Parce que l’international compte parmi les axes clés de son plan stratégique NEOMA renforce ses parcours à l’étranger depuis 2018. Sa philosophie : l’immersion. « Nous croyons que le départ des étudiants à l’international en petite cohorte, associé à l’excellence académique de nos plus de 300 partenaires, sont les deux ingrédients clés pour une expérience immersive et interculturelle réussie ».

Dans cette dynamique, quatre nouveaux parcours internationaux seront lancés à la rentrée, ouvrant ainsi 100 places supplémentaires aux étudiants. Deux parcours immersifs tout d’abord : Future in Europe et Future In Latin America, créés sur le même modèle que le programme Future in Asia lancé en 2019. Le concept ? Deux semestres dans deux universités partenaires et deux stages dans deux pays. Les parcours d’expertise Global in Finance et Global in Corporate Social Responsability débuteront également à la rentrée avec des partenaires académiques reconnus, dans le monde entier, pour leur expertise dans ces domaines.

>>> Le Pôle Talent & Career de NEOMA BS vous donne ses tips pour trouver un stage et valoriser vos compétences dans le monde d’après

Une rentrée inédite

Des projets d’avenir qui n’occultent pas pour autant le climat d’incertitudes qui plane au-dessus de l’ESR post-Covid. « Si la rentrée 2020 sera particulière, nous voyons aussi cette crise comme une possibilité de tester des innovations dans la lignée de notre vision stratégique de faire de NEOMA un challenger innovant.

>>> Revivez les Admissibles 2019 en vidéo

[VIDÉO] Au coeur de l’expérience Admissibles NEOMA Business School

Si plusieurs scenarii ont été envisagées, le parti-pris de NEOMA penche clairement pour le blended-learning avec une part significative de présentiel portée à 60 % en septembre. « Nous ne sommes pas un Mooc ! » martelle Delphine Manceau. Pour s’adapter aux résultats tardifs des concours prépa cette année (le 12 août), la rentrée sera décalée au 20 septembre pour la première année du PGE.

Confinement même pas peur

Pendant le confinement, NEOMA BS a assuré sa continuité pédagogique grâce à 4 857 classes virtuelle, 529 professeurs et intervenants, 425 000 connexions à travers le monde, 133 cafés virtuels pour maintenir le lien avec sa communauté, un dispo Wellness renforcé et un fonds de solidarité spécial Covid.

Second point chaud pour la rentrée : l’international. Sur ce sujet, « NEOMA a une position assez atypique. Nous laissons le choix aux étudiants et aux familles mais nous voulons permettre le départ dès qu’il est possible. Une politique volontariste et très active ouvrant à trois solutions : le maintien du départ quand la destination est ouverte, le changement de destination ou le report du départ. Au total 550 étudiants de NEOMA pourront partir à l’étranger à l’automne. Deux tiers des départs sont ainsi maintenus, dans mais aussi hors d’Europe. Côté accueil des internationaux, la situation s’avère plus paradoxale. « Nous avons plus de candidats inscrits que jamais mais nous ne sommes pas sûrs qu’ils pourront nous rejoindre. Pour les encourager à maintenir l’expérience internationale et la diversité des nationalités à NEOMA, trois dispositifs sont mis en place : du distanciel pour ceux qui doivent attendre le rétablissement du trafic aérien pour se déplacer, une rentrée décalée en octobre et même une seconde rentrée en janvier pour certains programmes. »

Côté vie étudiante ?

Dans cette période où la distanciation sociale est de mise, que deviennent le WEI et les Starting Days ? « Si nous souhaiterions bien sûr privilégier le présentiel nous travaillons sur un scenario virtuel enrichi pour proposer des Starting Days comme une vraie expérience étudiants. Quant au WEI nous envisageons un report, même si les choses pourraient évoluer favorablement d’ici quelques semaines. » Quid de la vie associative ? « Même à distance, il faut faire confiance à la créativité de nos élèves, ils sont très forts ! » assure Delphine Manceau.

L’école de demain, c’est maintenant !

Si la crise génère bien sûr urgences et incertitudes, la DG de NEOMA y voit aussi une manière de construire un nouveau rapport à l’enseignement à distance et au présentiel, deux modalités non substituables mais complémentaires. Une occasion également de faire évoluer les contenus des enseignements avec la montée en puissance du management de l’incertitude, de la supply chain (« une expertise phare de NEOMA ») et des sujets liés à la RSE et la globalisation. « Nous avons fait plus en 10 semaines qu’en 10 ans : à nous de capitaliser sur ces innovations ! » conclut-elle.

>>> VIDEO – Découvrez l’Interview Flash de Delphine Manceau, DG de NEOMA BS

Delphine Manceau : « NEOMA est ravie d’avoir Michel-Edouard Leclerc comme président ! »