Elles déménagent ! Les business schools des quatre coins de la France investissent la capitale et y installent leur campus. Zoom sur les nouveaux campus parisiens et sur ceux qui gagnent en puissance. 

 

Que ce soit pour se rapprocher du tissu d’entreprises du bassin parisien, attirer des étudiants internationaux ou simplement avoir une antenne dans la capitale, les majorité des grandes écoles de commerce ont aujourd’hui leur campus parisien. Et pour toutes, c’est un pari gagnant.

Elles déménagent en 2021

NEOMA Business School et SKEMA sont justement dans les starting-blocks ! Les deux écoles de commerce sont prêtes à ouvrir les portes de leur nouveau campus à Paris. Pour elles, ce n’est pas une arrivée dans la capitale mais un déménagement pour se développer davantage à Paris.

SKEMA devrait ouvrir son campus parisien début janvier 2021, pour ses étudiants français et internationaux. C’était LE projet phare de son plan stratégique 2015-2020. Ce hub, baptisé Campus Grand Paris va s’étendre sur 30 000 m2, à Suresnes dans les Hauts-de-Seine et accueillera de nouveaux programmes en formation initiale et continue. « Paris est une ville-monde, porte d’entrée sur le continent européen, qui permettra d’amplifier la visibilité internationale de l’Ecole et portera sa capacité d’accueil globale à 10 000 étudiants », explique la business school.

L’année 2021 sera aussi celle de l’ouverture du nouveau campus de NEOMA Business School. En septembre, direction le 13e arrondissement de la capitale, à deux pas de la place d’Italie. Le campus s’étendra sur 6 500 m2 et 5 niveaux et pourra accueillir jusqu’à 1 500 étudiants, issus de tous les programmes, du Post-Bac à l’Executive Education. « La partie post-bac va s’y développer ainsi que les MSc, décrit Delphine Manceau, directrice de NEOMA Business School. Pour les post-bac, une nouvelle politique va être mise en place : certaines étudiants d’Ile-de France pourront faire leurs 1e et 2e années à Paris avant de rejoindre les campus de Rouen et Reims et vivre pleinement la vie de campus ».
En plus de ces étudiants, le campus abritera un incubateur, l’association des diplômés de NEOMA ainsi que des espaces de coworking, pour les étudiants en stage ou en alternance.

NEOMA BS a fait le choix d’un campus parisien urbain, au centre de Paris, afin de s’adresser aux étudiants internationaux et aux entreprises basées en région parisienne. « C’est un complément pertinent mais qui n’a pas vocation à remplacer et avoir la taille des campus de Rouen et Reims qui comptent chacun 4 000 étudiants. C’est plutôt un levier de croissance pour nos deux campus », souligne la directrice.

Un nouveau campus en 2023 pour Grenoble Ecole de Management Installé depuis 2014 à Paris, Grenoble Ecole de Management continue sa croissance dans la capitale, et prépare un déménagement pour 2023. « Lorsque nous nous sommes implantés dans le 16e arrondissement en 2014, nous partagions nos locaux avec l’EM Normandie. Un test concluant qui nous a permis d’établir nos nouveaux quartiers en janvier 2020 sur 2 500 m2 dans le 14e arrondissement », expose Martin Zahner, directeur du campus de GEM à Paris. Un site provisoire puisque un bâtiment de 6 000 m2 est en construction à Pantin, avec pour objectif d’accueillir les étudiants à la rentrée 2023. « Ce campus sera dédié à l’intelligence artificielle et à la transition écologique, décrit Martin Zahner. Notre optique est toujours la même : avoir une visibilité à l’internationale combinée à l’excellence académique avec, en plus, l’attractivité de la capitale qui attire ». Le campus accueillera les Programmes PGE et d’autres programmes internationaux, MSc et Executive Education.

Pari gagnant !

Inauguration-Campus-Audencia-Paris @ F. Sénard / Audencia

Chaque année, les écoles voient les effectifs sur leurs campus parisiens augmenter. C’est le cas de l’école de commerce nantaise Audencia qui s’est implantée à Paris dès 2013 avant de déménager en 2016 pour le campus actuel, de 700 m2 au cœur du quartier de Montparnasse. Le Mastère Spécialisé® Management des Organisations de Sport (le MOS, pour les intimes) y enregistre une hausse de 28 % d’étudiants en 2020 par rapport à l’année précédente ! Autre exemple, EM Normandie qui a débuté son aventure parisienne en 2014, d’abord exclusivement pour l’alternance avec… 7 étudiants vs 1 609 aujourd’hui ! « Nous avons une très forte attractivité sur l’ouest parisien. En 2014, notre campus était exclusivement ouvert pour l’alternance puis nous l’avons élargi à l’ensemble du programme Grande Ecole à partir de 2017, explique Elian Pilvin, le directeur de l’école. Ce campus est complémentaire de ceux de Caen et du Havre et nous a même permis de booster notre bassin de recrutement : le nombre de candidats sur le campus de Caen a augmenté en même temps que le nombre d’étudiants à Paris ».

Les campus historiques ne sont pas en reste

KEDGE a un campus parisien dans le 12e arrondissement. ©KEDGE

Une croissance qui ne dépouille pas pour autant leurs campus historiques. KEDGE BS a par exemple un campus parisien depuis 2009 et a ouvert à la rentrée 2019 un nouveau campus dans le 12e arrondissement comptant près de 600 étudiants en formation initiale et 110 apprenants en formation continue sur l’année 2019/2020. « Ce n’est pas du tout au détriment de nos campus à Bordeaux et Marseille puisque chaque campus du groupe dispense ses programmes. Certains sont dispensés sur plusieurs campus et bénéficient alors des spécialisations propres aux expertises et atouts de chaque campus », assure Christophe Herrmann, directeur du campus parisien de KEDGE BS. Même son de cloche du côté de Grenoble Ecole de Management et d’emlyon business school. « Notre siège restera toujours dans notre région d’origine. Paris est plutôt une filiale qui monte en puissance, conçue comme un labo où l’on teste des choses que l’on réplique sur nos autres sites à Grenoble ou à l’étranger », analyse Martin Zahner. « Chaque campus France d’emlyon accueille des programmes différents, présente des avantages qui lui sont propres et liés à son écosystème direct. Le campus d’Ecully représente le cœur historique de l’Ecole et accueille la majorité des programmes emlyon dont le Programme Grande Ecole. A Saint Etienne, capitale mondiale du design labellisée French Tech / Design Tech, les étudiant sont attirés par le coût et la qualité de vie, la vie associative, la vie sur un campus ultra-moderne en centre-ville. Quant au campus parisien, il a permis de développer la notoriété du programme BBA et de renforcer les MSc In à destination de nouveaux profils d’étudiants dont les internationaux », expose-t-on du côté d’emlyon.

Avoir un campus parisien c’est …

Etre au plus près des entreprises. « Nous sommes dans un pays très centralisé avec beaucoup de grandes entreprises dans la capitale, donc il fallait y être, analyse Martin Zahner.
– Avoir une dimension internationale :  « Ouvert sur l’Europe, l’Asie, l’Afrique et les Etats-Unis, notre campus parisien  est un atout pour constituer des promotions d’étudiants internationaux, mais aussi être en connexion étroite avec les autres campus à l’étranger (Shanghai, Casablanca et Bhubaneswar) et les partenaires académiques à travers le monde. », indique-t-on à emlyon.
– Développer le marché de l’Exécutive Education et des formations initiatives ainsi que des programmes spécialisés. « Côté Exécutive Education, le choix de Paris est stratégique, car à proximité des sièges de nombreux groupes, il donne plus facilement accès aux formations internes et sur mesures aux collaborateurs des entreprises », confirme Christophe Herrmann.