Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Portrait d’Émilie Paris, Présidente 2021-2022 de la CNJE

Émilie Paris Présidente CNJE

Dame de cœur et as de trèfle, l’étudiante de BSB est le nouvel atout de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE). Portrait de la Présidente d’une des plus importantes associations étudiantes de France. 

« Je me suis sentie honorée d’avoir la confiance de mes pairs pour représenter tout un Mouvement composé de 25 000 étudiants et de plus de 200 Junior-Entreprises » a réagi Émilie Paris à l’annonce de son élection en tant que Présidente de la CNJE en juin 2021. Elle réalise la nouvelle lorsque son prédécesseur, Alexandre Lang, lui adresse ses « félicitations Madame la Présidente ! » Ainsi Émilie Paris entre officiellement en mandat le 1er juillet 2021. « C’est une importante responsabilité à seulement 22 ans et une opportunité unique dans mon parcours » est-elle reconnaissante.

« J’ai postulé au poste de Présidente de la CNJE car je suis passionnée par le concept de Junior-Entreprise et je veux faire bouger les lignes. »

Et maintenant, au boulot !

Spontanée, joyeuse et travailleuse, Émilie Paris prend son nouveau rôle très à cœur. L’étudiante en 1A de Master Grande École à Burgundy School of Business (BSB) profite de son année de césure pour se consacrer à plein temps à la CNJE. Son big projet de l’année ? « D’abord, travailler sur notre politique d’intégration pour associer plus d’établissements à notre Mouvement Junior-Entreprise. Nous souhaitons permettre à tous les étudiants de vivre l’expérience Junior-Entreprise et d’avoir tous les outils pour s’épanouir dans cette mission. Mon second projet : le retour en présentiel, avec notamment, l’organisation de nos grands évènements annuels. » Les engagements de l’association continueront d’être respectés, comme le partenariat avec l’association caritative Tout le monde contre le cancer. « Chaque année, nous menons une campagne de levée de fonds pour que les enfants malades célèbrent un beau Noël. »

>>> A lire aussi : Top 30 des meilleures Junior-Entreprises de France

Émilie Paris, piquée par le concept de Junior-Entreprise

Si Émilie Paris nous présente la mobilisation de la CNJE sous le prisme de cette action solidaire, c’est parce qu’elle participait déjà à la récolte des dons lorsqu’elle faisait partie de la J.E. de BSB. « J’étais responsable développement commercial de BSB Junior Consulting, puis Présidente » avait-elle envie de se challenger. « Cette expérience associative m’a aidée à me professionnaliser, m’a offert des responsabilités à un jeune âge et m’a permis de développer mes hard skills et soft skills dans une ambiance familiale et de cohésion. Pour une étudiante issue de prépa littéraire comme moi, qui ne savait pas du tout ce qu’était un prospect, c’est très formateur. »

Je rêve d’une CNJE…

Rien ne destinait pourtant cette passionnée de lecture, d’équitation et de rugby à donner une coloration business à son parcours. C’est l’esprit humain de BSB qui l’a convaincue. Lorsqu’elle reprendra ses études dans son « école coup de cœur » pour valider son M2, elle souhaiterait laisser à son successeur une CNJE toujours plus engagée. « J’imagine un Mouvement d’autant plus acteur, qui n’a pas peur de s’engager, fier de ses positions, qui inspire le monde du Supérieur et celui du travail. Une structure qui donne les clés aux Junior-Entreprises de pouvoir s’exprimer. C’est ainsi que j’espère enrichir l’association au cours de mon mandat. J’ai apporté ma brique et je laisserai la personne qui me succédera continuer de construire le mur » conclut la littéraire.

Fière d’être une femme à la tête d’une des plus grosses associations étudiantes de France ?

« Je me souviens avoir demandé à Catherine MacGregor, directrice générale d’ENGIE, s’il fallait que je me pose cette question, moi, jeune femme de 22 ans. D’après elle, il est important d’avoir l’audace d’en parler en tant que femme dirigeante pour banaliser le sujet. Je suis d’accord. Je porterai cette fierté. »

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter