Enquête : Le développement des réseaux sociaux a-t’il influencé le développement des grandes écoles et des universités ?

 

Secteur du numérique : Attention ! Métiers d’avenir ! Aujourd’hui, le secteur du numérique est porteur de grandes opportunités d’emploi et perspectives d’avenir. Entre 2008 et 2011, alors que le marché de l’emploi diminue (-1 % en Europe), les emplois du numérique ont augmenté de 16 % en France (contre seulement +2 % à l’échelle européenne) révèle le rapport Mutationnelles commandé par Orange. La commission européenne, à l’occasion de la semaine des compétences numériques de 2012, a également assuré que, d’ici 5 ans, 90 % des salariés tous secteurs confondus auront besoin de compétences de haute-technologie.

La mixité dans le numérique.
La croissance des opportunités d’emploi dans le numérique va de pair avec la diversité des postes proposés et l’émergence de nouveaux métiers dans ce secteur, tel l’e-marketer qui observe les comportements d’achat de l’internaute pour augmenter les ventes de produits en ligne d’une entreprise. Cette diversité serait-elle également synonyme de mixité ? Deux chiffres, fournis par l’Apec, sont significatifs : seulement 10 % des femmes cadres travaillent dans l’informatique contre 21% des hommes cadres en 2012. Alors que le secteur des TIC craint une pénurie de personnes qualifiées et propose une rémunération salariale particulièrement élevée, les femmes sont en moyenne deux fois moins représentées dans ce domaine. Le ministère des Droits des Femmes souhaite s’attaquer à l’une des racines du problème de la parité professionnelle en développant des actions dans l’enseignement pour combattre les stéréotypes concernant les filières d’orientation. L’enjeu est d’orienter les filles vers des filières plus diversifiées en vue d’une meilleure insertion professionnelle (9 professions sur 31 totalisent 75 % des emplois féminins selon les chiffres clés 2012 en Ile-de-France). Élargir le choix d’orientation en démystifiant et en gommant l’image trop masculine de certains secteurs comme celui de l’informatique constitue une progression importante vers la mixité professionnelle.

 

Des réseaux professionnels au féminin.
Malgré la présence minoritaire des femmes dans ce secteur, entre 2008 et 2011, la croissance de l’emploi des femmes dans les métiers du numérique est légèrement supérieure à celle des hommes. Cette croissance révèle une tendance en faveur de plus de parité dans les années futures ainsi que l’émergence d’une nouvelle génération d’expertes de l’informatique et du web. Lucile Reynard, à travers l’association Girlz in web dont elle est la présidente et co-fondatrice, a développé un réseau pour ces professionnelles du web qui réunit désormais près de 400 personnes. Elle-même experte dans ce domaine, Lucile Reynard raconte que l’idée de ce réseau est survenue après avoir assisté à de nombreuses conférences dans lesquelles les femmes non seulement étaient rares mais  également avaient plus de difficultés à se mettreen avant par rapport aux hommes. L’objectif du réseau est de « donner plus de visibilité aux expertes » de ce domaine. Tous les mois, un workshop est organisé, « une experte est mise en avant, elle évoque son expérience et partage les ficelles du métier pour permettre à d’autres professionnelles de progresser et pour provoquer des impulsions de carrières chez les jeunes femmes ». Un apéro networking réunit les membres du réseau tous les deux mois, « c’est l’occasion de se faire de nouveaux contacts dans le milieu mais aussi de parler de ce qu’on vit, de la place des femmes dans le numérique, des différences salariales, des doutes que peuvent avoir les recruteurs sur l’égale compétence d’une femme par rapport à un homme dans ce domaine. Le secteur du numérique est innovant, il ne l’est pas forcément du point de vue de la mixité. » En plus de « réseaux métiers » comme celui de Girlz in web, des « réseaux généralistes » se développent pour défendre la parité. Ainsi, le réseau des jeunes professionnel-le-s de Social Builder accueille des diplômé-e-s femmes et hommes de tous secteurs afin de développer leurs opportunités professionnelles. Le réseau leur propose des ateliers et soirées pour faciliter les échanges avec des professionnel-le-s d’expérience et développer leurs compétences managériales dans une ambiance décontractée.

 

Par Elodie Chevreux (Doctorante en littérature),
membre du réseau jeunes professionnel-le-s de Social Builder

 

Contacts :
hello@girlzinweb.com
nous@socialbuilder.org
elodie.chevreux@gmail.com