Oraux 2024 : l’ICN inaugure une nouvelle épreuve qui casse des briques !

Une nouvelle épreuve à base de LEGO pour les oraux 2024 de l'ICN
Crédit ICN BS

Alors que la méthode LEGO SERIOUS PLAY (LSP) est intégrée à sa pédagogie depuis plus de 10 ans, l’ICN compte sur les petites briques colorées pour casser les codes lors de ses oraux 2024. Les candidats BCE admissibles dans cette business school désormais classée à la 36e place du Financial Times, se frotteront en effet à une toute nouvelle épreuve basée sur la manipulation de LEGO lors des oraux 2024 de l’ICN. A vos marques, prêts, jouez !

Portée par sa pédagogie ATM (Art, Technologie et management), l’ICN utilise depuis de nombreuses années la méthode LSP dans ses cours et activités, et ce auprès de tous ses publics, du Bachelor au PhD. Une méthode qui consiste pour les participants à « construire un modèle répondant à un problème posé, pour ensuite engager une réflexion sur ce qui a été construit. Comme notre pédagogie ATM, cette méthode valorise l’intelligence collective » introduisent les responsables de l’école.

L’ICN va vous faire jouer aux LEGO

Et pour donner le la à ses futurs apprenants, rien de mieux que de les faire pratiquer la méthode avant même d’intégrer l’école. Lors de ses oraux 2024 l’ICN abandonnera donc sa désormais traditionnelle épreuve du jeu de cartes, pour une épreuve LEGO. A l’aide d’un set de ces célèbres briques multicolores remis à tous les candidats, ces derniers devront répondre en une dizaine de minutes à des questions du type Comment vous voyez-vous dans 10 ans ? ou Comment vous voyez-vous en septembre ? avec une construction. Un moyen ludique et inédit d’en savoir plus sur les candidats, leurs aspirations et leur matching avec l’école. « Cette épreuve sera un outil supplémentaire pour évaluer leur créativité et leur ouverture d’esprit et les mettre tout de suite dans le bain de notre pédagogie » précise l’ICN.

« Cette épreuve a aussi pour objectif de montrer aux candidats qu’à l’ICN, ce n’est pas comme ailleurs ! » ajoute Hervé Gaudin, son directeur délégué au marketing et à la communication qui a récemment participé à des séances d’expérimentations réalisées auprès d’élèves de prépa. « Il est intéressant de voir qu’ils ont tous utilisé des arbres et/ou des plaques de couleur rappelant l’écologie (vertes, bleues etc.). Nous allons bien sûr former nos jurys à cette nouvelle épreuve qui interviendra en seconde partie d’entretien, après une première partie consacrée à un échange sur le CV du candidat. Cette épreuve qui fait le lien entre la main et le cerveau sera un fil rouge de la discussion, un moyen supplémentaire donné au candidat de faire découvrir sa dimension personnelle, internationale et professionnelle au jury. Car l’intérêt ne se portera pas juste sur la construction mais bien sur l’idée de donner du sens à ce qui a été construit. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse » insiste-t-il.

Une nouvelle banque d’épreuves linguistiques pour le Concours BCE

Autre nouveauté du concours BCE, l’ICN annonce rejoindre la banque d’épreuves de langues ELVi à la rentrée 2024. Elle quitte ainsi la banque d’épreuves linguistiques IENA « pour une banque plus tournée vers les écoles en très haut de tableau. Un moyen supplémentaire d’assumer notre rôle de joueur de première division pour attirer les meilleurs étudiants » explique Florence Legros, directrice de l’ICN.

Vous allez passer les oraux 2024 : l’ICN vous présente la refonte de son PGE

Parallèlement au remaniement de ses épreuves orales, l’ICN annonce une refonte de son Programme Grande Ecole (PGE). « Un programme généraliste en management sur trois ans que nous avons dessiné comme un voyage pédagogique dans la philosophie ATM. Les étudiants fixeront eux-mêmes la destination de ce voyage dont l’école a déjà défini les trois étapes : Be engaged, Be curious et Be creaCtive » explique Gérald Duffing, directeur du Programme ICN Grande Ecole. Car c’est « vers l’indisciplinarité que l’ICN souhaite amener les étudiants : effacer les barrières disciplinaires pour mieux imaginer et accompagner les transitions qui animent le monde économique et qui impactent les métiers du management » ajoute l’établissement.

Le nouveau programme ICN Grande Ecole que la business school présente comme un programme un1que est aussi pensé autour « d’un voyage unique de six semestres autour de nouveaux passeports pédagogiques : Penser demain (créativité / innovation / design thinking / international), Développer le capital humain (RH et droit du travail), Imaginer des stratégies durables (marketing stratégique, comptabilité de gestion, analyse financière), Apprendre par la recherche (méthodologie de recherche, outils d’analyse quantitative et qualitative, mémoire de recherche), Changer demain (mutations du monde contemporain, live business case) et Soutenir les transitions (management responsable , humanités, gouvernance responsable, leadership, prospective).

Trois nouveautés à la Une

Dans ce cadre, l’ICN ouvre aussi une toute nouvelle possibilité aux étudiants de renforcer leur CV avec une Année expérience supplémentaire entre la première et la deuxième année, dans la lignée de celle qui existe déjà entre la deuxième et la troisième année. Un moyen « d’enrichir leurs expériences personnelles, académiques ou professionnelles plus tôt dans leur parcours » insiste l’école. Parallèlement, elle annonce renforcer l’accompagnement des parcours entrepreneurs avec la Fabrique creaCtive. Dans ce cadre, un passeport entrepreneur sera délivré à tout étudiant impliqué dans une démarche de création d’activité et tous les étudiants du PGE pourront opter pour l’électif Entrepreneuriat. Enfin, dès la rentrée 2024, l’ICN proposera un nouveau contrat d’engagement étudiant pour renforcer l’impact social. L’école souhaite « particulièrement mettre en avant les étudiants engagés dans des activités associatives externes à l’école, ceux exerçant des activités professionnelles significatives (10h par semaine minimum), ceux dédiant leur temps à des missions militaires au sein de la réserve opérationnelle, ainsi que les étudiants investis en tant que sapeurs-pompiers volontaires et qui assument des mandats électifs » précise-t-elle.  

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter