Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Les étudiants marchent pour le climat

Etudiants pour le climat : les 4 forces de leur mobilisation
UNSPLASH

Depuis leurs campus, dans leur vie quotidienne, vers l’avenir et au-delà des cours, les étudiants se mobilisent de plus en plus pour la lutte contre le réchauffement climatique. Eux aussi sont en vert et contre tout ! Leurs quatre forces. Par Léa Benhadouche

Comme les quatre éléments de la nature, les étudiants essayent de rééquilibrer la situation face à l’urgence climatique qui bouscule l’harmonie de notre planète.

Tout FEU, tout flamme

Convaincus qu’il est temps d’agir, les étudiants s’enflamment pour que la planète arrête de s’embraser. « Cette forte mobilisation est principalement dû au bouche-à-oreille suite à plusieurs évènements marquants qui nous ont fait prendre conscience de l’ampleur des dégâts »,a remarqué Elsa Cocu, étudiante en 2e année du PGE de l’EM Strasbourg. Egalement Présidente du Bureau des 3 Valeurs de l’école – diversité, développement durable et éthique – elle essaye de faire grossir la mobilisation par des actions de sensibilisation. « Tutoriels en ligne, infos sur les possibilités de tri à Strasbourg, paniers de fruits et légumes locaux, ateliers DIY de fabrication de cosmétiques bio, de tote-bags à partir de chutes de tissus ou de produits ménagers naturels… », donne-t-elle pour exemple, en plus du défi « veganuary » pour initier les curieux au veganisme durant le mois de janvier.

Comme un poisson dans l’EAU

Sur les campus, le développement durable devient un sujet qui coule de source. Tout comme Elsa, Nicolas Steinik, étudiant en M2 à l’IMT Lille Douai, a mis en place sur son campus des initiatives green à travers les deux associations étudiantes engagées auxquelles il a pris part. Sa dernière action ? Participer à la réflexion du réseau national Institut Mines-Télécom, dont fait partie son école, sur l’intégration des enjeux de la transition écologique dans ses cursus. « C’est valorisant de participer à ce travail collaboratif. Toutes les parties prenantes sont entendues. A commencer par les étudiants pour qui c’est important (voire vital !) d’être informés, de comprendre ces enjeux pour ensuite les assimiler dans leur vie et dans leur futur métier », estime-t-il. Car en étant mieux informés, ils se sentiront plus à l’aise dans ce qu’ils estiment être leur milieu naturel : un avenir durable.

>>> A lire aussi : les campus se mettent au vert

Libres comme l’AIR

Et finalement, ils seront plus autonomes pour souffler un vent de fraîcheur sur une société dans l’air du temps. « Renseignez-vous ! » est le cri du cœur d’Elsa et Nicolas. « Aujourd’hui, l’accès à l’information est facile. Vous pouvez aussi rencontrer des personnes engagées, ouvertes d’esprit, qui se feront un plaisir de répondre à vos questions pour vous guider dans votre réflexion et dans votre engagement », conseille la première. « Autoformez-vous. C’est ce que j’ai fait lorsque je suis arrivé en école, après une prépa où j’étais beaucoup plus centré sur moi et mon travail personnel. Je me suis ouvert au monde et je me suis confronté à différentes visions pour faire avancer ma réflexion ».  La clé de la liberté selon le second.

TERRE-à-TERRE

Mais loin de se laisser happer par des idéaux qui ne pourront se réaliser, les étudiants s’enracinent dans des préceptes pragmatiques, souhaitant que la situation s’arrange « pour de vrai ». Le premier précepte selon eux : chacun peut faire bouger les choses. « S’engager dans cette lutte parait parfois être un effort, inaccessible, inefficace à notre échelle. C’est faux ! Si nous essayons tous d’en parler et de changer certaines habitudes néfastes, notre influence ne peut-être que positive auprès de notre entourage » encourage l’étudiante de l’EM Strasbourg. N’oublions pas l’effet boule de neige!

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter