Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Mines Paris annonce le renouvellement de la Chaire Internet Physique

Mines Paris annonce le renouvellement de la Chaire Internet Physique (c) adobestock
Mines Paris annonce le renouvellement de la Chaire Internet Physique (c) adobestock

Communiqué de presse :

Mines Paris PSL, première école d’ingénieurs en France par son volume de recherche partenariale, annonce le lancement du 2ème cycle de la Chaire Internet Physique pour une nouvelle période de 4 ans. Son objectif : développer la recherche empirique et théorique sur le concept innovant de la logistique – l’Internet Physique. Les travaux de la Chaire visent à proposer de nouvelles solutions d’interconnexion des services logistiques pour mieux optimiser la logistique en général et la logistique urbaine en particulier.

Eric Ballot et Shenle Pan, Mines Paris, CGS – Centre de Gestion Scientifique, Porteurs de la Chaire Internet Physique : « Après avoir posé les bases de l’internet Physique et explorer son potentiel à différents niveaux, la Chaire veut contribuer à définir comment les services logistiques pourraient être plus ouverts et partagés pour aboutir à des solutions plus efficiences, durables et résilientes. Avec le réchauffement climatique de plus en plus visible, et les crises récentes dont celle sanitaire du Covid-19, nous sommes convaincus que nos hypothèses d’organisation pour la logistique font sens et constituent une alternative crédible et à fort potentiel en termes d’efficience, de durabilité et de résilience pour les chaînes logistiques. Dans les prochaines étapes de la Chaire, nous allons renforcer la collaboration avec les startups et les associations logistiques afin de mieux identifier les grands enjeux et collaborer avec l’ensemble des parties prenantes, pour ainsi créer un cycle vertueux recherche-intervention. »

Avec le soutien de la fondation Mines Paris et Armines et dotée d’un budget de 200 k€ par an sur 4 ans, la Chaire Internet Physique, veut appliquer à la logistique les principes d’Internet, et propose un programme de recherche ambitieux centré sur les travaux théoriques concernant l’interconnexion des services logistiques d’une part et leurs applications d’autre part. Le programme comprend quatre axes thématiques :

  1. Fondements scientifiques de l’interconnexion des réseaux logistiques et universalité
  2. Modèles de performance de l’Internet Physique et étude des phases de transition
  3. Plateforme d’intermédiation et gouvernance décentralisée
  4. Application de l’Internet Physique pour la logistique durable

Lors du 1er cycle, qui s’est déroulé entre 2016 et 2020, avec le soutien de 5 partenaires industriels (Carrefour, FM Logistique, P&G, GS1, Orange) et 3 partenaires académiques (Université de Hong-Kong, Cambridge, GeorgiaTech), la Chaire a permis :

  • La démonstration de la résilience des chaînes logistiques interconnectées 
  • L’intérêt des boites modulaires pour les produits de grande consommation 
  • La mise au point de mécanismes permettant l’optimisation des transports entre prestataires 
  • L’aide à la fixation dynamique du prix pour les transporteurs 

Le deuxième cycle de la Chaire sera basé sur 2 axes de recherche prioritaires : l’exploration d’un cadre théorique et les services innovants fondés sur les réseaux, dans 2 domaines d’applications, la logistique urbaine et les grandes échanges nationaux et internationaux. Il compte 4 partenaires industriels* sponsors des travaux (Orange, GS1, GEODIS et P&G), 3 plateformes et start-up (CRC Services, ETP ALICE, Club Déméter) ainsi que 3 partenaires académiques : TU Delft, Université de Hong-Kong et Georgia-Tech.

La Chaire propose d’associer étroitement la recherche à des projets industriels afin de développer des compétences sur des enjeux concrets mais aussi de lier la recherche à l’enseignement du cycle ingénieur de Mines Paris PSL afin de travailler avec des étudiants sur des sujets innovants. Plusieurs stages et embauches ont ainsi été réalisés chez les partenaires du premier cycle. 

Cédric Lecolley, Directeur Commercial et Filières, GS1 France : « GS1 France a décidé de poursuivre sa collaboration avec Mines Paris dans le cadre de ce deuxième cycle de la Chaire Internet Physique. Cet engagement traduit notre volonté de prolonger les réflexions sur les enjeux de la standardisation nécessaire à la mise en œuvre de l’Internet Physique. Il s’agira également de réaliser des expérimentations afin de mieux appréhender les conditions et règles à mettre en œuvre pour réussir collectivement. Parmi ces enjeux, il en est un particulièrement fondamental : l’identification. En effet, pour réussir à connecter tous les acteurs au sein de cette Supply Chain étendue et fluidifier les échanges logistiques en réduisant les frictions et les ambiguïtés, mais aussi créer des liens entre les acteurs et les objets tout en interconnectant les réseaux, alors il faudra que les acteurs de l’écosystème s’entendent, par consensus, sur les règles d’identification des produits, des colis, des acteurs, des lieux… Ce sera le sujet central pour GS1 France. »

Philippe de Carné, Vice-Président Exécutif, GEODIS : « Dans un monde de plus en plus interconnecté, la recherche d’optimisation des flux physiques est devenue incontournable. En tant qu’industriel du transport, nous disposons des données opérationnelles ainsi que de la connaissance des contraintes et des limites. Nous nous tournons vers Mines Paris, qui a construit depuis de nombreuses années une réelle expertise et des approches originales reconnues au niveau mondial, avec l’objectif de faire émerger des solutions grâce à un dialogue fructueux. »

Guillaume Tardiveau, Vice-Président Orange Labs Research « Digital Enterprise », et Thierry Coupaye, VicePrésident Orange Labs Research « Internet of Things » Orange : « La collaboration avec Mines Paris dans la Chaire Internet Physique nous a permis de comprendre les enjeux du secteur logistique. Depuis que nous l’avons rejointe en 2018, nous avons avancé dans l’exploration de pistes originales afin de progresser dans la résolution de problèmes complexes. Elle nous a aussi permis de mieux projeter certaines de nos offres en gestation et, grâce son écosystème, d’établir les partenariats nécessaires à une concrétisation. Sans hésitation, nous renouvelons notre soutien à la Chaire dont les thématiques affinées, comme l’exploration de la logistique urbaine durable comme nouveau champ d’expérimentation des concepts de l’internet des objets et des jumeaux numériques, nous intéressent particulièrement. »

Sergio Barbarino, Research Fellow, P&G : « L’Internet Physique a été l’un des meilleurs cadeaux conceptuels à l’industrie de la logistique de la dernière décennie. L’Internet Physique oblige les entreprises à sortir des paradigmes actuels et est une force motrice majeure derrière la feuille de route sur la façon d’atteindre la durabilité de la logistique du fret. »

A lire aussi :

Mines Nancy et l’Andra : Chaire en intelligence artificielle et robotique (mondedesgrandesecoles.fr)
Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter