Repas de Noël économique et écologique : Mode d’emploi

freestocks--Qf9JKLysUg-unsplash

A l’heure où l’inflation atteint des records et où le développement durable est devenu incontournable, le repas de Noël n’échappe à la règle. Vous cherchez des bons plans pour un réveillon qui respecte votre porte-monnaie et la planète ? Voici 6 astuces pour une soirée de Noël économique et écologique. 

Un menu de saison, tu cuisineras

Privilégier les produits de saison : le must have N°1 du repas de Noël économique. Alors adieu tomates, concombres, courgettes ou autres poivrons et bienvenue aux choux-fleurs, courges, endives, poireaux et potirons. Ces produits seront moins chers et de meilleurs qualités que des produits importés de l’autre bout du monde. Par exemple un gratin dauphinois accompagné d’une poêlée de marrons et de champignons, un mélange de carottes, panais et radis noir glacés au sucre ou un risotto de champignons seront des recettes parfaites pour égayer votre réveillon. Pour le dessert, c’est la même logique, on oublie les fraises et les framboises et on privilégie les buches ou les gâteaux à base de clémentines, kiwis, mandarines, noix, oranges, poires et pommes.

Le circuit court, tu privilégieras

Privilégier les produits de saison se conjugue logiquement avec commerce local. Les marchés et producteurs locaux vous permettent de trouver des produits avec un plus faible impact écologique et des prix souvent plus bas : tout le monde est gagnant. Mais faites quand même attention aux labels présents sur les étiquettes, que ce soit pour le poisson (Label Européen Agriculture Biologique, Agriculture Biologique, Label Rouge ou encore Marine Stewardship Council) ou les viandes avec les labels tels que Demeter, Nature et Progrès, Label Européen Agriculture Biologique, Agriculture Biologique ou Label Rouge. Ils vous guideront vers des produits plus respectueux de l’environnement. Enfin, le dessert n’échappe pas à la règle, si vous ne pouvez imaginer un réveillon sans une bûche au chocolat, faites attention à la provenance de celui-ci. Il existe de très nombreux artisans chocolatiers en France, autant faire travailler ceux de votre région.

La viande et le poisson, tu diminueras

Faux-gras, faux-mage, truffes, œufs cocotte, caviar végan ou viande végétale : les alternatives végétariennes et végan pour diminuer sa consommation de protéine animale sont désormais légion. Représentant une grosse partie du budget du repas de Noël, les viandes et poissons peuvent être fortement diminués pour alléger la facture et, par la même occasion, l’impact écologique. Pour rappel, la production de viande est responsable de 14,5 % des gaz à effet de serre. Donc si vous souhaitez lutter contre le dérèglement climatique, ajoutez du végétal dans votre assiette ! Par exemple un œuf poché et sabayon à la truffe ou un Wellington végétarien feront des excellents repas de fêtes.

De l’amour, tu mettras
Nous avons demandé à Olivier Couvin, chef au restaurant Paul Bocuse à Lyon et nommé cuisinier 2024 par le Gault&Millau quelle serait sa recette idéale pour Noël. « Un foie gras poêlé avec une sauce passion accompagné par du chevreuil. » Mais pour lui, l’ingrédient n’est pas la base principale d’un repas de Noël réussi. « Il faut faire un plat qui rassemble et qui plaise, mais le plus important est de cuisiner avec amour. Quand on cuisine pour sa famille ou pour la personne que l’on aime le plus au monde et que l’on y met du cœur, c’est forcément bon. »

Le gaspillage, tu éviteras

A Noël, on met toujours les petits plats dans les grands et pour faire forte impression, on cuisine toujours plus que nécessaire. Apéro, entrée, viande froide, trou normand, viande chaude, fromage, dessert, le repas est généralement très copieux et les estomacs se remplissent très vites. C’est aussi le cocktail idéal pour générer du gaspillage alimentaire. Pour éviter les restes, prenez en compte les goûts de chacun et préférez les portions individuelles. Verrines, mignardises salées et sucrées, le cocktail dinatoire est la meilleure solution pour plaire à tous les palais. Et si malgré tout vous avez des restes, recyclez-les (on réalise par exemple de très belles boulettes avec les restes de dindes), proposez un doggy bag ou demandez à vos convives de revenir le lendemain. L’occasion pour tout le monde de finir les restes et d’essayer les cadeaux laissés au pied du sapin par le Père Noël.

Toi-même la déco, tu créeras

Les tentations sont nombreuses en magasins avec les guirlandes, les bougies, la décoration de table et pour toute la maison. Mais en plus de coûter cher, cette décoration est généralement produite en Asie et représente un impact carbone très important. Pour éviter cela et avoir un vrai Noël économique et écologique, rien de tel qu’une décoration fait maison. De plus en plus en vogue aujourd’hui, il existe de nombreux tutos sur Youtube ou Tiktok pour faire ses propres bougies, ses étoiles ou une table digne des plus beaux restaurants.
Pour pousser le bouchon encore plus loin, cette déco DIY (Do It Yourself – faite maison) est compatible avec la récupération. Par exemple, ne jetez pas vos cartons de livraisons, ceux-ci pourraient se transformer en crèche ou village de Noël, vos vieilles boules de Noël peuvent avoir une seconde vie et vos chutes de papiers cadeau devenir (avec un peu d’imagination) de belles étoiles au-dessus de la table. Dernier conseil pour une déco écolo, évitez les guirlandes à pile, privilégiez les guirlandes qui se branchent et celles à LED. La planète vous remerciera.

Un cadeau responsable, tu offriras

Comme en témoignent les plus de 650 000 annonces postées le 25 décembre 2022, les sites d’e-commerce connaissent une forte activité le lendemain de Noël. En cause : la revente des cadeaux, une pratique envisagée par près de 6,5 millions de Français. Pour éviter que le cadeau offert ne se retrouve sur Internet quelques heures plus tard, rien de mieux qu’un cadeau écolo et responsable pour faire plaisir. En plus de respecter la planète, les cadeaux immatériels comme les soins ou les cartes cadeaux permettent de faire plaisir à coup sûr.
Les cadeaux de seconde main sont également une alternative. Souvent moins chers, plus écologiques, ils permettent d’offrir une seconde vie à un objet en parfait état d’utilisation. Déjà connu pour les appareils électriques, ce dispositif existe pour les livres, les jouets, les équipements de sport ou encore les vêtements. Que ce soit pour les bourses serrées ou pour la planète, pensez -y !

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

incubateur-accélérateur emlyon

L’incubateur-accélérateur emlyon : 40 ans d’expertise auprès des startups

C’est la première école à s’être dotée d’un incubateur en France et une des premières structures d’accompagnement de porteurs de projets innovants dans l’écosystème entrepreneurial français. emlyon fête les 40 ans de son incubateur-accélérateur cette année, une occasion de plus de rappeler que l’entrepreneuriat et l’innovation sont gravés dans l’ADN de la business school lyonnaise. On en parle avec Dr. Alexander Bell, directeur de l’incubateur-accélérateur emlyon.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter