Communiqué de presse :

L’EM Normandie se dote dès maintenant de son propre Centre de Formation des Apprentis (CFA). Suppression des quotas de places, accompagnement en direct des alternants, autonomie, simplification des démarches administratives et diminution des coûts pour les entreprises : grâce aux multiples avantages de ce modèle encore rare dans l’univers des Business Schools, l’école entend intensifier le développement de cette filière, à la fois vectrice d’ouverture sociale et véritable tremplin pour l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

 

« La réforme de l’apprentissage portée par la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » permet de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur pédagogique. Une opportunité que l’EM Normandie a saisie immédiatement pour répondre à la forte demande des étudiants et des entreprises et leur offrir un accompagnement optimal, un enjeu d’autant plus important dans ce contexte économique de crise sanitaire. L’alternance est un puissant levier de professionnalisation, d’insertion et d’égalité des chances et il est capital de poursuivre son essor » explique Mathilde Brossier, Directrice de la marque et de l’expérience EM Normandie.

 

Des places illimitées pour répondre à la forte demande des étudiants

L’un des avantages de la création d’un CFA en propre est la possibilité de s’affranchir des quotas imposés par les régions. L’EM Normandie entend ainsi poursuivre la dynamique de croissance forte de la filière, ouverte en 2004 à Caen avec 12 alternants, puis étendue au Havre et dans un 3ème temps à Paris, pour dépasser en 2019/2020 la barre des 800 alternants. Pour les étudiants, cette formule cumule les atouts : développement des compétences techniques et du savoir-être en entreprise, exonération des frais de scolarité, perception d’un salaire et, le plus souvent, emploi à la clef. D’après l’enquête d’insertion 2019 des jeunes diplômés du Programme Grande Ecole, 95% des alternants ont reçu une proposition d’embauche avant l’obtention de leur diplôme.
Pour accompagner le déploiement de l’alternance, l’EM Normandie dispose d’une équipe dédiée de 6 personnes et propose un accompagnement continu et personnalisé (coachings individuels et collectifs, tutoriels, etc.) via son Parcours Carrière.

Ouverte initialement dans le PGE en 1ère et/ou 2e année du cycle Master, la filière est proposée depuis 3 ans en 3e année du Bachelor Management International au Havre et, dès la rentrée de septembre 2020, à Paris. Elle est également accessible dans le cadre du MS Manager des ressources humaines, du MS Str@tégies de développement et Territoires et du 3ème cycle Manager des Systèmes d’Information et du Numérique. Toutes ces formations sont certifiées RNCP.

 

Un interlocuteur unique pour des liens privilégiés avec les entreprises

En 2019-2020, plus de 1 000 entreprises ont fait confiance à l’EM Normandie en lui adressant près de 5 000 offres dont 1 500 en exclusivité. Avec son propre CFA, l’école leur offre un service plus optimal : elle devient leur interlocuteur unique, de la première prise de contact à la finalisation du contrat, véritable plus-value en termes de sourcing des talents et d’accompagnement quotidien.

De plus, dans le cadre des contrats d’apprentissage, les entreprises sont exonérées des charges salariales, un avantage financier qui devrait confirmer leur tendance à recourir plus massivement à l’alternance pour bénéficier d’un regard neuf sur leurs activités, former les étudiants à leurs méthodes et les imprégner de leur culture en vue de les recruter.

 

Une qualité garantie par le standard Qualiopi

Conformément à l’obligation légale qui entrera en vigueur au 1er janvier 2022, l’EM Normandie est en cours de certification Qualiopi. Ce label atteste de la qualité des formations proposées en alternance et de l’efficience de l’ensemble du dispositif déployé par l’école selon un référentiel national unique mis en place par le Ministère du Travail. 7 critères et 32 indicateurs sont passés au crible dont notamment la capacité à identifier et à concilier les objectifs des entreprises et les attentes des alternants, l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement mis en œuvre ou encore l’inscription de l’école dans une démarche d’optimisation permanente pour répondre aux attentes des parties prenantes.