Sur le plan national comme sur la scène internationale, ParisTech est un réseau important pour l’École des Ponts ParisTech. Développement international, accès à une taille critique pour certains projets, échanges de bonnes pratiques… Sophie Mougard, Directrice de l’École, sait pouvoir compter sur un réseau qui place l’excellence au cœur de ses préoccupations.

 

Sophie Mougard credits École des Ponts ParisTech

Pour Sophie Mougard, ce qui fait le sens et l’atout du réseau ParisTech, c’est avant tout sa volonté de promouvoir la formation d’ingénieur à la française ! « C’est un espace qui forme les ingénieurs de haut niveau ayant vocation à piloter des projets complexes et à prendre des responsabilités dans les entreprises. C’est un également un lieu de partage qui nous permet de faire évoluer nos formations ensemble et d’être plus forts ! »

Former l’ingénieur à la française

Le moteur de ParisTech dans ses actions au quotidien ? La formation d’excellence à la française, des cursus mariant solides fondations scientifiques et développement des compétences nécessaires pour affronter la complexité du monde. Sophie Mougard insiste sur l’accent mis sur les sciences humaines et sociales. « Nos ingénieurs ne sont pas uniquement des scientifiques, ce sont également des managers formés au savoir-être et aux soft-skills solides. »

Des projets plein la Tech

Le réseau est à l’origine de nombreux projets en France et à l’international. Ainsi, l’École des Ponts ParisTech a bénéficié de la puissance de ParisTech pour répondre à l’appel à projets portant sur la création d’universités européennes. Avec Chimie ParisTech, MINES ParisTech et l’ENSTA ParisTech et d’autres institutions européennes dont l’Universidad Politécnica de Madrid, l’établissement est à l’origine d’EELISA, un projet qui a vocation à créer un diplôme d’ingénieur européen, pour former ceux qui répondront aux défis sociétaux de demain. Le réseau ParisTech, ce sont aussi des valeurs, celles de la diversité et de la mixité sociale. Un point très important pour le groupement d’écoles qui a notamment pris part à la création de l’Institut Villebon Charpak. Il donne l’opportunité à des étudiants issus de milieux modestes de suivre une licence pour ensuite intégrer un cursus ingénieur dans l’une des écoles du réseau.

Les projets internationaux s’étendent au-delà de l’Europe. En effet, l’École des Ponts ParisTech s’est engagée avec ParisTech sur la formation d’ingénieurs en Afrique Subsaharienne, et plus particulièrement au Kenya où le réseau explore plusieurs pistes de coopération.

ParisTech : un pont entre international et étudiants

Outre le recrutement à l’international qui est pour certaines universités conjointes, ParisTech est le coordinateur général du réseau ATHENS qui permet notamment aux étudiants de passer une semaine au sein d’une des 15 institutions membres, d’y suivre des cours et de s’imprégner de la culture locale.

ParisTech ouvre ainsi des opportunités aux élèves d’enrichir leur cursus. « Les étudiants peuvent choisir des options dans une autre école du réseau dès lors que ce choix est en cohérence avec leur formation. C’est un vrai plus pour nos élèves. »

Le ParisTech de Sophie Mougard : « Ce réseau est une marque reconnue à laquelle sont attachés les étudiants et les diplômés. C’est un projet qui dépasse la simple dimension institutionnelle. C’est un lieu de partage de valeurs très ouvert. Si CentraleSupélec ou d’autres écoles de l’Institut Polytechnique de Paris souhaitent nous rejoindre, elles seront les bienvenues. »

L’École des Ponts ParisTech, l’expertise du développement durable de ParisTech Pour Sophie Mougard, la grande force de l’École des Ponts ParisTech au sein du réseau, ce sont ses expertises en matière de recherche et d’enseignement. Avec des sujets sur la ville durable et le développement responsable. Une dimension qui se traduit entre autres par le pilotage de l’Institut de la mobilité durable conjoint entre l’École des Ponts ParisTech et Renault.

Quoi de neuf à l’École des Ponts ParisTech ? En février 2019, l’établissement a lancé une nouvelle chaire, « Supply Chain du Futur », en collaboration avec les groupes Renault, Louis Vuitton, Casino et Michelin. « Cette chaire démontre notre capacité à rassembler des acteurs de secteurs différents pour penser ensemble le futur de la supply chain. » Autre projet, à l’international cette fois : la signature, en janvier 2019, d’un partenariat avec l’Institut National Polytechnique Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) sous l’égide de la Banque Mondiale. L’objectif ? Créer une formation sur les questions d’aménagement et de transport. Un projet qui s’inscrit plus largement dans le cadre de l’intégration ville-port d’Abidjan.

Parole d’un Alumni

Avec Easytrip d’Egis, les talents prennent de l’élan

 

L’envie et la curiosité : formule active de votre épanouissement chez Astellas Pharma

Regards croisés de Clotilde Jurges, directrice Juridique, et de Justine Foucault Serre, Directrice de l’Excellence Opérationnelle et de la Communication Institutionnelle d’Astellas Pharma.

Aqualande, un groupe coopératif engagé

Emmanuelle Debarbat (CELSA 96) DRH d’Aqualande depuis 2008 vous explique pourquoi ce groupe coopératif aquacole est l’entreprise qui est faite pour vous !

Touchez du doigt votre rêve avec Acrelec !

Cette société Française qui mise sur l’expérience client a inventé les bornes de commande dans la restauration rapide explique Ira Prifti, Chief Strategy Officer d’Acrelec.

Avec APICIL, osez prendre le lead sur votre avenir !

Salariées du groupe APICIL, Marie-Christine Eudes, directrice Innovation & Services et Marie-Eve Saint-Cierge Lovy, directrice marketing participent chaque jour à plus d’égalité femmes/hommes dans leur entreprise

FashionCube : la mode d’après

FashionCube est un écosystème qui abrite sept marques d’habillement : Pimkie, Jules, Brice, Bizzbee, Orsay, Grain de Malice et RougeGorge.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

C’est parti pour la 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

La 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées a lieu du 16 au 20 novembre 2020.

Entreprises : ce que les CentraleSupélec attendent de vous !

S’intéresser aux critères de choix des jeunes ingénieurs à l’heure où ils leur rejoignent leur premier employeur est d’autant plus intéressant que la question n’est généralement pas pour eux de trouver un travail, mais plutôt de dénicher LE poste idéal

Le digital au coeur de l’enseignement de CentraleSupélec

Parce que le digital est devenu le sang même qui irrigue nos sociétés, qui les transforme au quotidien et nourrit les plus belles avancées de l’odyssée humaine, CentraleSupélec l’a mis au cœur même de son enseignement.