« Penser les futurs et agir avec sens ». Tel est le mot d’ordre du Groupe INSA, dont les directeurs se sont réunis le 12 février 2020 pour exposer leur vision commune à l’horizon 2040. Une vision nourrie par une démarche prospective portée par les piliers humanistes du modèle INSA. Retour sur les grandes lignes de cette prise de conscience collective.  

 

Mobiliser ses forces en faisant appel au modèle initié dans les années 50 par son fondateur Gaston Berger, voilà l’ambition du Groupe INSA avec le développement de sa démarche prospective initiée par l’INSA Lyon il y a presque 2 ans. Une démarche qui résonne aujourd’hui avec les piliers fondateurs des INSA : « développer un modèle inclusif, capitaliser sur la diversité et dédier une part significative de la formation aux Humanités », introduit Bertrand Raquet, Président du Groupe INSA et directeur de l’INSA Toulouse.

Penser le futur en pionnier

Des ingrédients définis il y a plus d’un demi-siècle et pourtant résolument contemporains. « Nous souhaitons réinterroger notre modèle pour qu’il reste pionnier en 2040. Le remettre en cause, l’adapter, le transformer pour répondre aux enjeux du climat, de l’énergie, du développement durable, du numérique… Nous voulons penser le futur avec la conviction que lorsqu’on est le premier groupe de diplômés en France et qu’on met plusieurs milliers de cadres scientifiques sur le marché chaque année, on a une responsabilité sur la façon dont le monde se transforme », ajoute-t-il.

« L’avenir n’est pas à subir mais à construire »

Repenser son modèle à la lumière de ces enjeux actuels a ainsi conduit le Groupe INSA à s’engager dans une démarche prospective à une échelle sans égal, s’inspirant de la dynamique entreprise par l’INSA Lyon en 2017, à l’occasion de ses 60 ans. Une démarche reposant sur « le déploiement d’une réflexion conjointe et d’animation participative de l’ensemble de la communauté et qui a abouti à l’identification, en juin dernier, de neuf enjeux majeurs » indique Frédéric Fotiadu, directeur de l’établissement lyonnais.

Les 9 enjeux clés

Articuler diversité, excellence et massification
Affirmer le modèle INSA dans la stratégie de l’international
Focaliser la recherche sur des enjeux sociétaux majeurs en synergie avec la formation
Préserver autonomie et liberté dans une dynamique d’alliances stratégiques
Partager avec les entreprises des valeurs sociales, environnementales et économiques
Réinventer la formation pour accompagner les changements de société
Incarner l’humanisme scientifique
Oser l’esprit pionnier
Mettre les personnels au cœur du projet #INSA2040

Doucement mais sûrement

Une réflexion conjointe que le Groupe INSA « conçoit sur un temps long » insiste ses directeurs. Mais à trop vouloir l’inscrire dans le temps, cette démarche ne risque-t-elle pas d’être dépassée par d’autres acteurs du Supérieur, avant même de passer à l’action  ? « Nous avons pris de l’avance sur ce qui est devenu urgent aujourd’hui. Nous avons embarqué notre communauté à un moment où ne s’exprimaient pas encore les angoisses qui sont aujourd’hui sur le devant de la scène. Nous continuons à être sur la crête d’une vague à même de nous mener à des schémas de transformations qui seront sans doute très novateurs et distinctifs. Nous agissons pour une transition alignée sur notre modèle et en phase avec l’urgence », conclut Frédéric Fotiadu.

Une alliance avec Handicap International

Une démarche prospective à laquelle ont participé des acteurs socio économiques dont l’association Handicap International. « Humanités, inclusion, contact avec les territoires : les piliers des INSA nous parlent bien sûr. C’est donc très naturellement qu’est née l’idée d’aller, ensemble, plus loin vers un monde plus souhaitable. Une alliance concrétisée par une chaire de recherche scientifique portée par nos besoin de terrain, la possibilité donnée aux élèves de s’engager à nos côtés et un pôle inclusion à destination des élèves et personnels en situation de handicap », précise Barbara Vaux, représentante de l’ONG.