Trois élèves ingénieurs des Mines d’Alès ont passé 5 semaines en « mission de terrain » chez Cora pour mettre en place leur idée « innover dans la grande distribution », lauréate du challenge créativité organisé par l’EMA en février dernier.

Alors que dans l’Union Européenne, 2014 est l’année de la lutte contre le gaspillage alimentaire, les distributeurs français jetteront encore cette année 700 000 tonnes de denrées périssables, ne serait‐ce que pour éviter tous risques liés aux dates de péremption courtes. Depuis début juillet 2014, la société CORA teste dans ses magasins d’Alès et de Limoges un dispositif de merchandising et de signalétique innovant conçu par 3 élèves‐ingénieurs des Mines d’Alès. Il s’agit d’en appeler à la responsabilité des clients du magasin et aussi de rendre ces produits plus attractifs. Pour Olivier DELESCLUSE, qui dirige l’hypermarché CORA d’Alès : «ce merchandising newlook apporte à nos rayons beaucoup de dynamisme et va nous faire économiser 50 000 € par an. L’état‐major de CORA va d’ailleurs mettre en oeuvre ce dispositif dans 30 autres magasins. En plus, les personnels de nos magasins ont immédiatement adhéré à cette innovation. Je salue donc la créativité et le sens des réalités de ces 3 jeunes élèves‐ingénieurs : leur dispositif crée de la valeur économique et sociale».

Booster les produits à date courte

Jusqu’à maintenant, bien souvent, on met totalement à l’écart les produits à date de consommation courte et ils font l’objet de réductions. Depuis début juillet 2014, à Alès et à Limoges, on réintroduit ces produits au coeur même de leur rayon d’origine, avec une signalétique orange qui attire l’attention des clients. Un slogan responsabilisant interpelle le consommateur. Quelques exemples : «Sois malin, mange‐moi demain», «Cabossé, mais bien conservé»,  « Je ne suis pas caillé, tu peux y aller », «Osez, même si la fin n’est pas loin!», etc.

Séminaire et challenge créativité : produire de l’innovation

Aux Mines d’Alès, les élèves‐ingénieurs participent chaque année à un séminaire de 48h où des responsables de groupes industriels et de PME innovantes expliquent les processus d’innovation. A la fin du séminaire, des entreprises exposent une problématique cruciale et les étudiants disposent alors de 5 semaines pour préconiser des solutions, sous la forme d’un challenge. C’est dans le cadre de ce Challenge créativité que les 3 élèves‐ingénieurs des Mines d’Alès ont proposé leur solution à CORA dont la problématique était : « Innover dans la grande distribution ». Pour Bruno GOUBET, directeur de l’école : «le dispositif adopté par CORA atteste de l’excellence de la pédagogie entrepreneuriale des Mines d’Alès. Au‐delà de compétences scientifiques, techniques et managériales, nous faisons une large place à l’imagination, à l’ouverture et à la créativité. Et nos étudiants ne s’y trompent pas car ils ont parfaitement conscience que dans leur vie professionnelle, en tant qu’ingénieurs, ils devront produire de la valeur grâce à des idées innovantes».

Des ingénieurs créateurs de valeur

Rappelons qu’aux Mines d’Alès, dès la 1re année du cycle ingénieur, en plus du séminaire et du challenge « créativité », tous les élèves suivent obligatoirement des enseignements consacrés à l’innovation et la création de valeur. Il s’agit notamment de cours dédiés au management de projets et de jeux de simulation de gestion d’entreprise. Les élèves ayant un projet de création d’entreprise sont détectés et l’école les aide à formaliser leur projet. Leur scolarité peut également être aménagée. En 2e année chaque élève réalise une mission de terrain, axée soit sur la création d’entreprise et d’activités nouvelles, soit sur la mise au point de nouveaux produits ou services innovants. En 3e année du cycle ingénieur, les élèves‐ingénieurs ont la possibilité de suivre un module d’enseignement de 150 heures (« profil métier »), 100 % dédié à la création d’entreprise innovante ou au management de l’innovation. Toujours en 3e année, les élèves‐ingénieurs porteurs de projets peuvent également réaliser leur projet de fin d’études dans l’incubateur de Mines Alès. Dans ce cas, au lieu d’un stage de 6 mois en entreprise, ils consacrent leur temps à leur projet en bénéficiant de l’aide de professionnels spécialisés et des laboratoires de recherche de l’école. On les accompagne également pour lever des fonds.

Contact :

Agence MCM Agate LEAUTIER 04 91 31 47 37 a.leautier@agence‐mcm.com
École des mines d’Ales Laurence ROBERT 04 66 78 51 74 laurence.robert@mines‐ales.fr