L’université Paris-Dauphine déjà membre de la CPU (conférence des présidents d’université), a intégré la CGE (conférence des grandes écoles) en avril. Cette évolution entérine la reconnaissance de son modèle dual mariant les qualités universitaires et des grandes écoles. L’occasion de demander à Laurent Batsch son président, quelles sont les clés de la réussite de ce modèle dans une perspective d’excellence.

Les diplômés de Dauphine bénéficient d’une belle reconnaissance de la part des recruteurs comme en témoigne leur bon placement.

Les diplômés de Dauphine bénéficient d’une belle reconnaissance de la part des recruteurs comme en témoigne leur bon placement.

Pourquoi était-ce important d’intégrer la CGE ?
C’était une évidence et même un processus naturel. Car Paris-Dauphine se distingue par le fait d’être à la fois une université et une grande école. Notre intégration est aussi symbolique. Elle démontre que nous pouvons dépasser les oppositions entre les deux modèles.

 

Qu’est-ce que cela va changer concrètement pour les dauphinois ?
Le premier impact attendu est une amélioration de notre notoriété. Intégrer la CGE, c’est la confirmation formelle et publique de la qualité de notre établissement et de nos diplômés. Pour les dauphinois, cette entrée signe la reconnaissance de la capacité d’une université à faire aussi bien que les meilleures grandes écoles. Cela dit, notre qualité est reconnue depuis fort longtemps par les entreprises comme en témoignent l’attractivité de nos diplômés, nos nombreux partenariats de recherche, nos 10 chaires. De fait, les DRH classent nos étudiants dans la même catégorie que ceux formés en écoles. Je souhaite que Dauphine apporte à la CGE l’expression de sa différence en tant qu’université. Nous adhérons à ses principes de fonctionnement fondés sur l’échange, la mutualisation des bonnes pratiques et des idées, des collaborations entre établissements.

 

Que veut dire le vocable Excellence pour Dauphine ?
L’excellence ne s’auto-proclame pas. Elle veut dire quelque chose pour Dauphine dans la mesure où elle traduit une ambition de qualité, et est un objectif permanent à atteindre.

 

Les étudiants bénéficient-ils directement de cette excellence ?
Comme toute école, Dauphine sélectionne ses étudiants, leur offre un accompagnement durant leur cursus, les fait bénéficier de ses relations de proximité avec les entreprises, leur propose des formations professionnalisantes ponctuées de périodes en entreprise. Ils intègrent le réseau des anciens et son association qui porte la Fondation avec l’université. Celle-ci leur vient notamment en soutien via son programme égalité des chances, des bourses de mobilité internationale, l’incubateur, et son investissement dans du logement étudiant. Et comme toute université, elle offre une large palette de disciplines, des sciences quantitatives jusqu’au droit et aux sciences humaines et de la décision ; des enseignements s’appuyant sur les recherches de ses enseignants-chercheurs, permettant ainsi aux élèves de développer un esprit critique et à la pointe des méthodes et avancées académiques. La capacité et la qualité de la recherche de Dauphine progresse régulièrement. Cela se traduit en termes de publications, dans les évaluations de l’AERES.

http://www.dauphine.fr/

 

Qui sont les étudiants de Dauphine ?
55 % des dauphinois sont des étudiantes
45 % font des petits boulots et 23 % ont un emploi stable
Ils se sentent :
– en bonne santé mais parfois stressés
– des citoyens engagés mais critiques
– porteurs de valeurs même si parfois attirés par les transgressions
– attachés à l’équilibre vie professionnelle-vie privée et à la famille
– attirés par l’international plus que par l’Europe
– préparés à un avenir professionnel ouvert et varié
– attirés par de grandes entreprises comme des PME
– fidèles par intérêt, estimant que rester longtemps dans une entreprise permet d’y prendre plus de responsabilités
– tous fiers de Dauphine
Source : Enquête Paris-Dauphine menée fin 2013

Certifiée EQUIS depuis 2009, Paris- Dauphine a su tirer le meilleur de sa double identité d’université et de grande école.

 

A. D-F