POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Quoi de neuf à ESTP Paris ? – L’interview de Joël Cuny

Interview Joël Cuny ESTP
© ESTP Paris

Défis, objectifs et bonnes nouvelles : tour d’horizon des actualités 2022 d’ESTP Paris avec son directeur général Joël Cuny.

ESTP 2030 : où en est votre feuille de route ?

Interview Joël Cuny ESTP
© ESTP Paris

Les objectifs du projet ESTP 2030 sont définis et partagés par l’ensemble de la communauté de l’école, instances de gouvernance, étudiants, alumni et entreprises. La feuille de route est bien centrée et nous sommes aujourd’hui en phase d’accélération sur ses quatre axes stratégiques à savoir : moderniser et élargir l’offre de formation, identifier une nouvelle offre de formation désilotée et de plus en plus basée sur une approche compétences, développer la recherche et l’innovation et déployer une stratégie internationale qui fait écho à l’excellence de la construction française dans le monde.

Des nouveautés côté programmes ?

Nous poursuivons le développement de notre PGE sur des sujets d’aménagements, de risques, de résilience, de construction bas carbone, de jumeaux numériques et de génie écologique notamment. Nous avons également demandé le regroupement de nos quatre titres actuels vers un diplôme d’Ingénieur ESTP, tout en déployant une dynamique de construction et d’individualisation des parcours de nos élèves. Nous sommes aussi en phase de négociation avec la Conférence des Grandes Ecoles sur l’ouverture d’un bac +6 sur la maîtrise d’œuvre des travaux en génie écologique et la responsabilité de projet de construction bas carbone. Ces sujets vont être dominants dans les prochaines années et nous avons besoin de personnes très bien formées, avec une vision holistique à même de répondre à ces enjeux sur toute la chaîne de valeur. Nous travaillons d’ailleurs par exemple avec l’Ecole Supérieure du Bois, afin de toujours plus hybrider et fertiliser nos compétences.

L’ESTP est toujours plus proche du monde industriel cette année ?

Nous nous sommes associés à Dassault Systèmes en intégrant la plateforme 3DEXPERIENCE dans trois programmes d’études : Jumeaux numériques pour la construction, Construction 4.0 incluant la construction modulaire et Ville intelligente. Nous avons également créé deux chaires. D’abord, la chaire de recherche Jumeaux numériques de la construction et des infrastructures dans leur environnement, en partenariat avec Egis, Bouygues Construction, Schneider Electric, SNCF Réseaux, le BRGM et Arts et Métiers ParisTech. Ensuite, la chaire d’enseignement Infrastructures routières et aménagements urbains durables avec Routes de France, qui participera au développement et à la modernisation de la formation de l’ESTP dans le domaine des infrastructures routières et de l’aménagement urbain.

Vous êtes aussi particulièrement ancrés dans votre territoire avec l’Alliance pour les sciences et la technologie Paris-Cachan ?

Cachan est un territoire historique de l’enseignement supérieur, comme en témoigne la présence de l’ESTP depuis 1906. Cette volonté de renforcer cet ancrage territorial va de pair avec les complémentarités que nous avons avec des écoles comme l’EPF avec laquelle nous collaborions déjà sur certaines actions internationales, aivancity et l’ESITC Paris. Notre territoire qui accueille déjà 6 500 étudiants va se renforcer avec la montée en puissance de nos établissements et nous vison, à termes, un ancrage territorial universitaire à hauteur de 10 000 étudiants au service d’une expérience étudiante renforcée (avec un Crous de 9 000 m² en pleine transformation par exemple) et au service des entreprises du Val de Marne.

Les bonnes nouvelles que vous attendez pour la rentrée 2022 ?

D’abord, la réussite de notre marqueur fort de cette année : notre nouveau campus de Dijon, véritable vitrine de l’évolution du spectre de la construction. Un lieu qui contribue aussi à faire évoluer l’image du BTP vers les notions de ville connectée, de bas carbone et d’intégration des nouveaux usages et des nouvelles mobilités et ainsi affirmer les acteurs du secteur comme des acteurs des territoires et des grands enjeux actuels.

Je suis pris à l’ESTP cette année, pourquoi suis-je certain d’avoir fait le bon choix ?

Parce que l’école adresse un domaine d’excellence français, un secteur au cœur de l’innovation, ouvert vers les grands enjeux contemporains, dans lequel on trouve du sens et où on peut avoir de l’impact. Un secteur qui embauche et qui propose des carrières passionnantes en France et à l’international. Mais aussi parce que c’est une école au cœur d’un écosystème. Une position incarnée par un lieu emblématique qui ouvrira sur le campus de Cachan en juillet 2022 : le Creative Center. Un hub où se rencontreront recherche, innovations pédagogiques, entreprises, alumni et étudiants.

***

>>>> Pour aller plus loin – découvrez l’interview de Joël Cuny réalisée en juin 2021 :

L’ESTP Paris a un nouveau directeur ! L’interview de Joël Cuny

Directeur Général par intérim de l’ESTP Paris depuis juillet 2020, Joël Cuny a pris la direction générale de l’école d’ingénieurs en octobre dernier. Il succède ainsi à Florence Darmon, restée 12 ans à la tête de cet établissement classé N°1 des écoles du BTP, de la construction et du génie civil.

Un pro de la construction à la tête de l’ESTP Paris. Diplômé de l’ENS Paris-Saclay, Joël Cuny débute sa carrière chez Bouygues Construction, convaincu que « lorsqu’on s’engage dans l’Enseignement supérieur et la Recherche , il est indispensable d’avoir cette expérience industrielle Un point d’appui construisant une vision dans laquelle les grandes écoles sont des écosystèmes où doivent s’entremêler des projets de formation, d’innovation et de recherche toujours en lien avec les besoins des territoires (d’où le développement de l’ESTP en régions apr exemple) et avec les sujets d’évolution des besoins et des compétences en entreprise ».

« A l’ESTP Paris, nous formons celles et ceux qui imaginent et construisent le monde demain ! »

Suite logique de son parcours, rejoindre l’ESTP Paris est aussi une vraie fierté pour Joël Cuny qui y a débuté en tant que Directeur des Etudes et de l’Innovation. « Nous formons le plus grand nombre de jeunes ingénieurs dans le domaine de la construction ». Une école N°1, dont « le classement saluant son excellence académique et son engagement pour le secteur de la construction, est mérité. Un secteur qu’il faut considérer au-delà de la simple image du BTP et du Génie civil. Un secteur au cœur de l’aménagement des territoires, des nouvelles mobilités et de la construction des nouveaux cadres de vie. Car nous formons celles et ceux qui imaginent et construisent le monde demain ! » insiste-t-il.

Un engagement, des valeurs, une ambition

Une mission de taille donc, pour un DG engagé. « La construction et l’Enseignement supérieur ont en commun un réel engagement pour la société et l’intérêt général. C’est d’ailleurs ce que j’ai tout de suite ressenti dans les valeurs de l’école, que nous déclinons aujourd’hui autour de quatre mots : Engagement, Solidarité, Transmission et Performance ». Des valeurs qui imprègnent ESTP 2030, l’ambitieux projet de réforme pédagogique et institutionnelle lancé par Florence Darmon en 2015.

L’ESTP Paris est prête à construire demain !

Objectif premier de Joël Cuny aujourd’hui d’ailleurs : redonner un nouveau souffle et recentrer le projet ESTP 2030 sur quatre axes stratégique. Une démarche qu’il entend collective et dans laquelle sont impliquées toutes les parties prenantes (CA, étudiants, alumni…). Il s’agit d’abord de moderniser et élargir l’offre de formation. « Garder nos compétences cœur et transformer la formation vers les nouvelles compétences et connaissances (passer du BIM au jumeau numérique par exemple). Et y intégrer l’urgence climatique, qui donne de nouveaux cadres de référence à la construction et nécessite de nouvelles démarches, avec une approche encore plus systémique et holistique. » Une démarche passant aussi par l’identification d’une nouvelle offre de formation désilotée et de plus en plus basée sur une approches compétences. Autres axes stratégiques : le développement de la recherche (recherche fondamentale notamment) et de l’innovation et le développement de la stratégie internationale, qui fait écho à l’excellence de la construction française dans le monde. Et enfin, un travail sur la visibilité de l’école.  « Nous voulons faire de l’ESTP Paris un think tank de la construction basé sur l’expérience apprenante et en lien avec l’ensemble de la communauté » ambitionne son DG.

ESTP Paris et développement durable : pourquoi ça matche ?

« Notre rôle est essentiel : nous formons des ingénieurs et des cadres qui vont évoluer pendant 40 ans dans un secteur au cœur des enjeux d’une urgence climatique qui fait évoluer tous ses cadres de référence. Elle va les engager dans une nouvelle démarche. Il est donc nécessaire de changer radicalement les approches. Je suis d’ailleurs convaincu qu’aujourd’hui, ce sont les jeunes ingénieurs qui peuvent apporter de nouvelles démarche en lien avec les innovations de rupture » prévoit Joël Cuny.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter