Selon l’INSEE, les Millennials représenteront 75 % de la population active d’ici 2025, autant dire une force vive incontournable. Ils attendent de leurs leaders d’être une source d’inspiration, ils veulent se sentir impliqués et engagés autour de projets ayant du sens. Dès lors, les anciennes méthodes de management ne fonctionnent plus et il se pourrait bien que les Millennials impulsent un changement durable dans les pratiques du leadership des entreprises d’aujourd’hui et de demain.

 

Petit portrait des Millennials

On commence à bien cerner cette génération qu’on appelle les Millennials ou génération Y (nés entre 1980 et 1995). Cette génération est « digital native » particulièrement bien armée pour appréhender la 4è révolution industrielle. Les Millennials maîtrisent les technologies, sont rapides dans leurs analyses, agiles et polyvalents. Ils veulent pouvoir être force de propositions et d’innovation.

Les Millennials préfèrent travailler de manière collaborative. Ils ont un besoin fort de sens et de valeurs, une source d’inspiration qui leur permettra de se dépasser et de mener une vie riche d’expériences, de curiosité et de passion. L’épanouissement personnel est un facteur clé de leur engagement. Et s’ils aiment les défis, ils recherchent avant tout un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ils convoitent moins que leurs ainés le bien matériel, les congés payés, l’augmentation de salaire et les promotions. Un emploi à vie n’est plus le Saint Graal mais au contraire de multiples expériences et différents métiers pour concilier travail, plaisir, et indépendance. Ils se disent à plus de 60 % prêts à créer leur propre entreprise et avoir le contrôle de leur existence.

 

Changer ou être désertées, tel est le défi pour les entreprises

On comprend l’engouement suscité par les startups, incubateurs, et autres coworking spaces. On voit bien aussi la nécessité pour les entreprises de s’adapter et de changer pour mieux retenir les talents Millennials. Ils voudront évoluer au sein d’une entreprise qui fait tout pour développer ses employés au travers de formations adaptées et de d’échanges réguliers, en bref être considérés comme des partenaires impliqués.

 

Devenir leader coach

 

Pour obtenir l’engagement des Millennials, il est vital de faire évoluer le leadership du top management. Les Millennials recherchent l’empowerment. On s’oriente donc plus sur un partenariat basé sur la confiance et l’empathie et le leader devient plutôt un coach ou un mentor qu’un donneur d’ordre ou un stratège visionnaire. Voici quelques pistes intéressantes pour accompagner les Millennials.

 

Encourager la bienveillance

L’empathie doit être au premier plan de la relation entre le leader et ses équipes. Il est important de créer l’espace dans lequel on pourra s’avouer vulnérable et parler de ses préoccupations. Le leader coach en échange découvrira ce qui inspire et passionne ses Millennials s’il écoute avec un esprit ouvert. Cette étape cruciale créera une relation de confiance et de compassion propice à une saine collaboration. De plus, ils trouveront des moyens de connecter leurs passions, au travail qu’ils accomplissent

Oser la liberté de penser

Le Millennial comme évoqué précédemment ne réagit pas très bien aux ordres sans explications. Au contraire, la recherche conjointe de solution sera plus productive, plus gratifiante intellectuellement et permettra de renforcer le partenariat entre le leader et son équipe. De même poser une question telle que « quelle est la facette du problème que tu n’as pas encore explorée? » pour compléter un plan marketing inventif mais auquel il manquerait des éléments plutôt qu’une réponse toute faite créera un climat propice à la créativité.

 

Remplacer le feedback par le dialogue

 Les Millennials réclament des feedbacks à corps et à cris. Mais en réalité, ils ont besoin d’un contact permanent avec leur leader. Plutôt que de donner un feedback qui pourra être perçu comme une remontrance, tout comme un coach le ferait il convient de recadrer positivement, de partager ses observations, et de formuler des demandes claires redonnant du sens à ce qu’on veut obtenir.

Le leader coach met ainsi tous ses atouts de son côté pour obtenir le meilleur des Millennials.

 

l’auteur est Véronique Tran, Ph.D. Academic Dean, Executive MBA and General Management Programme ESCP Business School