Guillaume Bigot, directeur général de l’Ipag

L’IPAG est une école qui ressemble au village gaulois d’Astérix. Dans un paysage fait d’écoles consulaires ou achetées par des fonds, elle se distingue comme une école associative qui s’appartient à elle-même. Sa force ? Proposer une formation solide sans avoir la grosse tête. Avant d’obtenir le grade Master, beaucoup de nos alumni avaient un second diplôme qu’ils avaient tendance à mettre plus en avant, développant un sentiment d’appartenance très fort n’étant pas professionnellement vectorisé. Aujourd’hui, on fait de l’humilité des IPAG une source de fierté ! Moralement détenteurs du devenir de leur école, les alumni sont bien sûr associés au CA. Nous avons aussi développé un cercle de 25 top managers, interlocuteurs privilégiés et ambassadeurs pragmatiques qui aident et challengent l’école. Un grand cercle qui anime des cercles thématiques et régionaux, à même de renforcer les liens entre les générations et avec l’école, notamment lors d’opérations de fundraising ou de création de chaire.

 

 

Philippe Lucas, VP et membre du CA d’IPAG Business School Alumni

Le rôle d’une association d’alumni est de répondre aux attentes des étudiants pendant leur parcours et des diplômés en cours de carrière. A ce titre, notre association est très dynamique et s’impose comme un véritable relai entre les besoins des entreprises et les attentes des étudiants au regard du parcours pédagogique. Partageant le même objectif, elle converge avec l’école dans une vision commune, sans pour autant être « le pilote dans l’avion ». C’est en effet le service carrière animé directement par l’IPAG qui tient ce rôle. L’association s’illustre plutôt comme un challenger, un contributeur, un apporteur d’idées, un briseur de lignes qui aide l’école à se transformer et à avancer. En tant que réseau, elle participe aussi bien sûr à la réussite de l’école. En effet, il ne faut pas oublier qu’après avoir obtenu son diplôme, il reste encore 40 ans de vie professionnelle dans laquelle on va changer plusieurs fois de métier et d’entreprise. Plus on avance dans la vie et plus on va avoir besoin de son réseau !

 

Game of drones

Alexandre Conflitti, étudiant à l’ISTEC, a lancé sa startup de drones de livraison au service des professionnels.

L’étudiant qui murmure à l’oreille des Français

Etudiant à SKEMA Business School, Maxence Jamet a lancé son podcast pour soutenir les projets inspirants des jeunes de moins de 30 ans : La jeunesse c’est plus c’que c’était avant !

Benjamin Friant, coach de vie

Qu’est-ce qu’un coach de vie ? Benjamin Friant nous fait découvrir son quotidien de coach de vie.

L’art du souvenir

Tout juste diplômée d’un Mastère de Design à l’Ecole de Condé, Halah Al Juhaishi a été sélectionnée par le jury du concours Pli Public Workshop. Portrait d’une artiste engagée.

Son nom, elle le signe à la pointe de son épée

Spécialiste du fleuret, cette étudiante de la Sport Management School est en lice pour les JO 2020. Portrait d’une escrimeuse médaillée.

Les lauréates du Amazon Campus Challenge 2019 sont…

Portrait croisé de Morgane Nono et Mélina Cherakrak, étudiantes à Montpellier Business School, qui ont remporté la finale du concours étudiant avec la startup Carrés Futés.

[PORTRAIT] « J’ai vécu dans les conditions de Mars »

Découvrez le portrait de Cyprien Verseux, astrobiologiste. Ce diplômé de Sup’ Biotech est resté 11 mois dans la base scientifique Concordia avec un groupe de chercheurs pour réaliser des recherches.

Viser la lune, ça ne lui fait pas peur !

Passer 4 jours de stage dans la sacrosainte Agence Spatiale Européenne à seulement 21 ans : voilà l’expérience de rêve qu’a vécu il y a quelques semaines Paul Bauerle, élève en 2A à l’ISAE-ENSMA. Il nous raconte ce moment hors du commun.

Une élève de CentraleSupélec à la tête de la meilleure Junior-Entreprise européenne

Portrait de Pia du Bourguet, élève en 2A à CentraleSupélec et présidente de la J.E. Junior CentraleSupélec, meilleure Junior – Entreprise d’Europe 2019

Une étudiante de Dauphine mène de concert ses études et sa passion

À seulement 19 ans, Madeleine Bénézit est déjà étudiante en 3e année à l’Université Paris-Dauphine, future cheffe d’orchestre et présidente de la J.E. de Dauphine. Portrait.