Alliant chant, danse et théâtre, la comédie musicale fait vibrer les âmes d’artistes. Une belle occasion de briller sur scène sans pour autant oublier de briller dans ses études ! Tess, membre de la troupe DO’S MUSICAL, assicoation de comédie musicale de Dauphine nous raconte comment elle conjugue cours et scène.

JDE N°78 p1-112

A MUSICAL BACKGROUND

D’un père britannique et musicien, j’ai grandi, grâce à lui, bercée par le rock et la comédie musicale. C’est lui qui m’a appris le piano, la guitare et initiée au chant. De La Mélodie du Bonheur à Cats, en passant par Annie et Grease, mon enfance s’est déroulée en musique, rythmée par des sorties dans le Westend à Londres et au Châtelet à Paris. Depuis la maternelle, je suis des cours de danse et de chant. J’ai vite pris l’habitude de monter sur scène lors d’événements festifs et assurant les premières parties du groupe de mon père. Plus d’une fois le public réclamait qu’on ramène « la petite blonde » sur scène à la place des rockers quadragénaires ! A 15 ans, j’ai chanté en acoustique sur les bords de mer et récolté quelque 500 euros dans mon chapeau de paille ! Mon porte-monnaie et mes cordes vocales se souviennent encore de cette semaine estivale intense. La même année, en entrant à l’Académie Internationale de Comédie Musicale (AICOM) j’ai véritablement perfectionné ma capacité à chanter, jouer et danser simultanément, dans un cocktail aussi stimulant à réaliser qu’époustouflant à voir. J’y ai aussi élargi mes connaissances sur le patrimoine de cet art en pleine expansion ! (OUI, il existe autre chose que Mamma Mia et Le Roi Lion !) Au fil de mes cours hebdomadaires à l’AICOM et stages intensifs pendant les vacances, je me sentais progresser et envisageais de me consacrer à plein temps à des études dans les arts de la scène, d’autant que je passais aussi de plus en plus de temps à enregistrer des reprises et compositions et à entretenir ma chaîne Youtube. J’ai dû, durant mes années lycée, combiner la musique et les arts scéniques, avec des études générales. Ce fut sportif mais mon Bac ES à 19 de moyenne m’a prouvé que j’étais capable d’allier l’académique à l’artistique. Armés de mes résultats scolaires et de mon intérêt pour les sciences humaines, mes parents et professeurs m’ont convaincue d’assurer des études supérieures.

JDE N°78 p1-112

UNE VIE UNIVERSITAIRE BIEN REMPLIE !

En intégrant Dauphine en 2015, j’ai découvert l’association Do’s Musical dont le projet ambitieux était de monter la célèbre comédie musicale Chicago et dont j’ai rejoint la troupe ! A raison de 5 heures de répétitions par semaine, les liens au sein de l’équipe se sont vite solidifiés, créant rigueur et détermination, dans une bonne humeur et une confiance omniprésentes. Progressant ensemble dans une cohésion dynamique nous étions impatients de nous produire en mars 2016. Chicago a envahi mon emploi du temps, devenant l’une de mes préoccupations principales, au même titre que mes cours. Que de stress au fil de l’année ! Une organisation scrupuleuse s’imposait pour assurer mes résultats académiques parallèlement à ma vie dans la troupe… La Première a eu lieu à Dauphine devant 800 étudiants enthousiastes qui ont rendu le show inoubliable ! Les autres représentations se sont déroulées dans un petit théâtre parisien où le public a été tout autant séduit !

JDE N°78 p1-112

DE NOUVELLES PERSPECTIVES

Le projet Chicago, au-delà de l’expérience artistique, m’a fait découvrir des personnes remarquables avec qui je partage une passion et m’a fait développer mon esprit d’équipe. J’ai hâte de prendre part au nouveau projet de Do’s Musical et de poursuivre mon aventure dans cette troupe fantastique. Une fois mes études à Dauphine finies, je souhaite suivre un cursus de comédie musicale à Londres ou aux Etats-Unis. Une chose est sûre, je garderai toujours un pied dans l’univers de la scène !

Par Tess Glinert, Etudiante en DEGEAD L1 à l’Université Paris-Dauphine

CONTACT : tessglinert@gmail.com – Page Facebook : Tess Glinert – Chaîne Youtube : Tess Glinert