Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

J’ai testé pour vous – Le Défi de la Rentrée 2021 à GEM

défi rentrée 2021 GEM
Crédit photo : Grenoble Ecole de Management

Intégrer Grenoble École de Management, c’est rejoindre la première grande école de management à mission, qui s’engage notamment pour le futur. Un plus dont les 700 étudiants de 1er année du Programme Grande École ont déjà pu prendre conscience lors du Défi de la Rentrée 2021, lundi 13 septembre. Nous avons passé la journée avec eux.

Lundi 13 septembre 2021. Une date que les étudiants de première année du Programme Grande Ecole de GEM ont sûrement marquée d’une pierre blanche. C’était en effet leur premier jour dans la business school.

Et quelle rentrée ! Les 700 étudiants ont tout de suite été plongés dans une expérience immersive, dans le cadre du Défi de la Rentrée 2021. Le thème ? Le numérique raisonné. Imaginé par les équipes innovation et pédagogiques de GEM, ce cours immersif durera 10 jours.

défi rentrée 2021 GEM
Les 700 1A du PGE de GEM le jour de la rentrée. Crédit photo : Grenoble Ecole de Management

« Il est conçu comme un cours innovant, décalé et immersif afin d’amener les étudiants à explorer et étudier des défis sociétaux en lien avec la technologie, explique Lionel Strub, professeur organisateur du Défi de la Rentrée 2021 à GEM. La culture du numérique est au centre du défi. »

« Pour choisir le thème du numérique raisonné, nous avons beaucoup échangé avec des experts du numérique et tous s’interrogent sur ce thème, ajoute Agnès Braize, directrice du développement du programme Avenir. C’est intéressant de creuser ce sujet et de voir comment les étudiants vont se l’approprier ».

Le but est aussi plus généralement de faire entrer les étudiants dans l’écosystème de GEM et de s’approprier les grands enjeux de société défendus par l’école (éthique et intégrité, égalité femmes-hommes, accès à l‘éduction pour tous, paix économique…).

Défi de la Rentrée 2021 à GEM : une immersion pour réfléchir aux enjeux du numérique

Au programme du premier jour : faire connaissance avec son équipe et avoir un premier aperçu de l’expérience. Le pitch : « les étudiants de GEM ont répondu à l’appel à l’aide de Terriens dans un monde futuriste où notre civilisation s’est laissée envahir par un usage du numérique à outrance ».

D’abord réunis tous ensemble, les 700 étudiants ont ensuite été répartis en six équipes et ont pu découvrir la thématique qui leur était attribuée, toujours en lien avec le numérique raisonnée : santé et bien-être, smart building, mobilité et transports, travail hybride, espaces urbains ou parcours clients. « Pour cela, ils vont travailler à partir de 19 controverses qui interrogent l’usage de l’internet des objets dans la vie quotidienne », explique Lionel Strub.

Et pour commencer en douceur, un « Terrien du futur » leur a proposé une séance de relaxation et de prise de conscience des différentes parties de leur corps. « Le but était d’approcher le défi de manière décalée, de créer une certaine tranquillité émotionnelle, explique Lionel Strub. Le premier jour, on oublie le côté cérébral ».

>>> A lire aussi : GEM ouvre son propre concours pour 2022

« J’ai choisi GEM pour le côté innovation »

Une première séance qui a quelque peu dérouté les étudiants, mais sans les décourager pour autant… Au contraire ! « Je m’attendais à avoir beaucoup d’informations à digérer mais pas du tout. C’était assez surprenant mais ce défi est bien parti ! » explique Tyssem Zerida, 20 ans.

défi rentrée 2021 GEM
Manon et Nidhal, lors de leur premier jour à GEM

Nidhal Lachiheb, entré en 1ere année du PGE après deux ans de classe prépa a trouvé le côté innovant qu’il recherchait.

« J’ai choisi GEM pour le côté « école de l’innovation » et dès aujourd’hui je n’ai pas été déçu ! Ce premier jour m’a donné envie de m’impliquer, de voir ce qu’il y a derrière ce défi. »

« Dans 48 heures on a déjà un premier dossier à rendre. C’est très stimulant quand on sort d’une classe prépa », ajoute Manon Orgelot, également en première année du PGE.

Dès le deuxième jour et jusqu’au 22 septembre le Défi de Rentrée 2021 de GEM va se poursuivre. Les étudiants vont explorer les 19 fameuses controverses selon la méthode du design thinking. Ils seront ensuite évalués sur leurs différentes productions, dont une série de 19 podcasts créés avec le soutien de Bertrand Lenôtre, pionnier du podcast francophone. Le défi se terminera avec leur participation au championnat du numérique raisonné animé par Micro-Ondes, Escapades et GEM  en Débat, trois associations étudiantes de l’école.

Grenoble Ecole de Management, société à mission qui engage ses étudiants

Cette année, GEM est devenue la première grande école de commerce société à mission. Mais la business school s’intéresse depuis bien plus longtemps à ces sujets. En 2009, elle a créé un programme Sustainability qui mobilise aujourd’hui plus de 150 personnes, structurées en six groupes de travail. « Etre société à mission signifie avoir une vision à bien plus long terme que cinq ans », exprime Jaclyn Rosebrook-Collignon, responsable sustainability de GEM. « Nous devons contribuer à la transition de l’enseignement supérieur et la réussir, ajoute Loick Roche, le directeur général. GEM a un rôle à jouer sur ces questions. »

Parmi les nombreuses actions mises en place par l’école, un Passeport Sustainability va voir le jour dès la fin septembre. Le but : valoriser la compréhension et l’engagement des étudiants face aux urgences climatiques et sociétales. Dans ce cadre, les étudiants devront participer à au moins quatre capsules THINK, soit au minimum 7h de travail, pour solliciter la validation du Passeport Sustainability THINK. Pour aller plus loin, ils devront concrétiser une expérience ACT, c’est-à-dire contribuer à une action concrète en réponse à l’un des 17 objectifs de Développement durable de l’ONU. Cela donnera accès à un Passeport ACT & THINK Sustainability.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter