Benjamin et Guilhem, deux amis d’enfance de 23 ans, font une pause dans leurs études pour soutenir financièrement 100 projets de micro-entrepreneurs et partir à la rencontre 50 micro-entrepreneurs à travers un périple à vélo de 8 mois et 8 000 km dans 8 pays de la Route de la Soie.

 

Nous avons pris une année de césure dans nos masters (respectivement à l’Ecole Polytechnique et à Sciences Po Paris) pour monter en selle, du Myanmar à l’Inde, puis du Kirghizistan à la Mer Noire et écrire le cinquième chapitre de l’association Microcrédit-Macroaction.

L’origine du projet

27$, c’est ce qu’a prêté de sa poche, Muhammad Yunus, un professeur inconnu du Bangladesh des années 1970 à 42 femmes entrepreneuses d’un village d’une extrême pauvreté et exclues de tout système financier pour donner une des plus belles leçons de la lutte contre la pauvreté. Au bout de 3 mois, non seulement, elles avaient remboursé l’intégralité du prêt mais aussi et surtout, elles avaient pu développer leur entreprise et fait du profit !

27$, cette somme suffit dans ces pays aux entrepreneurs les plus démunis pour créer leur entreprise et sortir de la pauvreté avec dignité. Ce chiffre nous a marqué et a lancé notre idée de financer 100 micro-entrepreneurs grâce à des partenaires. Mais aussi de partir à leurs rencontres, en parcourant 8 000 km à vélo le long de la Route de la Soie pour récolter leurs témoignages et s’inspirer de leurs histoires.

L’association Microcrédit- Macroaction

Ce projet « Au Bout de Soie » est le 5è chapitre de Microcrédit-Macroaction (MCMA). MCMA est une association créée en 2013 par Arthur et Hugo, deux étudiants lillois, convaincus par leurs voyages à vélo et leurs rencontres que le micro-crédit est un véritable outil de lutte contre la pauvreté et l’une des meilleures solutions pour aider les plus démunis. Après quatre mois de préparation, nous voilà donc sur les routes de janvier à août, aux côtés de nos partenaires.

Pourquoi ce trajet  à vélo ?

Ce mode de transport était pour nous l’idéal car nous voulions un projet challengeant qui nous permette de nous dépasser, comme le font les micro-entrepreneurs que nous soutenons. Le vélo est aussi le meilleur de partir à la rencontre des gens et des cultures, de favoriser ainsi le contact humain. Quant au trajet de notre périple, le foyer de la microfinance se trouvant en Inde et au Bangladesh, il était indispensable d’y faire étape ! De là, nous avons eu l’idée de parcourir la Route de la Soie, car symboliquement, c’est une route d’échanges et de rencontres à l’intersection des cultures.

Quelques embuches sur le parcours

Norte périple a parfois été semé d’embuches ! Plusieurs fois, nous nous sommes retrouvés face à des frontières fermées aux étrangers, la route barrée, obligés de rebrousser chemin ou de trouver d’autres itinéraires.
L’ascension d’un col culminant à 3 300m, une centaine de kilomètres après Bishkek nous a aussi posé quelques soucis ! C’était la première fois que nous avions un tel dénivelé et tout semblait s’acharner contre nous : un trafic dense, une tempête de neige et une double crevaison. Heureusement au loin, nous avons aperçu une petite bergerie sans électricité, sur le bord de la route. L’endroit idéal pour se réchauffer, réparer les dégâts et reprendre l’ascension du bon pied !
Comme notre projet, MCMA a déjà soutenu plus de 600 micro-entrepreneurs aux côtés de ses partenaires locaux via ses quatre équipes de jeunes sur-motivés pour parcourir au total 20 000 km à vélos. Nous boulons notre parcours et invitons d’ores et déjà une sixième équipe à suivre notre chemin !

 

Le périple à vélo, en chiffres :

Plus haut col franchi : 3 300 m

Plus haut dénivelé en un jour : 1 300 m

Plus grande distance en un jour : 120 km

Pointe de vitesse : 61,8 km/h

 

Pour nous suivre :

www.auboutdesoie.com

https://vimeo.com/185524963