Dans notre monde en changement aigu et rapide, le management évolue lui aussi. En particulier, la relation entre le travail et la performance se transforme. Il ne s’agit plus d’obtenir l’obéissance des salariés à des procédures et à des ordres mais de l’engagement, de l’initiative et de la coopération horizontale volontaire. Ce qui implique de créer de la confiance alors même que les peurs se développent. Comment être un dirigeant à la fois efficace et humain en 2020 ?

 

Volatilité Incertitude Complexité Ambiguïté

La plupart des formations au management commencent avec la description des quatre caractéristiques actuelles de l’environnement des entreprises : volatilité, incertitude, complexité et ambiguïté, résumées par l’acronyme VICA (VUCA en anglais). L’ensemble des activités de l’entreprise sont concernées par ces perturbations. Des marchés de plus en plus mondialisés, des concurrents aux business models disruptifs et des clients sans cesse plus exigeants et volages sont des sources de perturbations. En termes de technologies, l’intelligence artificielle demande de fortes adaptations, par exemple celle des conseillers en bancassurance du CIC qui travaillent en binôme avec un conseiller virtuel, Watson, qui apporte une nouvelle compétence dans l’analyse des dossiers clients et suggère les produits les plus adaptés. Ces évolutions sont sources de craintes nombreuses. Les réactions dans l’entreprise peuvent consister en un durcissement du respect de la hiérarchie et des procédures au service d’un business model dépassé. L’échec est alors inévitable. C’est ainsi que Kodak a disparu en quelques dizaines de mois seulement du marché de la photographie. D’autres entreprises parviennent à construire des visions d’avenir innovantes en phase avec leur environnement mais imposent leur politique de changement sans tenir compte des dynamiques humaines. Le procès France Télécom en est l’illustration malheureuse. Or l’échec et la souffrance ne sont pas les seules réponses possibles à la volatilité, à l’incertitude, à la complexité et à l’ambiguïté.

Pouvoir d’agir

Une troisième voie consiste dans la mise au point d’une vision stratégique forte et sa réalisation grâce à des innovations managériales diffusant dans l’entreprise l’envie et le pouvoir d’agir (parfois désignés par le terme franglais d’empowerment). Ces nouvelles méthodes trouvent leurs sources dans le travail de consultants (Frédéric Laloux et ses organisations Opale), de professeurs (Isaac Getz qui a identifié le modèle des entreprises libérées), de coachs (Alain Cardon qui promeut des méthodes délégatives de prise de décision) ou de chercheurs (Robert Folger qui a mis en évidence l’importance des processus de décisions justes). Elles consistent à créer pour chaque salarié une zone de délégation dans laquelle il a une grande liberté d’action et est responsable de ses décisions. Dans ce cadre, le manager prend un nouveau rôle d’accompagnateur ou de manager-coach qui construit la confiance et accorde un droit à l’erreur. Le résultat est une plus grande tendance des salariés à prendre des initiatives et à coopérer horizontalement. Plusieurs entreprises de toutes tailles utilisent l’envie et le pouvoir d’agir comme principe même d’une organisation rénovée (de Gore à Michelin). Mais même si on ne transforme pas complètement son organisation sur ce fondement, on peut la faire évoluer pour la rendre plus organique et accompagner ses managers afin qu’ils deviennent plus délégatifs. De nombreuses entreprises ont aujourd’hui mis en place des programmes de formation ou de transformation qui vont dans ce sens, comme Alfa Laval ou le Crédit Agricole d’Ile de France. Outre que cette pratique permet aux personnes qui sont sur le terrain de mieux répondre aux incertitudes et à la complexité, elle a le double avantage d’être vécue par les salariés comme étant juste et épanouissante. Dans un monde VUCA le dirigeant efficace sera ainsi probablement celui qui saura transformer le management de son entreprise vers une plus grande capacité d’empowerment.

 

A propos de l’auteur : Thierry Nadisic, Professeur à emlyon et auteur des livres « S’épanouir sans gourou ni expert » aux éditions Eyrolles et « Le management juste » aux éditions UGA.

 

Dell Technologies : venez bousculer le marketing avec les data – L’interview de Loris Viarouge

Dell Technologies, le leader de la transformation numérique ! La preuve avec l’interview de Loris Viarouge, (IAE France 2000), Directeur marketing France.

HM.CLAUSE a besoin de jeunes pousses – interview de Sébastien Bénon

Sébastien Benon, VP chez HM.CLAUSE explique à quel point s’investir aujourd’hui dans la high-tech du vivant au service de la planète s’avère valorisant et passionnant

Journée mondiale sans Facebook, Like ou pas Like ?

Dépendant, moi ? Pas du tout ! 24h chrono, c’est le moment de faire le test ce 28 février, date anniversaire de la "Journée mondiale sans Facebook". Action boycott fondée il y a presque 10 ans par des utilisateurs du réseau social, elle sonne l’alerte de la...

CLARINS décline le bien-être au futur – Interview d’Isabel Martins

CLARINS allie état d’esprit familial et groupe international, en prenant soin de la nature et des hommes, explique Isabel Martins, Directrice Marketing Régional Europe

« Le marketing dans l’IT, entre la science et l’art » – Interview de Thu Trang Nguyen, VMware

Derrière 85 % des applications d’entreprise en France se cache cet acteur majeur de la Tech. Interview de Thu Trang Nguyen de VMware.

Colloque National des Journées Nationales de l’Ingénieur 2021

Communiqué de presse : Depuis l’année dernière et à l’initiative de l’UNESCO le 4 mars est la Journée Mondiale de l’Ingénieur (WED : World Engineering Day). Colloque des Journées Nationales de l’Ingénieur 2021 : JNI et WED s’associent ce 4 mars pour proposer en...

DAF, plus F que A

Directeur Administratif et Financier : business, robotisation, RSE, management… Tout ce qu’il faut savoir sur l’évolution de la fonction.

BNP Paribas : un leader mondial au service de l’économie réelle

Nicolas Trimbour explique en quoi œuvrer au service de l’économie réelle (cash management) chez le leader mondial BNP Paribas est pour lui source d’épanouissement…

SMEG: de l’énergie à revendre !

la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz a fait de l’innovation et de l’agilité ses deux forces, comme l’explique Fréderic NICOLAS (X 07), Directeur Financier

Groupe CEME : une ETI pleine d’énergie !

Cette entreprise d’envergure nationale participe à l’avenir du secteur de l’énergie. Présentation par son Président, Jean de Vauxclairs.