POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Accréditations : 44 nouvelles formations obtiennent un des quatre labels qualité de la CGE

(c)AdobeStock
(c)AdobeStock

Communiqué de presse :

Après soumission et passage devant la commission Accréditation, ce sont 44 nouvelles formations, qui, à l’issue de la campagne 2019-2020, rentrent au catalogue des formations labélisées par la Conférence des grandes écoles (CGE). Les labels qualité Mastère Spécialisé (MS), MSc-Master of Science, BADGE et CQC[1], marques collectives de la CGE et déposées auprès de l’INPI, ne peuvent être délivrées que par les écoles membres.

 

Label Mastère Spécialisé : il vise un public titulaire d’un diplôme Bac+5 mais pas seulement

Formation créée en 1983, le label Mastère Spécialisé apporte un haut degré de professionnalisation à ceux qui le suivent. Les prérequis à l’entrée sont exigeants. Si la voie d’accès par excellence reste le Bac+5 validé, des programmes ont à cœur de s’adapter au besoin spécifique de certains secteurs. Dans ce cadre, et avec l’objectif d’apprécier la dimension des acquis professionnels avec la même exigence que celle du parcours académique, la CGE augmente la voie dérogatoire de l’accès par Validation des Acquis Professionnels et Personnels à 40%. Elle poursuit ainsi son engagement pour la formation tout au long de la vie (FTLV). Pour des métiers de niche, ce taux pourra même atteindre 60%. [1] 1Certificat de Qualification et de Compétences

 

Quelles tendances pour 2020-2021

La CGE échange avec ses écoles membres pour mieux positionner le label MScMaster of Science

Les réflexions initiées il y a deux ans se sont poursuivies tout au long de la campagne 2019-2020 et ont donné lieu à des échanges plus approfondis avec les écoles de management majoritairement porteuses de ces programmes à hauteur de 85%.

Elles ont notamment concerné la dimension internationale, qui représente un axe stratégique pour le développement des écoles, et la diversité des réalités propres à chaque typologie d’école.

La prise en compte des besoins des écoles a permis de faire évoluer les critères d’accréditation du MSc pour une plus large intégration des publics Bac+3 et Bac+4.  Elle a aussi permis de stabiliser la définition d’une formation MSc labélisée CGE sur la base de la validation de 300 crédits ECTS minimum à l’issue de la formation.  

La CGE constate une évolution constante très nette des demandes d’accréditation MSc – Master of Science dont la particularité réside dans des enseignements dispensés à hauteur de 50% minimum dans une langue étrangère, ce qui en fait une formation fortement spécialisée et tournée vers l’international. Sur cette campagne, le label MSc – Master of Science recueille le nombre le plus élevé de nouvelles demandes avec 28 dossiers contre 16 pour les programmes Mastère Spécialisé

 

Un objectif prioritaire : répondre aux besoins des entreprises et des territoires

Une formation labélisée par la Conférence des grandes écoles c’est avant tout la garantie de contenus pédagogiques, d’un encadrement et d’objectifs d’employabilité de haut niveau permettant de répondre au mieux aux besoins des entreprises et des territoires. 

Les 36 experts siégeant à la commission Accréditation, issus de Grandes écoles ou d’entreprises, mettent leurs connaissance et maîtrise des dispositifs et des enjeux de l’ESR et/ou de leur secteur d’activité au service des écoles membres. L’adéquation du programme avec les besoins du marché de l’emploi et les liens développés avec le tissu économique sont des indicateurs clés considérés avec attention lors de l’instruction des demandes par la commission.     

 

Et pendant la crise sanitaire ?

Afin de garantir la continuité pédagogique et au vu de ce nouveau contexte, la Commission a accompagné les écoles, soucieuses de maintenir le niveau de qualité des formations accréditées par la CGE, dans l’application des référentiels des labels.

  Du fait de la crise économique qui en découle, certains programmes Mastère Spécialisé ont vu leur nombre de candidats multiplié par deux ; d’autres proposent des dates de rentrée supplémentaires afin d’accueillir des personnes souhaitant mettre à profit ce temps pour acquérir une double expertise ou donner une nouvelle orientation à leurs parcours professionnel.  

 

 

La CGE s’associe au BNEM pour lutter contre les discriminations et valoriser l’engagement des étudiants

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

MBS fait sa rentrée écoresponsable (c) MBS

MBS fait sa rentrée écoresponsable

MBS fait sa rentrée écoresponsable : en s’appuyant sur les résultats de son bilan carbone, MBS a pu identifier les actions prioritaires pour réduire son impact environnemental en attendant de s’installer sur son nouveau campus à empreinte carbone négative en 2024.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter