À l’ESSEC, « l’esprit pionnier » n’est pas vaine devise. C’est qu’en effet, l’école se distingue par ses innovations pédagogiques et par sa capacité à faire entrer, dès les premières semaines, ses étudiants de plain-pied dans les enjeux du management de demain. Le premier trimestre de l’année de Pré-Master rompt ainsi avec les codes d’un enseignement théorique en envoyant, un mois, les étudiants de la Grande École sur le terrain comme exécutants. Voici mon expérience : plongée chez IKEA à Franconville. Par Rémy Deshayes, étudiant 1e année Grande Ecole à l’ESSEC Business School

 

Les 10 ans d’une expérience unique : le stage terrain

Après avoir attendu avec impatience le début de cette expérience, qui m’intriguait tout autant qu’elle m’enthousiasmait, le lundi 16 octobre marque enfin le lancement de la dixième édition du stage terrain au sein du vaste programme pédagogique de « découverte et connaissance des organisations ». Il est 10 heures et comme souvent chez IKEA à Franconville, le premier jour de la semaine est rythmé par l’accueil de nouvelles recrues. C’est ainsi, qu’au sein d’une équipe de huit futurs collègues, je vais être sensibilisé à l’histoire de l’entreprise mais aussi formé aux rudiments de la sécurité au travail pendant une journée intense qui marque mon entrée dans la grande famille des collaborateurs IKEA. Je suis ensuite rapidement intégré au sein de l’équipe de relation client dans laquelle j’évoluerai en tant qu’hôte de caisse mais aussi comme agent de remise des commandes ou encore membre du SAV.

 

Management, hiérarchie et relations organisationnelles

L’expérience terrain est jalonnée de découvertes et d’étonnements qui marqueront ma vision du management et du fonctionnement d’une entreprise et ce, d’autant plus que je m’apprête à l’étudier de manière théorique, une fois de retour sur les bancs de l’ESSEC.
C’est ainsi que j’ai découvert la culture IKEA marquée par des valeurs de soutien, d’écoute et de partage et où la hiérarchie semble adoucie par le port d’une même tenue du collaborateur en caisse jusqu’au directeur du magasin mais aussi et surtout par la présence bienveillante de responsables sur le terrain. Cette expérience est l’occasion d’une véritable réflexion sur le management, la hiérarchie mais aussi les relations organisationnelles qui m’ont semblé être la clé de voute de la réussite du magasin en permettant à chacun d’évoluer dans un cadre agréable dans lequel il se sent soutenu et pour lequel il est prêt à être présent chaque jour avec le même plaisir.

 

Une expérience riche, miroir d’un véritable « esprit ESSEC »

Enfin, l’expérience terrain, reflet de la volonté de l’ESSEC de mettre l’humain en avant, est avant tout riche d’enseignements personnels. Après deux ans de classe préparatoire, ce mois de stage met au défi notre adaptabilité, notre capacité à nous intégrer dans une nouvelle équipe et ce dans un environnement inhabituel pour ne pas dire inconnu. Ce fut aussi l’occasion d’être témoin du courage et du sérieux que déploie, chaque jour, chacun des presque 500 collaborateurs du magasin de Franconville. J’ai été particulièrement marqué par l’importance des relations en entreprise vecteur d’une véritable dynamique à la fois personnelle au sein d’une équipe mais aussi de façon plus générale au niveau du groupe.

Je ne peux donc conclure sans remercier l’ensemble des collaborateurs du magasin pour leur accueil et la bienveillance dont ils ont fait preuve tout au long de cette mémorable expérience.

 

En savoir plus sur le programme Expérience Terrain mis en place par l’ESSEC Business School : https://www.youtube.com/watch?v=knSJl4MdQxg

 

 

Sina Sobooti : de la danse à la politique, il n’y a qu’un pas

L’étudiant de Sciences Po Paris a réalisé le documentaire « La Danse Domestiquée » pour montrer les similitudes entre la danse et la politique.

Entreprendre : un jeu d’enfants !

Astrid Parmentier, 25 ans et déjà cofondatrice de Tom&Josette, un réseau de micro-crèches intergénérationnelles. Portrait de cette jeune diplômée du Master MSc X-HEC Entrepreneurs

Un petit pas pour l’entreprenariat, un grand pas pour le handicap !

Curieuse, volontaire et motivée, Camille Maldjian, 24 ans est cofondatrice de EzyMob, une application d’assistance personnelle aux déficients visuels. Portrait d’une étudiante de Polytech

Journal de bord d’une étudiante « multitâche » !

Témoignage d’une étudiante de l’IAE Caen qui mène de front son Master 2, son alternance et son mémoire tout en étant confinée.

Un étudiant de la SMS dans le feu de l’action

Rémi Pauly, étudiant en bachelor à la Sports Management School (SMS), est aussi pompier volontaire, mobilisé pendant l’épidémie de coronavirus.

Journal de bord d’un étudiant-entrepreneur confiné

Etudiant-entrepreneur en temps de confinement, comment ça se passe ? Témoignage d’Alexandre Taillandier, étudiant à l’IESEG School of Management et cofondateur de la startup La Bourse aux Livres.

Game of drones

Alexandre Conflitti, étudiant à l’ISTEC, a lancé sa startup de drones de livraison au service des professionnels.

L’étudiant qui murmure à l’oreille des Français

Etudiant à SKEMA Business School, Maxence Jamet a lancé son podcast pour soutenir les projets inspirants des jeunes de moins de 30 ans : La jeunesse c’est plus c’que c’était avant !

Benjamin Friant, coach de vie

Qu’est-ce qu’un coach de vie ? Benjamin Friant nous fait découvrir son quotidien de coach de vie.

L’art du souvenir

Tout juste diplômée d’un Mastère de Design à l’Ecole de Condé, Halah Al Juhaishi a été sélectionnée par le jury du concours Pli Public Workshop. Portrait d’une artiste engagée.