Les candidats potentiels au MBA pensent souvent à la formule R.O.I. (Return On Investment) pour décider de faire un MBA ou non, surtout en temps de crise économique, surtout vu le coût engendré. Un MBA n’est pas pour tout le monde et une telle décision doit être prise avec grande prudence. Quand on évalue l’investissement, il est important d’avoir tous les éléments sous la main et de différencier entre fiction et réalité surtout au vu des critiques concernant la valeur réelle d’un MBA.

 

Bertrand Guillotin (@bgprof) est Directeur du Service des Programmes Internationaux à Fuqua School of Business, l’école de management de l’université américaine de Duke. Originaire de Toul en Lorraine, il a obtenu un BTS en commerce international à l’ESARC, puis a obtenu un DEESMI de la FEDE en Suisse avant d’obtenir un MBA à la Thunderbird School of Global Management en Arizona. Avant de rejoindre Fuqua School of Business en 2002, Bertrand a travaillé pour des entreprises comme American Express ou Nortel Networks dans les télécommunications. Bertrand est aussi Président du Conseil Stratégique de PIM, un réseau d’écoles de commerce de pointe dont Fuqua fait partie depuis 1994. C’est avec une expérience internationale de plus de 20 ans à la fois dans le secteur privé et éducatif qu’il partage son point de vue sur les MBA américains en passant en revue plusieurs mythes qui les accompagnent.

 

 

Bertrand Guillotin

Bertrand Guillotin

 

Mythe n˚1
La plupart des PDGs n’ont pas de MBA, donc je n’en ai pas besoin. ………… La vérité
Les temps ont changé ! Vos collègues rivaux en ont un ou alors ils ont un diplôme supérieur de grande qualité ! Et ne parlons pas de votre patron / patronne… De plus en plus de docteurs en médecine par exemple choisissent de faire un MBA et deviennent consultants au plus haut niveau dans le domaine de la santé ou autre. Et vous risquez de travailler pour l’un d’entre eux ou l’une d’entre elles un jour… A ce moment, vous envisagerez certainement de reprendre vos études en MBA car vous aurez réalisé que votre patron n’est pas plus intelligent que vous, mais qu’il a seulement reçu une formation de haut niveau. Le niveau d’éducation n’est pas seulement affaire de savoirs, mais plutôt une façon stratégique de se différencier face à la concurrence. Un MBA fait toute la différence.

 

Mythe n˚2
Même avec un MBA, les étudiants internationaux ne peuvent pas obtenir de permis de travail aux Etats-Unis. ………… La vérité
Les diplômés MBA qui ont le visa de class f-1 sont autorisés à travailler aux Etats-Unis pour une période de 12 mois sans avoir besoin de sponsor et même après avoir fait un stage de deux à trois mois l’été auparavant (payé jusqu’à 10 000 dollars par mois dans certains cas).

 

Mythe n˚3
Les Etats-Unis ne sont pas multiculturels, à moins de vivre à New York ou San Francisco. ………… La vérité
Chaque promotion (430-450 étudiants) du Daytime MBA comprend 40 % d’étudiants internationaux, un des plus hauts pourcentages du Top 10 des classements MBA internationaux. Et faut environ la même durée de temps pour voler entre le campus de Fuqua School of Business et New York qu’il en faut pour traverser Paris en voiture aux heures de pointe.

 

Mythe n˚4
Un MBA n’en vaut pas le prix ! ………… La vérité
Un vieux dicton américain dit : “ Si vous pensez que les études coûtent trop cher, essayez de progresser en tant qu’ignorant. ”

 

Mythe n˚5
Si je déménage aux les Etats- Unis, je vais grossir ! ………… La vérité
Il y a de plus en plus de sentiers, créés pour les piétons et les coureurs, dans les villes américaines où cela vaut la peine de vivre. Inscrivez-vous pour faire un marathon (après consultation médicale) et vous perdrez les kilos en trop !

 

Bertrand ne vous a pas convaincu ? Vous souhaitez en savoir plus ?
N’hésitez pas à contacter l’AGENCE CONNECTO pour en savoir plus au 09 62 16 07 83.
Madly Schenin-King (madly.schenin-king@agenceconnecto.com)
et Aurélie Botbol (aurelie.botbol@agenceconnecto.com) seront ravies de vous mettre en contact avec lui pour échanger et débattre !