Fiche d’identité :
Camille Laïly
20 ans
Originaire de Beaumont
Prépa S au Lycée du Parc à Lyon
2A à l’Ecole des Mines ParisTech
Elève au Conservatoire Paris 5e

Inscrite à l’accordéon dès l’âge de 6 ans, Camille  a grandi dans une famille passionnée de musique. Petite, elle rêvait de devenir archéologue, poète ou écrivain.  » Mais pas chanteuse !  » lance t’elle amusée. Pourtant, elle se souvient d’avoir toujours chanté, même enfant. Aujourd’hui, à tout juste 20 ans, le chant occupe une place prépondérante dans sa vie. Elle compte (déjà !) 94 créations à son actif (elle évoque ici des compositions textes & mélodies et des solos de piano). » Composer est un besoin physiologique, c’est même parfois une solution de survie. Quand je ne me sens pas bien, je fonce sur un piano.  »  Elle se souvient très bien comment cela a commencé.  » A 17 ans, je voyais souvent ma cousine Auriane, passionnée de dessin. C’est à ses côtés que j’ai eu l’envie d’écrire, ça été comme une sorte de révélation.  »
Et lorsqu’on lui demande ce qu’elle ressent lorsqu’elle chante, elle répond sans hésiter.  » C’est merveilleux ! Je suis remplie de bonheur, il n’y a pas de meilleure sensation. « 

 

 

 » Composer
est un besoin  vital « 

Avec l’envie de  » faire un million de choses en même temps « , Camille se met au piano dès la 3e, tout en continuant l’accordéon. En Seconde, elle commence – enfin – le chant lyrique. Elle profitera de cours aménagés durant sa Première et Terminale afin de suivre des cours de musique au Conservatoire.  » Après le Bac, je n’ai pas eu le courage de partir en fac de  musicologie. J’ai choisi de faire une prépa à condition de pouvoir continuer le chant.  » Elle s’inscrit alors au Conservatoire de Lyon. Elle y découvre un nouveau genre de musique, continue de composer et se lance sur MySpace à la fin de sa 2e année de prépa.   » Maintenant que je suis en Ecole, on me laisse enfin tranquille  » confie t’elle soulagée.  » Aujourd’hui, j’ai  décidé de faire une pause dans mon cursus pour me consacrer exclusivement à ma passion. Une sorte d’année de césure. Depuis le temps que j’en rêve !  » Audacieuse et pleine d’énergie, elle a pour objectif de se produire très bientôt sur la scène de petits cafés parisiens.  » J’ai vraiment envie de tenter ma chance et d’essayer de me faire connaître. Je ne veux pas avoir de regrets. « 

Découvrez Camille ou Les lueurs de lili  sur Youtube et MySpace !

 

Son univers :
Coloré, les dessins animés, la poésie
 » J’essaie de ne pas tomber dans les clichés « je t’aime », « je ne t’aime plus ». Je suis beaucoup dans l’observation de ce qui m’entoure. Je me rends compte que j’écris souvent des chansons tristes, mélancoliques, mais je ne fais pas exprès !  »

Ce que ses amis pensent d’elle :
Passionnée, excessive, lunatique, sociable  » Je ne suis jamais dans le juste milieu  »

En une phrase :
 » Je suis comme une éponge. Je m’inspire de tout ce qui se passe autour de moi et je l’assimile à ma façon  »

Un rêve :
 » Ne pas avoir à choisir entre ma passion et mes études  »
Influences musicales : De J.J Goldman petite, en passant par Muse et l’univers des mangas japonais au collège/lycée, elle écoute sans relâche  » Debout sur le zinc  » en prépa. Aujourd’hui, c’est une inconditionnelle des voix de
Florence & the machine, Patrick Watson, Gotyé…

Son film préféré :
Le Cinquième Elément de Luc Besson
 » J’ai toujours eu envie de chanter comme la cantatrice bleue. Lorsque j’ai appris que le son avait été arrangé sur ordinateur, j’ai été très déçue !  »

Ton plus beau souvenir :
 » Un jour mon meilleur ami de lycée m’a confié : ‘quand tu chantes, tu arrives à briser ma carapace’
J’ai été très touchée.  »

AF