POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Quand LE handicap devient source d’innovation pour les étudiants

Julien Mercier et Alexis Mathieu (X 2010), élèves du Master Innovation Technologique et Entrepreneuriat de Polytechnique et fondateurs de FeetMe
Julien Mercier et Alexis Mathieu (X 2010), élèves du Master Innovation Technologique et Entrepreneuriat de Polytechnique et fondateurs de FeetMe

C’est souvent au hasard d’une rencontre avec une famille, un médecin, un sportif ou un copain, que des élèves des grandes écoles et des universités décident de mettre le handicap au coeur de leur projet étudiant et parfois même de leur carrière. Partons à notre tour à la rencontre de ces jeunes qui font rimer challenge professionnel et solidarité.

Julien Mercier et Alexis Mathieu (X 2010), élèves du Master Innovation Technologique et Entrepreneuriat de Polytechnique et fondateurs de FeetMe
Julien Mercier et Alexis Mathieu (X 2010), élèves du Master Innovation Technologique et Entrepreneuriat de Polytechnique et fondateurs de FeetMe

FeetMe :
la semelle intelligente pour les diabétiques
« Une opportunité d’accomplir notre rêve d’entrepreneurs en améliorant la santé publique ». C’est ainsi que Julien Mercier et Alexis Mathieu (X 2010) élèves du Master Innovation Technologique et Entrepreneuriat de Polytechnique et lauréats du Prix Jean-Louis Gerondeau- Zodiac Aerospace 2013, voient la création de leur semelle intelligente qui permettrait à terme de diminuer de façon significative les 10 000 amputations annuelles dues à la perte de sensation dans les pieds des diabétiques. Une avancée de taille pour les malades et une réduction réelle des dépenses pour l’Assurance Maladie. Cette semelle à détection de pression connectée à un smartphone prévient son utilisateur en cas de surpression plantaire à risque et l’informe sur le suivi thérapeutique à mettre en place. « Ce projet a été très encouragé par l’Ecole et nos camarades dans le cadre du Master Entrepreneuriat. Grâce au soutien de la BPI, notre premier prototype est financé et d’ici l’an prochain, notre semelle sera distribuée chez les podologues. A terme, notre concept pourrait également s’appliquer à la rééducation. » Un beau pied de nez à la maladie !

Pour en savoir plus : www.feetme.fr

 

Auticiel :
des applications digitales pour accompagner les personnes atteintes d’une déficience cognitive
Alors étudiante à Télécom EM promise à un CDI à Londres, Sarah Cherruault a vu son destin professionnel basculer en 2011 au hasard d’une rencontre avec la maman d’un garçon autiste. « La tablette tactile était un des seuls supports qu’il pouvait utiliser de façon intuitive mais il n’existait pas de contenu adapté à son handicap. J’ai donc eu envie de creuser la question lors d’un concours de création de start-up organisé par l’Ecole que j’ai gagné avec un jeune ingénieur : Auticiel était né. A partir de notre business plan, nous avons créé une 1ère application favorisant l’insertion sociale, éducative et professionnelle des personnes à déficience cognitive. » Auticiel s’est ensuite présenté au concours international d’entrepreneuriat de Virginia Tech et l’a remporté face à 13 équipes du monde entier, et ce malgré une démarche produit atypique. « Dans les handicaps cognitifs, impossible de demander aux utilisateurs s’ils sont satisfaits : il faut centrer son travail sur l’observation et la consultation de réseaux de professionnels ». Aujourd’hui Auticiel qui emploie un designer, un développeur et un réseau de freelances, voit loin : « Nous comptons développer une gamme complète de produits pour répondre à cet énorme enjeu qu’est la dépendance. »

Pour en savoir plus :
www.auticiel.com et sur Tweeter @auticiel

 

« Viens partager ton énergie » :
le sport étudiant au service de l’intégration du handicap
Créer un événement social et sportif sur le campus. Telle fut l’idée audacieuse de Romain Fermon, alors VP de l’Association des Etudiants en Management du Sport d’Orsay après sa rencontre avec l’ISCA, l’organisation danoise créatrice de la campagne européenne Move Week. « Fraichement élu, je voulais faire bouger notre campus dominé par les scientifiques. L’idée était simple : 1 semaine, 32 activités physiques et sportives et une sensibilisation au handicap dans tous les coins, des colloques en amphis aux installations sur les parkings. Basket fauteuil, tire à la sarbacane,… toutes les activités étaient ouvertes aux étudiants et au personnel de la fac mais aussi au grand public dont les enfants des écoles voisines qui, pour la plupart, ont découvert le handisport. » Première initiative de ce genre à la fac et au sein de la campagne Move Week, ce projet devrait être porté en 2014 par une nouvelle équipe. « Sa réussite tient en un mot : transmission. C’est important de voir qu’il a marqué les esprits mais c’est aussi un succès de donner envie à d’autres de le faire perdurer. »

Pour en savoir plus :
http://www.youtube.com/ watch?v=HTzJe4cgaqg et sur Tweeter @MoveWeekUPsud

 

Et beaucoup d’autres projets ultra innovants !
En 2013, des chercheurs de l’IPSEN (associés à Centrale Lille, des universités et hôpitaux anglais et français) ont mis au point un fauteuil roulant intelligent équipé d’un dispositif d’aide à la conduite et d’une interface homme-machine adaptable à la plupart des fauteuils électriques et permettant une conduite sans les mains. En novembre, le Challenge d’Innovation et Olympiades inter-écoles organisé par l’Union des Grandes Ecoles Indépendantes a récompensé le concept de meuble adapté aux personnes handicapées d’une équipe d’élèves de l’EBI et de l’EISTI. Deux équipes d’étudiants de 4ème année à l’ESTACA ont travaillé, à partir d’un cahier des charges proposé par le CEREMH et en collaboration avec des enseignants chercheurs, sur la conception d’un tricycle transformable en déambulateur. Une équipe d’étudiants concourant aux Epitech Innovative Projects développe actuellement une solution permettant de contrôler un fauteuil roulant intelligent par la pensée, à l’aide d’un casque neuronal muni de capteurs afin de simplifier le quotidien des handicapés moteur et développer leur autonomie.
Des élèves ingénieurs des Mines de Douai ont remporté le Prix ‘‘Handi-Innovation’’ du Trophée Handi-Friends pour leur concept de bracelet vibrant alertant les déficients auditifs en cas d’incendie. Le Prix Défi H 2013 a été attribué à l’équipe de l’ECE Paris pour le projet WIM, un boitier et un service cartographique permettant d’améliorer la mobilité des aveugles et malvoyants. Les managers et ingénieurs de demain sont définitivement prêts à faire le plein d’innovations !

 

Service gagnant pour un projet étudiant :
le C.E.R.A.H et un ancien de l’Ensam ont accompagné un des tennismen français les plus titrés, le handisportif Stéphane Houdet
Après 7 ans passés dans les SI des multinationales, Joseph Bascou a donné un nouveau sens à sa carrière en se tournant vers le handicap. Alors qu’il menait son projet de thèse sur l’amélioration du fauteuil roulant au sein du Laboratoire de Biomécanique de l’Ensam, il a travaillé sur l’équipement du champion handisport Stéphane Houdet. « Le fauteuil d’un tennisman est très particulier, en ce qu’il doit allier maniabilité, rapidité et stabilité. Nous avons donc ajusté son fauteuil d’origine en jouant notamment sur les roues avant et la position du siège. Dans sa discipline, la moindre innovation peut faire la différence et faire gagner une compétition : c’est ainsi qu’en 2013 Stéphane a remporté deux médailles aux JO de Londres et gagné Roland Garros. » Des industriels se sont depuis associés au projet et cette année, Stéphane Houdet devrait être le premier au monde à jouer à genoux sur son fauteuil. Joseph Bascou, qui travaille aujourd’hui au C.E.R.A.H sur la marche de l’amputé, se souvient de cette expérience incroyable. « Des projets comme celui de Stéphane, c’est la F1 qui tire la voiture : les travaux menés pour le haut niveau ont vocation, à terme, à être au service de tous. »

 

CW.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter