Industrie 4.0, IoT, Smart Grid, Cybersécurité, IA ; la révolution numérique bouleverse notre société. La science-fiction des années 60 était loin de se douter du monde des années 2020.

Vous vous réveillez en pleine forme, l’analyse de votre hypnogramme a permis à votre réveil de trouver le meilleur moment pour vous sortir des bras de Morphée. Votre cuisine intelligente vous a préparé votre petit déjeuner frais. Après une bonne douche dans votre showerloop, votre dressing connecté vous propose des tenues en réalité virtuelle sur votre miroir d’après la météo et votre planning du jour. Une fois prêt, votre voiture autonome vous indique qu’elle est au pied de votre immeuble. Vous sortez de votre appartement tandis que ce dernier éteint les lumières et programme le planning des machines d’entretien et de nettoyage. Sur le trajet, le trafic est toujours aussi fluide, votre voiture vous indique votre prochain rendez-vous et vous connecte par votre casque de réalité virtuelle à ce dernier. Votre hôte vous fournit un avatar robotique afin de pouvoir procéder à la visite de l’usine 4.0 sans bouger de votre voiture qui vous conduit chez votre prochain client.

Plus de 75 milliards d’objets connectés en 2025 !

Ce scénario n’est pas de la science-fiction, les différents appareils et technologies existent déjà !

 

Des ingénieurs-manageurs porteurs de la transition numérique

Maisons intelligentes, transports intelligents, urbanisation numérique, BIM, industrie 4.0, big data ; vous avez surement croisé un de ces termes dans la presse. Mettre en place des algorithmes sophistiqués, que ce soit dans les processus ou dans le matériel de travail n’a pas de sens si les interactions homme-machine-machine-homme ne sont pas maitrisées. L’ingénieur de demain possède de solides capacités en mathématiques et en informatique. L’ingénieur n’a pas seulement un rôle scientifique, mais est une pierre angulaire d’une équipe. L’ingénieur est aussi manageur, c’est pourquoi il doit avoir une forte appétence dans les compétences non techniques et connaître les stratégies de suivi et déploiement de projets ainsi que les profils des membres de son équipe.

Du même auteur

L’évolution du rôle de l’ingénieur pour la transition énergétique

 

La cyber sécurité, la grande oubliée des sociétés

La digitalisation des processus doit se faire avec conscience, comme le disait Rabelais. Les chiffres sur les cyberattaques font froid dans le dos. Plus de 75% des entreprises françaises ont été victimes de cyberattaques (toutes années confondues) alors que 80% des entreprises françaises ne se sentent peu ou pas exposées. Une attaque cause en moyenne 240k euros de dégâts directs, et impacte la réputation de l’entreprise. Les clients pouvant se sentir menacer, il n’est pas rare que l’entreprise soit poursuivie en justice pour négligence de leurs données personnelles.

75 % des entreprises françaises sont victimes de cyberattaques

Que ce soit dans le montage d’appareil IoT, de gestion Big Data, dans la modélisation de Smart City ou d’un BIM sur un nouvel hôpital, l’ingénieur de demain doit subvenir à la protection informatique. Son rôle, pluridisciplinaire et transversal, fait de l’ingénieur une personnalité importante et porteuse du devenir et de la bonne santé de l’entreprise.

Un monde virtuel ou un monde robotique ?

Les applications de la quatrième révolution industrielle sont déjà nombreuses : maintenance prédictive, IA et prise de décision, coordination entre les métiers. Il est complexe de deviner le monde de demain bien que les films de science-fiction nous paraissent de plus en plus réalistes. Allons-nous vers un monde ultra-numérique et virtuel comme le prévoit une célèbre hypothèse du paradoxe de Fermi ? Ou allons-nous vers un monde des machines comme les préquels de l’univers de Dune ?  

En savoir +

Guillaume Guérard, Enseignant-Chercheur en Nouvelles Energies, Spécialiste Smart Grid, Co-Responsable du Parcours Recherche – ESILV (école Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci) Site perso : http://smart–grid.net/

   

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.