Six mots pour résumer l’école de commerce française la plus internationale ? C’est le défi relevé par Ilian Mihov, dean de l’INSEAD, dans son Interview Initiales.

 

International

L’INSEAD, l’« l’école de commerce du monde ». C’est notre réalité au quotidien sur le terrain. Nous avons des professeurs et des chercheurs de 41 pays, des étudiants de plus de 90 pays et soixante mille anciens élèves dans 180 pays à travers le monde. Cette diversité inégalée se rassemble et se développe sur trois campus : Fontainebleau, Singapour et Abu-Dhabi. Un nouveau campus à San Francisco est aussi prévu pour le premier semestre 2020. J’ai parfois l’impression qu’en tant que doyen de l’INSEAD, j’ai le poste le plus complexe et le plus fascinant du monde !

Nouveauté

L’innovation est cruciale dans tout ce que nous faisons. Nous déployons de nouvelles méthodes d’enseignement : études de cas en réalité virtuelle, modules et cours d’intelligence artificielle, de machine learning, de blockchain, mentorat et coaching sur-mesure… Nous avons un incubateur à Station F, le LaunchPad, où nous soutenons plus de 20 startups, dont au moins l’un des fondateurs est une alumna ou un alumnus.

Société

Grâce à un don généreux, nous avons créé le Hoffmann Global Institute for Business and Society. Il rassemble les différents départements de l’école autour de la mise en œuvre de nouvelles pratiques exemplaires conformes aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. L’objectif ? Intégrer les ODD à tout ce que nous faisons : éducation, recherche, partenariats, vie étudiante… Par exemple, nos étudiants MBA ont développé l’an dernier un nouveau business model pour la clinique sud-africaine Unjani afin de permettre aux étudiants de l’INSEAD d’aider à développer un réseau de 50 à 1 000 cliniques. Et ainsi fournir des services de santé gratuits à 15 millions de personnes.

Education

L’INSEAD affirme clairement sa vocation : développer des leaders responsables qui transforment les entreprises et la société. Nous enseignons à nos élèves comment reconnaître les risques et les opportunités que des enjeux tels que le changement climatique, les écarts de richesse ou la discrimination sexuelle posent à la société et à l’économie. Car tout étudiant devrait avoir les outils, les compétences et les relations nécessaires pour résoudre ces problématiques. C’est ainsi que nous tenons compte des évolutions, des attentes et des valeurs des étudiants actuels et futurs. Alors que nous célébrons notre 60e anniversaire cette année, nous gardons à l’esprit que notre mission a toujours été, depuis le début, de rassembler les gens, les cultures et les idées pour la paix et la prospérité.

Académie

Sans études sur l’économie, la prise de décision, la durabilité, les inégalités, la finance, le marketing, la stratégie et autres, l’INSEAD n’existerait pas. Aujourd’hui, plus de 100 écoles de commerce et universités du monde entier utilisent nos contributions. Une façon de consolider sur le long-terme nos actions et d’attirer les meilleurs experts et chercheurs du monde. En parallèle, nos professeurs continuent d’être récompensés. « Thinkers 50 » (oscars du management thinking) a récemment classé les professeurs Renée Mauborgne et Chan Kim parmi les penseurs les plus influents au monde en matière d’économie. Ils ont été primés pour leur étude sur la Stratégie Blue Ocean et leurs ouvrages ont été étudiés et lus par des millions de personnes dans le monde entier.

Durabilité

Quelques exemples pour traduire les paroles en actes par rapport aux ODD :

  • Cours : le module primé en développement durable d’André Calmon, un camp d’entraînement ODD sur les idées, la définition de problèmes stratégiques et le prototypage.
  • Recherche : la Chaire sur la durabilité de l’environnement récemment inaugurée par le professeur Atalay Atasu.
  • Engagement étudiant : les lauréats du concours Venture Competition de l’INSEAD comme « INSEACT » en 2018 avec son modèle d’utilisation des déchets de l’industrie de l’huile de palme pour produire des aliments pour poissons à base d’insectes, et en 2019, « WaterFUL » avec son ingrédient carbone négatif développé à partir de la spiruline.
  • Engagement communautaire : à l’essai, un concours d’impact communautaire mené par des anciens élèves afin de réduire les plastiques à usage unique et démontrer la faisabilité de tels projets.